Yvan Hasek
(ancien coach de l'ASSE  2006-2007)

Avant le match Angleterre - Slovaquie du groupe D de l'Euro 2016, Ivan Hasek a évoqué sa verte saison (2006-2007) sur les ondes de Radio Prague. Extraits.

 "C’est bien pour le football tchèque et pour les supporters tchèques de venir à Saint-Etienne dans le Chaudron. C'est quand même le top. C'est une ville qui vit pour le football. Je garde un grand souvenir de mon passage à Saint-Etienne même je n'ai entraîné le club qu'une saison.  Je me souviens bien que nous étions deuxièmes ou troisièmes au classement après la première moitié de saison. A l’époque, si nous n’avions pas perdu plusieurs joueurs durant le mercato d’hiver, peut-être aurions-nous déjà pu nous qualifier pour une Coupe d’Europe. Mais c’est de l’histoire ancienne, aujourd’hui, je ne veux plus y penser. Je préfère penser à l’avenir. J’aimerais un jour retrouver un grand club avec un public comme celui de Saint-Etienne. 

Il suffit d’aller une fois à Saint-Etienne pour sentir tout de suite que c'est  dans l’air. Quelles que soient les générations, tout le monde vous parle de la finale. Je pense que l’ambiance qui règne au stade est une des meilleures au monde. Tout le public vibrait pour l’équipe. Je suis très heureux d’avoir pu y passer ne serait-ce qu’une année, car c’était top-classe ! Quand je vois les ambiances là-bas… C’est énorme. J’ai une connaissance qui n’arrête pas de m’appeler pour me demander ce qu’il faut faire à Saint-Etienne. Mais je lui dis : "vas-y, vas en ville et respire le football ! Là-bas, chaque mètre sent le football". Saint-Etienne, c’est d’abord son stade. Il n’y a rien d’autre à Saint-Etienne que le football."