Jérôme Alonzo
(ancien Vert)

Jérôme Alonzo parle avec émotion du Chaudron dans le  Progrès. Extraits. 

"Mon plus beau souvenir dans les matches de Coupe de la Ligue que j'ai commentés ? On pourrait penser que c’est démago, mais ce n’est pas le cas : le Saint-Étienne - PSG qui se termine aux tirs au but, il était beau. Cette demi-finale à Geoffroy-Guichard [ndp2 : il 'agissait en fait d'un quart de finale], c’était quelque chose, avec les gens qui envahissent le terrain. Ce sont mes deux équipes de cœur, c’était un match super à commenter. Voir Geoffroy-Guichard vibrer, c’est plus sympa que de voir le Stade de France.

 Évidemment, j’étais ravi que les Verts gagnent la finale. Tout le monde sait que je suis plus proche de Sainté que de Rennes. Mais j’ai plus vibré lors de la demi-finale face au PSG. Au Stade de France, j’ai connu des malheurs, même en tant que commentateur j’ai du mal à vibrer là-bas. C’est un stade un peu maudit pour moi. Tout le monde sait le rapport que j’ai avec Geoffroy-Guichard. Au niveau de mes émotions d’homme, j’ai préféré la demi-finale. C’est dur pour moi de commenter les Verts à Geoffroy-Guichard. Il faut que je prenne sur moi pour ne pas avoir l’air patriote."