Coupe Gambardella 2015 : Les Verts éliminés par Lyon en 8èmes de finale
Source : Poteaux Carrés

Janvier-Mars 2015

64èmes de finale : Dimanche 18 janvier 2015
Sainte Maxime-ASSE : 0-4 (0-1)
Buts :
Cabaton (8ème), Souici 2 (70ème et 83ème), Suljic (90ème)
La composition de l'ASSE : Guendouz (Maisonnial, 41') - Mendy, Cabaton, Nadrani, Boumali - Maïga, Souici, Suljic - Gattier, Roussey (Dutreive, 46'), Bangoura (Macalou, 86').
Sans trembler, les Verts se sont imposés 4-0 en Coupe Gambardella sur le terrain du petit poucet Sainte-Maxime dans le Var.
Sur un corner de Cazim Suljic, Clément Cabaton a ouvert le score dès la 8e minute. Hugo Roussey a raté deux balles de break en première période et le gardien Alexis Guendouz a hélas été contraint de sortir sur blessure avant la pause (on craint une rupture des croisés). Rayan Souici a tué le match en réalisant un doublé sur des tirs lointains aux 70e et 83e minutes. Cazim Suljic a corsé l'addition sur coup franc direct dans le temps additionnel. Les Verts connaîtront leurs adversaires des 32èmes de finale jeudi, les rencontres étant programmées le dimanche 8 février.
La réaction de Jean Philippe Primard : "C'était un match de reprise pour nous et ça s'est vu. On a manqué de rythme, de percussion, collectivement ce n'était pas terrible. On n'a pas fait un grand match dans le jeu mais on a assuré l'essentiel en se qualifiant. On a eu un petit coup de mou en début de seconde période mais physiquement on a pris l'ascendant après l'heure de jeu. Maintenant on va préparer le derby de dimanche prochain."

Revue de presse : Site officiel de Saint Maxime : Les U19 ont fait trembler Saint-Etienne

Les jeunes stéphanois étaient descendus au " Petit prince" samedi. Mais au stade Gérard Rossi, les maximois ont été les rois. Plus de 1800 spectateurs étaient venus assister à la rencontre. Parmi eux Raymond Andrieu et M Paul Zaber respectivement recruteur dans le Sud-est de la J.A Auxerre. Sur leur carnet ils ont noté un nom, un prénom : Dylan Esposito.Le stoppeur maximois brilla de mille feux dans  toutes ses interventions. Les tribunes montées pour l'événement ont été prises d'assaut dès 13h.Tout le Golfe était là. Des cars étaient même venus de Fréjus soutenir les maximois. Des maximois qui n'ont pas à rougir de leur défaite 4-0. Un score qui ne reflète pas la physionomie des débats. Car l'A S S E a tremblé notamment en seconde période. L'A S M était " bien en place" sur l'aire de jeu. Un jeu qu'elle ne ferma pas.Elle manqua sans doute d'audace en ne pas croyant en ses possibilités. Elle ne lâcha pas. A la 13 eme minute elle oublia sur  un corner Cabaton.qui, libre de tout marquage, catapulta d'une tête le ballon dans la cage de David Rodriguez. Le pire des scénari. Et pourtant l' A S M se rebiffa. Elle se battit sur tous les ballons. Zangari à la 18 eme minute fut contré in extrémis par Cabaton dans la surface stéphanoise. Victime d'une entorse externe au genou, le gardien visiteur Guendouz fut remplacé à la 41ème minute par Maisonnial. Celui-ci sauva- il ne sait pas comment- son équipe sur une infiltration de Zangari. Dans son mano mano avec l'avant centre maximois le gardien plongea sur sa gauche et le ballon heurta son tibia droit.( 44 eme minute). Que se serait-il passé si l' A S M avait égalisé? Les 30 premières minutes de la seconde période furent maximoises. Une A.S.M qui posa son jeu mais manqua de lucidité dans la dernière passe ou le dernier tir. C'est là où le bat blessa. L'A S S E tremblait et n'opérait qu'en contres. David allait-il terrasser Goliath? L'A S M qui avait disputé  trois matches en six jours faiblit  physiquement dans les 12 dernières minutes. Rayan  Souici par deux fois sonna le glas des dernières espérances locales.3-0. Puis Suljic d'une frappe bien enroulée sur  cou franc corsa l'addition.4-0. L' A S M ne méritait pas un tel score. A la fin de la rencontre Vincent Morice, le maire,  et le président Jean-Yves Tierce sont allés féliciter les joueurs. " Vous avez fait honneur à la ville" déclara le Maire"vous n'avez pas à rougir de  votre défaite". 
lls ont dit : 
Jean-Philippe Primard, entraîneur de Ste-Etienne :" Ste-Maxime a joué son jeu sans fermer le jeu. Pour nous c'était un match de reprise. Malgré un match amical depuis Béziers, nous avons manqué de rythme. Ste-Maxime nous a posé des problèmes durant 78 minutes. Ce fut une belle opposition. Le score est sévère pour l' A S M qui a craqué physiquement en fin de match. Mais   l'A S M c'est une belle équipe"
Fabrice Fontarosa :" J'ai des regrets. De gros regrets. Certains joueurs n'ont pas eu leur rendement habituel. Nous avons fait le maximun. On a eu l'occasion d'égaliser juste avant la mi-temps. Nous n'avons malgré tout pas été ridicules car le score de 4-0 est sévère".  
http://asm-seniors.footeo.com/actualite/2015/01/18/les-u-19-ont-fait-trembler-ste-etienne.html

Le site officiel de l'ASSE : "Ca passe pour les Verts"
Les Verts se sont évités une mauvaise surprise, ce dimanche, pour leur entrée en lice en Coupe Gambardella, la Coupe de France des équipes de jeunes. En déplacement à Sainte-Maxime, équipe évoluant en promotion de ligue du district varois, les hommes de Jean-Philippe Primard ont fait respecter leur rang et se sont largement imposés.

C’est Clément Cabaton qui a ouvert les hostilités reprenant victorieusement un corner de Cazim Suljic. Malgré l’avantage au tableau d’affichage, les Verts peinaient à creuser l’écart. « Nous n’avons pas réussi à mettre un deuxième but rapidement, analysait Jean-Philippe Primard. Jusqu’à vingt minutes de la fin, rien n’était fait. »

En effet, c’est dans le sprint finale de la rencontre que les visiteurs se mettaient à l’abri. Souici convertissait un centre de Bangoura au deuxième poteau, avant de s’offrir un doublé, d’une belle frappe au vingt mètres. Cazim Suljic, après sa passe décisive en première période, signait un superbe but d’un coup-franc direct.

« L’important était de passer ce premier tour sans encombres, avouait Jean-Philippe Primard. Ce fut fait sur le terrain, même si nous déplorons les blessures d’Hugo Roussey et d’Alexis Guendouz. C’est le point noir de l’après-midi. Nous attendons le tirage et tenterons de poursuivre l’aventure. » Les Verts connaîtront leur adversaire en 32e de finale jeudi.

32èmes de finale : Mercredi 11 février 2015
Clermont Saint Jacques - ASSE : 1-8 (1-4)
Buts :
A.Bangoura (2), Maïga, Roussey (3), Gattier, Jencel 
La composition de l'ASSE : Maisonnial - Mendy, Cabaton, Nadrani, Boumali - Souici, Suljic (Dutreive, 75ème), Maïga (Jencel, 70ème) - Bangoura, Roussey, Malumandsoko (Gattier, 70ème).
Les Verts se sont imposés sur le score sans appel de huit buts à un contre Clermont Saint-Jacques et se sont du même coup qualifiés pour les seizièmes de finale de la Coupe Gambardella. 
Face à une valeureuse équipe clermontoise, les Verts ont concédé la première occasion mais ont pu compter sur un excellent reflexe du pied d'Anthony Maisonnial. Les Stéphanois ont tenu compte de l'avertissement et ont ensuite avec sérieux et application, fait valoir leur supériorité dès la première période grâce à deux réalisations d'Augustin Bangoura, une de Habib Maïga et une dernière de Hugo Roussey. Nettement dominés, les Clermontois ont néanmoins été récompensés de leur courage juste avant la mi-temps sur un coup-franc excentré repris quasiment à bout portant (1-4, 45ème).
Dans une seconde période bien maîtrisée, les Verts ont eu le mérite de continuer à développer un jeu offensif et ont trouvé la faille deux fois par Hugo Roussey avant que les entrants Eliott Gattier et Geoffroy Jencel ne viennent inscrire les septième et huitième buts en fin de match.
La réaction de Jean Philippe Primard :
"C'était une équipe plus faible sur le papier mais qui a quand même réussi a se créer la première occasion du match. Je suis content car on a été très sérieux, très appliqués. Il y a eu de belles actions et on a marqué de beaux buts. J'ai senti les garçons très mobilisés, sérieux défensivement et offensivement. Ca reste un match face à une équipe de niveau inférieur mais c'est quand même une belle réaction, sur un terrain difficile, après le revers à Toulouse."
Et maintenant ......
Le tirage au sort des 16èmes de finale de la Coupe Gambardella-Crédit Agricole est programmé ce jeudi, à partir de 16h30, au siège de la FFF.
L'ASSE rencontrera le dimanche 1er mars l'une des équipes suivantes :  Vilains, Villenave, ETG, OM, AC Ajaccio, Monaco, Tours, Tours Nord, Guingamp, Châteauroux, Rennes, Angers, Nantes, Metz, Aulnoye, Lens, Entente SSG, Montfermeil, Paris FC, Pontarlier, Fleury Mérogis, Sochaux, Dijon, Nancy, Balma, Toulouse, QSG, Lille, Caen, Auxerre, Côte Bleue ou Le Puy.

16èmes de finale : Dimanche 1 mars 2015
FC Côte Bleue - ASSE : 0-2 (0-1)
Buts :
Souici (3ème et 86ème sp) 
La composition de l'ASSE : Maisonnial - Mendy, Nadrani, Cabaton (c), Petrot - Suljic, Souici, Bangoura - Bamba, Aulagnier (Roussey, 85'), Malumandsoko.
Les U19 de l'ASSE se sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la Coupe Gambardella en s'imposant 2-0 face au FC Côte Bleue (DHR) à Sausset-les-Pins (Bouches-du-Rhône). 
Sous les yeux d'André-Pierre Gignac, venu en voisin, Rayan Souci a ouvert le score de la tête dès la 3eme minute de jeu sur un coup franc obtenu par Glodi Malumandsoko et très bien tiré par Cazim Suljic. Les vaillants joueurs locaux ont eu deux occases d'égaliser en récupérant des ballons boxés par Anthony Maisonnial mais ils n'ont pas réussi à cadrer leurs frappes. Rayan Souici a mis fin aux espoirs provençaux en transformant d'un joli contrepied un péno obtenu par Hugo Roussey, qui a fait apprécier ses qualités de pressing et de protection de balle sur cette action. 
La réaction de Jean Philippe Primard :
"Notre qualification a été difficile. Mais on n'est pas surpris, c'est exactement le genre de match auquel on s'attendait. C'était un match d'hommes. On a joué contre une équipe de qualité, qui n'a pas fait n'importe quoi. On a marqué rapidement mais ça a été compliqué. On avait du mal à jouer mais on a dit aux garçons de ne pas s'énerver. Côte Bleue a mis beaucoup d'engagement mais on ne s'est pas dégonflé. Même si en face ils ont eu des ocacses, on ne s'est pas affolé. Dans le jeu ça a été dur, on a fait peu d'enchaînements. Mais on a fait ce qu'il fallait face à une équipe qui vaut bien des équipes de National. Aujourd'hui c'était le match de coupe typique et franchement je suis content parce qu'on a su répondre. Techniquement, bien sûr, on aurait pu faire mieux, mais l'adversaire a fait un sacré pressing. Parfois on a fait des mauvais choix, j'avais demandé de jouer long dans les couloirs mais on avait tendance à revenir systématiquement vers Maisonnial qui devait dégager. On est en huitième de finale, ça devient intéressant. Notre objectif est d'aller le plus loin possible, notre souhait est d'aller au Stade de France bien sûr." 
Et maintenant ......
Le tirage des huitièmes de finale, programmés le dimanche 22 mars, aura lieu ce jeudi.
Les clubs qualifiés : ASSE, vilains, QSG, Monaco, Rennes, Lille, Nantes, Guingamp, Caen, Auxerre, Sochaux, Nancy Dijon, Ajaccio, Châteauroux, OM ou Balma.

8èmes de finale : Dimanche 22 mars 2015
O Lyon - ASSE : 2-2 (0-1) (2-2) 5-6 aux tab
Buts :
Roussey (40ème), Saint-Maximin (54ème sp) 
La composition de l'ASSE : Maisonnial - Mendy, Cabaton, Pétrot, Dekoke - Suljic, Souici, Assaf (Bangoura, 71ème) - Saint-Maximin, Roussey, Bamba (Dutreive, 73ème).
Les Verts ont livré une belle bataille en huitième de finale de la Coupe Gambardella à Gerland mais se sont inclinés six tirs au but à cinq face aux petits Vilains. 
Bien entrés dans la rencontre, les Stéphanois ont rapidement obtenu un penalty à la suite d'une main consécutive à une incursion d'Allan Saint-Maximin dans les vilains seize mètres. Hélas inspiré en cela par son vilain aîné Lopes, Lebongo, trois bons mètres devant sa ligne au moment de la frappe, repoussa la tentative de Rayan Souici. Dans une première période plutôt équilibrée, les Verts ont fini par trouver la faille sur une percussion côté gauche de Jonathan Bamba dont le centre tendu fut victorieusement repris par Hugo fils de Laurent Roussey (0-1, 40ème). L'ASSE était devant à la pause et il n'y avait rien à y redire. 
Les Verts ne voulaient pas en rester là et accéléraient dès la reprise. Jonathan Bamba encore lui fit la différence côté gauche avant de rentrer dans la surface et d'être séché par son adversaire direct. Le penalty était indiscutable et fut transformé sans coup férir mais en deux fois - l'arbitre ayant donné le penalty à retirer - par un Allan Saint-Maximin très maître de ses nerfs (0-2, 54ème). Les Lyonnais étaient groggy et avaient bien du mal à se créer des occasions malgré une évidente envie de jeter leurs dernières forces dans la bataille.
Ils furent remis en selle par un penalty obtenu à la suite d'une main involontaire, penalty rappelant furieusement ceux concédés par les pros contre Lens ou Metz... Kululu le transforma et permit aux petits Vilains de retrouver des forces (1-2, 74ème). Les Verts subissaient alors les assauts d'outre A47 mais résistaient avec solidité... jusqu'à la 90ème minute. Sur un corner, le ballon était remis dans la surface de but depuis le deuxième poteau sur Moufi  dont la reprise passait avec réussite entre les jambes d'un excellent Anthony Maisonnial aujourd'hui encore (2-2, 90ème). 
Dans la séance de tirs au but Lebongo, systématiquement trois mètres devant sa ligne de but, repoussa les tentatives de Hugo Roussey et Léo Pétrot (Augustin BangouraAllan Saint-Maximin, Clément Cabaton, Nathan Dekoke et Victor Dutreive réussissant les leurs) alors qu'Anthony Maisonnial ne pu mettre en échec qu'un seul petit Vilain (Richard).
La réaction de Jean Philippe Primard :
"On a fait un très très bon match, je suis content du contenu. A 2-0 on était bien, je ne les voyais pas revenir. Mais on a subi des coups du sort avec la blessure d'Alexandre Assaf et les crampes de Jonathan Bamba qui nous ont désorganisés. Et puis ce penalty très généreux qui les remet dans le macth. Les deux nôtres étaient indiscutables il me semble mais sur le leur Cabaton a le bras collé au corps et on lui tire dessus... J'ai trouvé l'arbitrage différent de manière générale en deuxième période, je ne sais pas ce qui s'est passé... Ce penalty est un fait de jeu qui nous a fait mal mais il ne faut pas résumer le match à ça. On a eu du mal après, on a subi. On n'a pas tenu la distance à cause des changements et de la fatigue de certains joueurs qui ont beaucoup donné cette semaine. Après les tirs au but sont les tirs au but, je ne peux pas juger le match là-dessus. Le contenu est une vraie satisfaction car je trouve qu'on a été meilleurs, qu'on méritait de se qualifier. Mais c'est la déception qui domine, la déception de voir la possibilité d'aller beaucoup plus loin s'envoler."