Laurent Violet
(comique, chantre de l'humour noir, décédé le 4 décembre 2015)

"Adolescent, je ne rêvais pas de devenir comique. Comme beaucoup d'enfants, je voulais devenir joueur de football professionnel. J'étais un fan de Saint-Étienne. Mais on m'a découvert une malformation cardiaque à 13 ans. Je ne pouvais plus faire de sport" avait expliqué l'humoriste dans un entretien paru en juin 2012 dans L'Echo Républicain. Comme le rappelle le site Weezevent, il avait écrit et interprété en 2006 "Y avait match", un hymne à la gloire de son club, aux influences musicales très hard rock puisées du côté de AC/DC, de Scorpion et de Trust.


    

Inconditionnel des Verts, il s'était confié au mensuel Le Foot Saint-Etienne en septembre 2000. "En moyenne, je vais voir deux matches par saison dans le Chaudron. Quand je peux, je vais les voir aussi à l'extérieur. L'ambiance à Geoffroy-Guichard est exceptionnelle. Je me souviens notamment de la mine du gauche de Geoffrey Dernis sous la barre contre l'OM. L'explosion du Chaudron sur ce but, c'était tout simplement énorme. J'ai joué un match pour les enfants malades avec Dominique Rocheteau, il avait été sympa et m'avait fait quelques passes. Son retour à l'ASSE ne peut que faire du bien. Il m'arrive d'être énervé par les deux présidents. Quand j'ai entendu Caïazzo, pendant la Coupe du Monde, venir expliquer ce qui ne va pas en équipe de France, les bras m'en sont tombés. Déjà qu'il n'y arrive pas avec son club, il y avait de quoi rester perplexe."