Données de juin 2015

Vincent PAJOT

Né le  19/08/1990 A Domont (Val d'Oise)
Taille: 1,76 m Poids: 63 kg Nationalité: Français

Poste

Milieu de terrain 

Au club depuis:  2 juin 2015 (Contrat de 4 ans)
Premier match en L1: 
Marseille-Rennes : (0-1) le 10/09/2011
Clubs précédents: 
Bouffemont, St Leu, Boulogne, Rennes
Palmarès: 
  Coupe Gambardella 2008 (Rennes) 
                  Finaliste Coupe Ligue 2013 (avec Rennes face à l'ASSE)
                  Finaliste Coupe de France 2014 (avec Rennes face à Guingamp)
                   
                  
Nombre de matches en L1:
74    
Buts en L1 :
 1     
Sélections : France Espoirs : 15, U20 : 2
A lire :   L'arrivée de Vincent Pajot à l'ASSE   
              
Formation et arrivée au Stade Rennais
Vincent Pajot débute la pratique du football au Bouffémont ACF dans le Val-d'Oise, son département d'origine, en 1996. Trois ans plus tard, il rejoint le FC Saint-Leu où il demeure jusqu'en 2007. Il est alors repéré par le Stade rennais et rejoint son centre de formation en 2007, à près de dix-sept ans. Dès sa première saison, il remporte la Coupe Gambardella. En finale au stade de France face aux Girondins de Bordeaux, il est titulaire au milieu de terrain en compagnie de Yann M'Vila et Yacine Brahimi. À l'issue de cette même saison, il se voit décerner le titre de meilleur joueur du centre de formation rennais, récompense de ses efforts sur les plans scolaires et sportifs.

Les deux années suivantes, il évolue principalement avec la réserve rennaise en Championnat de France amateur, disputant 44 rencontres et marquant quatre buts en l'espace de trois saisons. En 2009, ses performances avec la réserve rennaise lui permettent d'être sélectionné en équipe de France des moins de 20 ans pour les Jeux de la Francophonie. Il y dispute deux rencontres. Lors de la saison 2009-2010, il est promu capitaine de la réserve par son entraîneur Laurent Huard, et obtient la signature de son premier contrat professionnel, d'une durée d'un an avec option pour deux années supplémentaires en mai 2010. Malgré cela, il débute la préparation de la saison 2010-2011 avec le groupe espoirs, et non avec le groupe professionnel.

Débuts professionnels : en Ligue 2 avec l'US Boulogne
D'un commun accord avec le Stade rennais, il est prêté le 21 juillet 2010 à l'US Boulogne, en Ligue 2, après une période d'essai de quelques jours. Il fait ses débuts professionnels le 31 juillet 2010 en Coupe de la Ligue face au FC Nantes, remplaçant en cours de rencontre Vincent Bessat, puis marque son premier but pro le 20 août 2010 face au CS Sedan-Ardennes. Il s'installe alors comme titulaire au milieu de terrain avec le club du Pas-de-Calais. Grâce à ses bonnes performances en Ligue 2, il est retenu par Erick Mombaerts en équipe de France espoirs, d'abord pour un stage à Clairefontaine, puis un mois et demi plus tard pour une rencontre amicale face à la Russie. Il devient un joueur important de l'équipe d'Erick Mombaerts lors des éliminatoires de l'Euro espoirs 2013. À la fin de sa saison avec l'US Boulogne, il désire retrouver son club formateur pour faire ses débuts en Ligue 1

Confirmation en Ligue 1 avec le Stade Rennais
À son retour de prêt (2011-2012), il obtient la confiance de l'entraîneur du Stade rennais Frédéric Antonetti qui le fait jouer régulièrement, notamment pour les matchs de Ligue Europa. Il y marque son premier but pour Rennes face à l'Étoile rouge de Belgrade juste après son entrée en jeu, sur son premier ballon. Il dispute en tant que titulaire son premier match de Ligue 1 à l'occasion d'une rencontre sur le terrain de l'Olympique de Marseille gagnée par le Stade rennais (1-0). Il parvient à obtenir beaucoup de temps de jeu durant cette première saison en Ligue 1 et ambitionne de s'imposer davantage par la suite. Pour sa deuxième saison, il s'impose comme titulaire dans un milieu de terrain perturbé par le départ de Yann M'Vila. Cependant lors de l'année 2013 sa progression est ralentie par des blessures : d'abord une déchirure aux ischio-jambiers qui l'éloigne des terrains durant six semaines, puis une pubalgie qui l'empêche de disputer la majeure partie de la saison 2013-2014. Il parvient cependant à marquer son premier but en Ligue 1 en ouvrant le score contre le Stade de Reims, le 10 août 2013.

Pour sa deuxième saison(2014-2015) sous la direction de Philippe Montanier, il réalise la préparation en intégralité et débute le championnat en tant que titulaire au milieu de terrain. Il s'impose rapidement et devient indiscutable à son poste, en assurant l'équilibre entre le milieu défensif Gelson Fernandes et Abdoulaye Doucouré, au profil plus offensif. Il se blesse aux adducteurs au cours de la 26e journée, le 21 février 2015, face aux Girondins de Bordeaux. Alors qu'il avait participé à 21 rencontres de championnat jusqu'à là, cette blessure met fin à sa saison puisqu'il ne disputera que 4 minutes, lors de la dernière journée, après celle-ci. Arrivant en fin de contrat, il quitte son club formateur à l'issue de cette saison.

Un nouveau challenge à Saint-Etienne
Le mardi 2 juin 2015, l'AS Saint-Étienne annonce la signature pour 4 ans de l'ancien rennais, libre de tout contrat, où il remplace numériquement Landry N'Guemo, non conservé. Il retrouve d'anciens partenaires comme Kévin Théophile-Catherine, Mevlüt Erding ou encore Fabien Lemoine.

Roland Romeyer, le jour de la signature :  «Vincent Pajot a montré une réelle envie de rejoindre l'ASSE alors qu'il était convoité par d'autres clubs de Ligue 1. Notre projet sportif l'a séduit. Vincent est un joueur talentueux mais humble. Je suis convaincu que ses qualités humaines vont lui permettre de s'épanouir à Saint-Etienne et de franchir un nouveau palier.»

Vincent Pajot, le jour de la signature :  «Je suis très heureux de rejoindre l’ASSE car cela faisait longtemps que je voulais venir dans ce club historique. L'ASSE était ma priorité ! J’ai à cœur de faire de belles choses ici. Pour moi l’ASSE c’est le Chaudron, des supporters très présents et une superbe ambiance. J’espère enchaîner les matchs à un meilleur niveau qu’à Rennes pour réussir une belle saison. Je connais déjà Kévin Théophile-Catherine, Mevlüt Erding et Fabien Lemoine. La présence d’anciens joueurs rennais devrait faciliter mon intégration. J’ai beaucoup échangé avec Christophe Galtier sur mon rôle et sur ce qu’il attendait de moi. Je suis très content d’être dirigé par cet entraîneur.»

L'avis de Frédéric Antonetti, son ancien entraîneur au Stade Rennais sur le transfert de Vincent Pajot: "C’est une bonne affaire pour Saint-Etienne mais pour lui aussi, ça va lui permettre de connaître autre chose. C’est un garçon qui a une mentalité exemplaire, qui correspond bien à un club comme Saint-Etienne. Il a des qualités qui peuvent l’amener très haut. Il peut enfin franchir un cap dans sa carrière. C’est un très bon choix. Il doit beaucoup à Laurent Huard qui croyait beaucoup en lui. Il a beaucoup contribué à son éclosion puis j’ai pris le relais. C’est un garçon qui a un gros volume de jeu, qui est un guerrier, un box to box comme on dit en Angleterre. Il est bon à la récupération du ballon, il est aussi capable de marquer des buts. Parfois, il fallait le canaliser mais aujourd’hui il a plus d’expérience après quatre ans en Ligue 1. Je pense que Saint-Etienne a réalisé une bonne affaire comme l’an dernier avec Théophile-Catherine."

Saison Club Joués Buts Coupes Europe
1996-1999 Bouffemont ACF (jeunes)        
1999-2001 St Leu La Forêt (jeunes)        
2001-2007 St Leu PB 95 FC (jeunes)        
2007-2008 Rennes (CFA) 3      
2008-2009 Rennes (CFA) 10      
2009-2010 Rennes (CFA) 31 4    
2010-2011 Boulogne (L2) 38 6 6m  
2011-2012 Rennes (L1) 20   2m C3 : 6 matches, 1 but
2012-2013 Rennes (L1) 27   6m  
2013-2014 Rennes (L1) 14 1 2m  
2014-2015 Rennes (L1) 23   3m  

Vincent Pajot vu par Laurent Huard

Laurent Huard, qui a entraîné trois saisons Vincent Pajot au Stade Rennais, a répondu aux questions des potonautes du site Poteaux Carrés sur la première recrue stéphanoise du mercato estival 2015.

Que t'inspire la signature pour quatre ans de Vincent Pajot à l'ASSE (Poteau gauche)
Quand tu engages un joueur pour quatre ans, c'est que tu crois vraiment en son potentiel. C'est une marque de confiance du club. Je pense qu'il va apprécier, qu'il va être reconnaissant parce que c'est quelqu'un qui fait attention à tous ces signes. 

Tu le connais très bien pour l'avoir côtoyé plusieurs années à Rennes (Poteau droit)
Oui. Vincent a rejoint le centre de formation du Stade Rennais en 2007. Cette année-là, j'étais avec le staff des pros donc je ne l'ai pas eu lors de la première année. Mais à partir de 2008, j'ai été son entraîneur pendant trois années complètes jusqu'à ce qu'il fasse son trou avec les pros. Je l'ai eu en Gambardella et en équipe réserve, où il a fait de très bonnes saisons. Il a marqué des buts avec moi, il a été mon capitaine. Après, il est parti une saison à Boulogne, en 2011.

Vincent fait partie de l'équipe rennaise qui a remporté la Gambardella en 2008. (Aloisio)
Oui, on avait un petit milieu de terrain sympa avec deux 6, Vincent Pajot et Yann M'Vila, et un 10, Yacine Brahimi. Trois joueurs nés en en 1990. Dans cette équipe, il y avait aussi des 1989 qui tenaient la baraque derrière, Kévin Théophile-Catherine, Samuel Souprayen et Maxime Le Marchand. 

Pourquoi Vincent n'a pas voulu prolonger à Rennes ? (Alexdiasdealmeida)
Je pense qu'il attendait peut-être une marque de confiance du club un peu plus tôt. Après, je ne suis pas à sa place. J'espère que le club lui a proposé une prolongation. Est-ce que lui l'aurait voulue si elle était intervenue plus tôt ? Je n'ai pas la réponse, il faudra lui poser la question.

Pourquoi jouait-il moins depuis l'arrivée de Philippe Montanier ? (la buse)
Ce n'est pas qu'il jouait moins mais il a eu des blessures qui l'ont empêché d'enchaîner des matches. Sinon, il faisait partie des cadres de l'équipe.

Vincent était convoité également par Bordeaux, Lille et l'Udinese. A ton avis, qu'est-ce qui a fait pencher la balance en faveur des Verts ? (Maxou77)
Il faudra lui demander mais il a un état d'esprit, un style de jeu qui conviennent bien à ce club. Après, il a peut-être aussi été en relation avec Kevin, ils se connaissent très bien et s'apprécient, il a sûrement tenu compte de son avis. Après, je ne peux pas répondre à sa place mais moi, ce que je sais, c'est qu'il répondra parfaitement aux attentes des supporters.

En quoi Vincent est-il fait pour ce club ? (Maxou77)
Il est fait pour ce club car c'est un joueur très généreux, qui s'engage. En dehors du terrain aussi, il est très ouvert, il va facilement vers le public. Sur le terrain, il est généreux dans ses efforts de récupération du ballon, se projette vers l'avant, a des courses vers le but adverse, a un bon jeu de tête. Il a une grosse débauche d'énergie dans son jeu, qu'il a su bien canaliser grâce à l'apport de Fred Antonetti. Il a bien progressé dans la passe ces dernières années. 

Quelles bonnes adresses vas-tu lui recommander à Sainté ? (cedric26)
Les adresses ont évolué, je pense qu'elles ne sont plus les mêmes. Vincent est quelqu'un de casanier. Il va faire sa vie tranquillement sur Saint-Etienne. Moi, j'étais un peu plus loin, vers Andrézieux. J'ai plutôt des adresses sur Andrézieux-Bouthéon qui est maintenant une grande commune. Je compte sur Fabien et Kevin pour lui donner de bonnes adresses.

On avait plus ou moins compris que Fabien Lemoine avait été laissé libre par Rennes en 2011 pour faire de la place à Pajot dans le groupe pro. Est-ce vrai ? Si oui, sont-ils si proches l'un de l'autre dans le profil ? (Olaf, val, hcatteau, Faiseur de Tresses)
Je ne pense pas que c'était la raison. Dans leur profil, ils seraient plutôt complémentaires. Les deux sont des très bons récupérateurs de ballon, ça c'est clair. Fabien est un pitbull et Vincent un mort de faim. Mais après, dans leur profil offensif, Fabien a une très bonne qualité de passes et Vincent a une très bonne qualité de jambes, de projection vers l'avant. Il est plus souvent dans la surface de réparation que Fabien. Parce qu'en plus, il a un très bon jeu de tête. Il n'a pas beaucoup marqué de buts avec l'équipe première de Rennes mais avec la réserve, il y a des saisons où il a claqué pas mal de pions. Je pense que là-dessus, il a une marge et c'est le point où il peut être une bonne surprise. Avec son bon jeu de tête offensif, il peut aller dans la surface et marquer des buts. 

Est-ce un 6 ou un 8 ? Quel est son meilleur poste ? (angevert1706, Super Friteuse, Faiseur de Tresses, val)
Je pense que Vincent est plutôt un relayeur. Cela dépend comment s'organise le milieu mais il peut être dans les deux n°6 s'il y a un n°10 ou alors, il peut être dans les deux relayeurs s'il n'y a qu'un n°6. Il est aussi capable de jouer seul en pointe basse mais il s'exprime encore mieux quand il peut faire valoir son profil de jeu, mettre des courses.

Peut-il apporter de la création ? (angevert1706)
Je pense qu'il peut apporter dans la circulation du ballon car il a progressé dans la qualité de passes, c'est propre, il est simple dans son jeu. Sa créativité à lui, ça va être ses courses qui vont transpercer les lignes adverses. Il est dans l'attaque du but, il arrive de derrière. Sa surprise à lui, ça va être ça, des courses qui vont venir embêter les défenseurs adverses. Vincent va vraiment apporter de l'aide aux attaquants stéphanois.

Quels sont ses points forts ? (baba 42, Super Friteuse)
Son volume de jeu : il a un gros, gros volume de jeu. De la première à la 95e minute, Vincent est toujours dans le même rythme. Il a du "jump", il a un bon jeu de tête. Sinon, dans la partie offensive, il a ces projections, ces courses vers le but adverse.

Quels sont ses points faibles ? (baba42, Super Friteuse)
Le bât qui blesse aujourd'hui, c'est surtout son efficacité offensive. Moi, je l'ai vu faire et je pense qu'il est capable de faire. Ce n'est plus qu'une question de prise de confiance. Il a eu des occasions avec Rennes et il ne les a pas marquées. C'est devenu un petit syndrome, je pense. Donc, à lui de vaincre ce petit syndrome. Il est capable de le faire à Sainté.

Comment qualifierais-tu son niveau technique : plutôt dans une moyenne basse ou plutôt au-dessus de la moyenne ? (hcatteau)
Au-dessus de la moyenne, c'est propre.

Est-il à l'aise des deux pieds ? (Poteau droit)
C’est un droitier. Il utilise un peu moins son pied gauche mais il n’est pas handicapé du pied gauche !

Quid de son jeu de tête ? (Faiseur de Tresses)
Il a une bonne détente, un bon timing, il a du jump ! Il n’est pas très grand, il doit faire 1m78. Mais il va haut de la tête.

Peut-il tirer les coups de pieds arrêtés ? (Faiseur de Tresses)
Il peut frapper au but mais il ne tire pas les coups de pied arrêtés. A Sainté, vous avez Fabien qui devrait les tirer plus souvent. Lui est capable de très bien les tirer. Après, il y a peut-être meilleur que lui à l'ASSE dans ce domaine. Pour revenir à Vincent, je le vois plutôt à la réception des coups de pied arrêtés.

Quelle est son implication dans les duels, est-il un guerrier ? (Faiseur de Tresses)
Oui, il va au combat. C’est un guerrier !

Pajot n'a apparemment encore jamais fait de saison complète en L1. Est-ce dû à une fragilité physique handicapante ( Alexdiasdealmeida) ou à une certaine difficulté à rester constant à haut niveau ? (Olaf)
Il a plutôt été handicapé par des petites blessures, notamment aux adducteurs. Comme c'est un joueur qui ne calcule pas, il l'a peut-être payé. Arrivé en première division, il a gardé le même engagement et son corps a dit stop à un moment donné. Il a alors travaillé différemment, il a rééquilibré son corps, a appris à se connaitre un peu plus. Vincent est tellement généreux, il ne gère pas toujours ses efforts et c’est peut-être ça qui lui a provoqué quelques blessures.

Quel est son potentiel ? (baba 42) Sincèrement, a-t-il selon toi le potentiel pour devenir un bon joueur de L1, un bon joueur européen, voire un international ? (Olaf)
Moi, je le considère déjà comme un bon joueur de Ligue1. Si Christophe l’a pris, c’est qu’il le considère également comme tel et qu’il l’imagine avec le potentiel pour jouer les premiers rôles dans l'élite. International ? S’il enchaine les saisons, s’il devient efficace, pourquoi pas ?

Penses-tu qu'il sera titulaire à Saint-Étienne ? (baba 42)
Oui, je pense qu’il gagnera sa place de titulaire. Il arrive dans un club qui va jouer pas mal de compétitions. Du coup je pense qu'il fera sa trentaine de matchs la saison prochaine.

Il peut franchir un cap chez nous ? (epicentre)
Oui, je le pense. Je le crois capable d'enchaîner les saisons complètes. Il peut devenir un peu plus efficace et va franchir des paliers comme ça. Je ne sais pas où il peut s’arrêter. 

Les supporters rennais sont indécis sur son cas au niveau des performances, mais est-il apprécié humainement du public ? (Super Friteuse)
Oui, Vincent est apprécié car c’est quelqu’un de simple qui est bien entouré, qui a de l'éducation. Je connais très bien ses parents.

Peux-tu nous décrire sa personnalité ? (Nordiste)
Il est ouvert, serviable. Ce n’est pas lui le plus expansif, mais par rapport à Fabien, je pense qu’il est encore un peu plus ouvert.

Dans un groupe de joueurs pros, le trouves-tu plutôt effacé ou a-t-il une âme de leader, capable de la "ramener" pour remobiliser un groupe ? (hcatteau)
Vincent a de la personnalité. Dans le groupe de bons mecs qu’il y a à Sainté, il va vite s’intégrer. 

Peut-il être un meneur de vestiaires ? Est plutôt discret ? (cedric26)
Ce sera un leader de terrain : dans l’engagement, il ressemble un peu à Fabien. 

Après Fabien Lemoine, Mevlut Erding, et Kévin Théophile Catherine, Vincent est le quatrième ancien rennais à rejoindre l'ASSE sous l'ère de Christophe Galtier. Que penses de ce recrutement Galette-saucisse ? (José)
Il avait déjà la "Galette", alors il vient chercher la saucisse en Bretagne, Christophe ! (rires) Pour les trois qui ont été formés chez nous, c’est une marque de confiance de Christophe. Il apprécie le travail qui est fait et la formation rennaise. Le profil des joueurs ne m’étonne pas trop non plus. S’il y en avait un …J’en avais parlé à Vincent quand il m’avait annoncé qu’il ne resignait pas. Je l’avais allumé en lui disant que j’étais sûr qu’il allait aller à Sainté. Moi j'avais mis un doigt, une main à couper que ce serait là-bas. Connaissant Christophe Galtier et la satisfaction qu’il avait d’avoir pris Fabien et Kevin, je savais qu’il ferait le forcing et l’effort pour avoir Vincent qui a le même profil d’homme et de joueur. 

Qui est le prochain rennais sur la liste ? Quel autre joueur rouge et noir nous conseillerais-tu pour compléter notre effectif (Aloisio)
(Rires) Il faut que Christophe m’embauche pour faire son recrutement alors ou pour travailler à la formation stéphanoise…

Pour finir l'entretien, as-tu une anecdote à nous raconter sur Vincent ? (Poteau gauche)
Non, rien de spécial, Vincent il est sérieux. Il ne s’est jamais fait prendre la main dans le sac étant jeune à faire une bêtise. Mais l’anecdote, c’est qu’une année il a dû finir meilleur buteur quand même de la réserve. Il peut vous marquer des buts !

Vincent Pajot se confie (Poteaux Carrés : lundi 3 juillet 2017)

Vincent Pajot s'exprime dans la dernière édition du Progrès. Extraits.

 "Parfois c’est bien de tourner la page, pour partir sur quelque chose de différent. Peut-être que notre fin de championnat a conforté certaines choses. Elle a été tronquée par l’annonce du coach qu’il quittait le club. Le changement d'entraîneur était attendu, on a donc pu s’y préparer. Il y a encore la barrière de la langue. Oscar Garcia et son staff font beaucoup d’efforts pour parler français. Ça devrait le faire assez rapidement.

 Notre préparation est plus basée sur le ballon. Ça fait toujours du bien d’avoir un peu de renouveau. Mais le coach a conscience qu’il faut avoir un bon physique pour le championnat français. Il n’y aura pas forcément que du ballon. Oscar Garcia est très exigeant sur le fait de mettre beaucoup d’intensité. Quand on a l’habitude d’un coach, on peut tomber dans la routine. Là, ça redistribue les cartes pour tout le monde et c’est cool.

 J’ai toujours eu cette réputation de joueur de l’ombre. Ça me va très bien. J’ai fait une deuxième saison plus aboutie que le première. Tout le monde me dit que la troisième sera meilleure encore, qu’elle confirmera tout. Avant tout, j’espère connaître moins de péripéties, de blessures qui ont fait que ma fin de saison dernière a été un peu tronquée.

 La Ligue Europa va manquer à tout le monde. Cette saison est-elle une saison de transition ? Je ne sais pas. On verra comment on démarre le championnat. Ce qui est sûr, c’est que lorsqu’il y a du renouveau, ça crée une dynamique mais ça peut aussi mettre du temps à se mettre en place. Il faudra être exigeant, ne pas se donner de limites et voir comment ça se goupille en championnat."