Accueil      Résultats      Effectif      Nouvelles      Stade      Palmarès      Historique      Dirigeants      Staff      Statistiques     Fans      Liens

Europa League : 3ème Tour préliminaire
AEK Athènes-ASSE : 0-1
Les Verts qualifiés
Source :  Site officiel de l'ASSE  

Jeudi 4 août 2016      

La fiche du match      Le but de Béric

Réactions :     Christophe Galtier     Fabien Lemoine      Loïc Perrin

Vainqueurs à Athènes (1-0) grâce à un but de Robert Beric, les Stéphanois ont passé l’obstacle AEK lors du 3e tour de qualification de l’UEFA Europa League. Les 18 et 25 août prochains, ils joueront leur place en phase de groupes.

Le match

Deuxième match officiel et deuxième rendez-vous européen pour les Verts en cet été. Loin de Saint-Étienne, les Verts étaient attendus à Athènes, son stade Olympique et son ambiance que l’on annonçait chaude. Dans la chaleur de la capitale grecque, les hommes de Christophe Galtier ont su tirer leur épingle du jeu, se qualifiant pour les barrages de l’UEFA Europa League. Deux nouvelles soirées continentales sont donc à prévoir les 18 et 25 août prochains. Avec, en ligne de mire, une troisième participation consécutive à la phase de groupes.

Encouragés par 130 supporters stéphanois, les Verts débutaient bien la rencontre, tentant de mettre la pression sur la défense adverse. Ils effectuaient ainsi trois centres dans les cent vingt premières secondes (1re, 2e). Inquiétés sur la première offensive grecque et une tête de Mentalos (6e), puis sur une frappe de Bakasetas qui passait de peu à côté (15e), les Stéphanois frappaient les premiers. Après une tentative contrée de Pierre-Yves Polomat, Romain Hamouma centrait en première intention pour Robert Beric, qui concluait de la tête (AEK 0-1 ASSE, 22e).

Christophe Galtier avait vu juste, lui qui avait mis en exergue la lenteur de la défense centrale athénienne dès le match aller. L’AEK réagissait ensuite par à-coups, mais savait se montrer dangereux. Vargas, auteur d’une belle arabesque face à Fabien Lemoine, obligeait Stéphane Ruffier à un arrêt difficile (34e), avant que Barbosa, seul face au portier stéphanois, ne rate l’immanquable après un centre de Galo venu du côté droit (37e). Les Verts restaient menaçants et Oussama Tannane voyait son coup-franc excentré heurter la transversale juste avant la pause (43e).

Seule mauvaise nouvelle de ce début de soirée, la sortie sur blessure de Bryan Dabo, remplacé par Vincent Pajot (30e). «Ça a tourné», déplorait le numéro 7 des Verts, en regagnant les vestiaires. Fabien Lemoine, touché, allait également devoir quitter la pelouse (79e) mais les Stéphanois ne s’en laissaient pas compter, bien emmenés par Loïc Perrin, impeccable sur tous les ballons chauds dans sa surface (70e, 73e, 89e, 90e+5). L’AEK enchaînait ses trois changements dès la première moitié de la seconde période, alors que les Verts géraient intelligemment leur avance. Robert Beric tentait une demi-volée sur un service de Nolan Roux (87e). Le numéro 9 stéphanois voyait sa tentative passer au-dessus (90e+3). Vainqueurs à l’envie, les Stéphanois entrevoient l’Europe, la vraie.

Le premier but de Robert Beric à l'extérieur

Robert Beric, titulaire à la pointe de l'attaque stéphanoise ce jeudi soir à Athènes face à l'AEK, s'est montré décisif en inscrivant le but de la qualification à la 22e minute, sur un centre de Romain Hamouma.

L'attaquant slovène, de retour à sa meilleure forme, s'est offert, en Grèce, son premier but loin de Geoffroy-Guichard. En effet, avant sa longue blessure en novembre 2015, Robert Beric n'avait trouvé la faille que dans le Chaudron. Il avait tout d'abord signé ses grands débuts par un but face à Rosenborg (2-2), avant de récidiver quelques jours plus tard contre le FC Nantes (2-0). De nouveau buteur en Ligue 1 face au Gazélec (2-0) et au Stade de Reims (3-0), le numéro 27 des Verts avait ensuite participé à la large victoire face au Dnipro (3-0).

Cette première réalisation à l'extérieur permet donc aux hommes de Christophe Galtier de poursuivre leur aventure européenne !

Le coup de pompe de Fabien Lemoine

En conférence de presse, Christophe Galtier a expliqué hier soir pourquoi Jérémy Clément n'était pas sur la feuille de match avant de donner des nouvelles des blessés.

 "Robert a fait son job. Il était bien placé sur le centre de Romain. Il a fait ce qu’il fallait mais c’est la première fois où le banc est très offensif parce qu’il fallait marquer aussi. C’est pour cela qu’on a retrouvé Jérémy en tribune. J’aurais toutefois aimé qu’on soit plus efficace sur quelques occasions que nous avons. Bryan a une entorse de la cheville, Fabien a été victime d’un coup de pompe, un coup de fatigue, rien de méchant."

Les explications de Fabien Lemoine

Fabien Lemoine revient sur la qualification des Verts pour les barrages de l'Europa League dans la dernière édition du Progrès. Extraits.

 "J'ai dû quitter le stade Olympique d’Athènes sur une civière car je me sentais fébrile. C’est un coup de chaud mais il n’y a rien d’inquiétant. Cette qualification est un soulagement, même si je ne pense pas que nous avions la pression. Chez nous comme chez eux, nous avons pris le match en main. On a imposé le tempo. Si on aurait sans doute dû mieux finir certaines actions, le bilan des deux matches me semble positif. On a été très solidaire, solide défensivement.

 Parfois, de l’intérieur, on a l’impression de faire de bons trucs alors qu’à l’extérieur les gens disent que l’on est catastrophique. Nous, on est plutôt satisfait. Par rapport à l’aller, il y a eu de la profondeur dans notre jeu, des appels, de la percussion. On a trouvé des relais entre les lignes. On n'a jamais paniqué. Même devant notre surface alors qu’il n’y avait pas toujours des solutions, on s’est évertué à relancer avec lucidité et précision sans trop balancer devant."

La satisfaction de Vincent Pajot (Source : Poteaux Carrés)

S'il se félicite de la qualification des Verts pour les barrages de l'Europa League, Vincent Pajot pointe dans Le Progrès du jour un petit travers.

 "L’expérience n’est pas la seule explication à notre qualification. On a fait preuve de solidarité et su exploiter une de nos occasions. On a été solide. Le but de Robert nous permet de mieux gérer le match. On souhaitait faire une bonne entame, montrer qu’on voulait aller les chercher. On a un peu reculé, c’est un peu notre défaut. Ils pressaient haut, on voulait jouer entre les lignes et il est toujours compliqué de ressortir proprement le ballon. On n’a pas paniqué, on a montré beaucoup de détermination sur leurs coups de pied arrêtés."

Les éloges de Loïc Perrin à l'adresse d'Ole Selnaes (Source : Poteaux Carrés)

Dans la dernière édition du Progrès, Loïc Perrin félicite Ole Selnaes.

 "Avec lui qui évolue juste devant moi, cela se passe bien. C’est un joueur de qualité qui est froid, qui ne panique pas et ressort bien les premiers ballons. On a vu toutes ses qualités lors de ces deux matches contre l’AEK. Pour un défenseur central, il est rassurant de jouer à ses côtés car c’est vraiment un joueur de qualité qui essaie toujours de relancer proprement. Il y parvient en général très bien. Il est important d’avoir un élément comme cela qui, sur la première passe, réussit à éliminer pas mal de joueurs adverses."

La réaction de Timur Ketsbaia, coach de l'AEK (Source : L'Equipe)

Temuri Ketsbaia, l'entraîneur de l'AEK Athènes, a exprimé sa déception après l'élimination de son équipe par Saint-Étienne (0-0, 0-1) au 3e tour préliminaire de la Ligue Europa.

« Si on avait pu marquer un but, tout aurait été différent dans ce match. Car j’étais persuadé avant le coup d’envoi que l’équipe qui y parviendrait se qualifierait. C’est ce qui s’est passé. Je suis déçu car notre objectif n’a pas été atteint. Nos supporters y croyaient après le match aller et ils sont venus nombreux, ce soir. Mais la Coupe d’Europe est terminée maintenant et nous devons nous tourner vers le Championnat ».

Les regrets grecs (Source : Poteaux Carrés)

Sur le site de la radio grecque Sport FM, l'attaquant de l'AEK Anastasios Bakasetas a du mal à digérer l'élimination de son équipe.

 "Nous méritions de nous qualifier. Saint-Etienne a su profiter d'une erreur pour marquer. Nous avons fait de grands efforts jusqu'à la dernière minute, mais nous n'avons pas réussi à marquer. Nous avons tout donné. On a perdu une grande opportunité, nous avions une meilleure équipe. Saint-Etienne a fermé le jeu et a marqué sur sa seule occasion. Le public a été formidable et nous a applaudis, il sait bien que dans le football ce n'est pas toujours le meilleur qui gagne."

Battu par Robert Beric, le portier Giannis Anestis déplore que ses coéquipiers n'aient pas réussi à convertir leurs occasions sur le site grec Gazetta.
"Saint-Etienne a marqué ce but en première mi-temps et on a été malchanceux. Barbosa a eu une grosse occase, on en a eu d'autres. Notre élimination laisse un goût d'amertume."