Bruno Girard
(boxeur)

Je crois vraiment que j'ai toujours eu la passion des Verts en moi, y compris lorsque le club a traversé des heures sombres en D2. Il n'est pas trop fort de dire ou de penser que les Verts sont un mythe du football français, et moi, c'est simple, j'ai toujours accroché.
Il n'est pas un soir de championnat sans que je sache le résultat de l'ASSE dans l'heure qui suit la fin des rencontres. C'est indispensable.
Dans l'histoire des faux passeports, je ne suis pas persuadé que l'ASSE soit seule en cause. Ce que j'espère, c'est que nous n'allons pas payer pour les autres. 

        
Interview parue dans But Saint-Etienne  N°18  (Février 2001)