Accueil      Résultats      Effectif      Nouvelles      Stade      Palmarès      Historique      Dirigeants      Staff      Statistiques     Fans      Liens

 

Lille - ASSE : 20ème journée
Présentation 

Source :  Site Poteaux Carrés

Samedi 14 janvier 2017

Après la trêve et les 32èmes de finale de la Coupe de France qui ont vu les Verts battre Croix (4-1), c'est le retour du championnat avec le périlleux déplacement à Lille, où l'ASSE s'est rarement imposée. L'occasion de faire mentir les statistiques (Le LOSC est invaincu lors de ses 15 dernières réceptions de l'ASSE en Ligue 1 (10 victoires, 5 nuls). La dernière victoire des Verts dans l’élite à Lille remonte au 18 septembre 1993), mais, encore une fois les Verts seront handicapés par les absences de Beric, Tannane, Soderlund, Pajot, Lacroix, Ruffier (blessés),  Saivet et M'Bengué (partis à la CAN).

Christophe Galtier : "Plus la même équipe de Lille" La video

Avant d'affronter le LOSC ce vendredi (20 h 45), le coach stéphanois estime que son prochain adversaire a bien changé et ne ressemble plus à l'équipe qui s'était inclinée (3-1) dans le Chaudron en septembre dernier.

Pour affronter Lille ce vendredi, votre groupe sera-t-il le même que celui qui a éliminé Croix en Coupe de France, dimanche dernier ?
Alexander Söderlund sera probablement forfait à cause d’une douleur à une cuisse ressentie en fin de match en Coupe alors que Vincent Pajot a aussi eu une alerte au niveau des adducteurs. Nous attendons avant de prendre une décision concernant leur participation. Ole Selnaes sera dans le groupe. Il a bien travaillé ces derniers jours. Il faut qu’il relance la machine avec le collectif, à l’image de ses coéquipiers la semaine dernière en Espagne. Ce repos lui a fait du bien. Concernant Robert Beric, il n’a pas repris la course et ne viendra pas en stage en Espagne lundi prochain tout comme Stéphane Ruffier qui restera ici pour effectuer un travail spécifique. Enfin, Oussama Tannanne souffre d’une pubalgie. On s’oriente vers une opération et donc une indisponibilité de trois mois.

Comment abordez-vous le mercato ?
Travailler sur les dossiers, ce n’est pas difficile. Le plus dur, c’est de les concrétiser, a fortiori pendant la CAN car les effectifs comme le nôtre sont affaiblis. Les clubs ne savent pas quand les joueurs reviennent ni même dans quelles conditions. Nous sommes très affaiblis en attaque. Tout le monde est conscient au club qu’il faut des vrais renforts mais pas des joueurs supplémentaires. Mais le mercato d’hiver est très difficile. Si l’on ne peut pas avoir de vrais renforts, je préfère mettre en avant nos jeunes joueurs avec leurs qualités et leurs défauts.

Justement, Hamidou Keyta et Anthony Maisonnial constituent-ils les satisfactions de ce début d'année ?
Hamidou Keyta travaillait depuis quelques semaines avec nous, il a été longuement blessé en début de saison. Il a été recruté l’été dernier pour renforcer le groupe de Laurent Battles car il avait marqué beaucoup de buts en CFA avec Trelissac. Il possède des qualités de percussion et de vitesse. Il a fait une entrée satisfaisante, dimanche en Coupe, et un stage très intéressant en Espagne. Même si Jessy Moulin va naturellement retrouver sa place de titulaire contre Lille, il ne faut pas oublier les belles et bonnes performances livrées par Anthony, notre jeune gardien. Ce n’était pas évident pour lui, cela montre qu’il y a de la relève derrière.

Le match LOSC-ASSE sera le dernier du président Michel Seydoux. Ne craignez-vous pas un supplément de motivation chez les joueurs lillois ?
Je sais que ce sera le dernier match de Monsieur Seydoux. Il a été un grand président et un grand dirigeant du football français, qui ne s’est jamais fait remarquer mais a toujours eu la bonne parole. Il inspire le respect et son passage restera aussi associé au doublé réalisé en 2011 sous Rudy Garcia et avec Eden Hazard. Peut-être y aura-t-il une réaction des joueurs. Mais cette équipe-là n’est plus celle que nous avons affrontée au match aller. Elle est sur une bonne dynamique. Patrick Collot est parvenu à redresser la barre, c’est une performance. L’équipe a su se rebeller, en réorganisant son jeu et en plaçant notamment un joueur derrière l’attaquant. Il faudra faire attention.

Christophe Galtier fait un bilan santé (Source : Poteaux Carrés)

Dans la dernière édition du Progrès, Galette fait un nouveau bilan santé de Sainté. Extraits.

 "Robert Beric a vu son chirurgien. Il souffre encore d’une inflammation au genou. Il n’a pas repris la course et il ne viendra pas en stage avec nous lundi prochain. Stéphane Ruffier, non plus, il va travailler ici de manière spécifique. Alexander Söderlund s’est fait mal aux ischios, pour vendredi, c’est très compromis. Vincent Pajot, suite à son  alerte aux adducteurs, est incertain. Concernant la pubalgie d'Oussama Tannane, on s'oriente vers une opération. Ce sera trois mois d'absence."

Le groupe stéphanois : l'infirmerie de nouveau remplie

Outre les absences citées plus haut, on peut noter la présence d'Hamidou Keyta, buteur contre Croix en Coupe de France et de Kenny Rocha Santos. 

Voici le groupe de 18 joueurs convoqué pour le match, Lille - ASSE, qui se déroulera ce vendredi 13 janvier à 20h45, au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve d'Ascq.

Gardiens de but : 1.Anthony MAISONNIAL ; 30.Jessy MOULIN.
Défenseurs : 2.Kévin THEOPHILE-CATHERINE ; 3.Pierre-Yves POLOMAT ; 19.Florentin POGBA ; 24.Loïc PERRIN ; 25.Kévin MALCUIT ; 31.Ronaël PIERRE-GABRIEL.
Milieux de terrain : 7.Bryan DABO ; 14.Jordan VERETOUT ; 17.Ole SELNAES ; 18.Fabien LEMOINE ; 32.Hamidou KEYTA ; 34.Kenny ROCHA SANTOS.
Attaquants : 9.Nolan ROUX ; 21.Romain HAMOUMA ; 22.Kévin MONNET-PAQUET ; 33.Arnaud NORDIN.

Jordan Veretout : "Aller chercher les 3 points"   La video

Mikaël Lesage au sifflet

Mikael Lesage a été désigné pour arbitrer la rencontre de vendredi soir (20h45) comptant pour la 20e journée de L1 entre le LOSC et l’ASSE.
 
L’arbitre de 41 ans officiera pour la treizième fois de la saison dans le cadre du championnat de Ligue 1. Lors de la première partie du championnat, il a déjà eu l’occasion d’arbitrer les Lillois lors de l’ouverture du championnat au Stade Saint-Symphorien face à Metz (défaite 3-2) et les Verts à une occasion également au Moustoir, face à Lorient, lors de la 18e journée (défaite 2-1).
 
Au Stade Pierre Mauroy, il sera assisté vendredi soir de Denis Sebastien et de Mickael Lamouche.

Les problèmes offensifs de l'ASSE (Source : Poteaux Carrés)

Chiffres à l'appui, l'Equipe du jour pointe les lacunes offensives stéphanoises.

 - L'ASSE est 16e au nombre de tirs par match (10,3) et dernière au nombre de tirs cadrés par match (2,8).

 - 8e de L1, Sainté a seulement la 14e attaque. La saison dernière, les Verts ont terminé à la 6e place avec la 13e attaque.

 - L'ASSE n'a marqué que 0,95 but par match. Dans les 5 grands championnats européens, une seule autre équipe figure dans la première partie du classement en ayant inscrit moins d'un but par journée : le Southampton de Claude Puel, 10e de Premier League.

 - Les meilleurs buteus stéphanois (Robert Beric et Romain Hamouma) n'ont claqué que 3 pions. Seuls les meilleurs buteurs de Nantes (Stepinski et Sala) et de Nancy (Aït Bennasser) ont des stats aussi faibles

 - A lui tout seul, Edinson Cavani a marqué autant de buts que les Verts (18) cette saison en championnat.

Des absences côté lillois

A l'instar des Verts, les Dogues devront se passer de plusieurs éléments pour la réception de l’AS Saint-Etienne, ce vendredi (20h45) au Stade Pierre Mauroy.

Si Patrick Collot pourra finalement compter sur Yacine Benzia et Nicolas de Preville face au Verts, l'entraîneur lillois devra cependant composer avec un groupe amputé de plusieurs éléments. Sunzu,Mavuba, Mendes et Kouamé sont indisponibles pour cause de blessure alors que Sliti, Bissouma, Obbadi, Mendyl et Koné ont rejoint leur sélection nationale respective pour disputer la CAN.

Le groupe lillois, formé pour affronter les Verts, est le suivant : Enyeama, Maignan – Corchia, Béria, Palmieri, Basa, Soumaoro, Arcus, Vanbaleghem – Sankharé, Amadou, Bauthéac – Eder, Benzia, De Préville, Terrier, Mothiba.

Eric Bauthéac évoque ses retrouvailles avec Jessy Moulin (Source : Poteaux Carrés)

Dans la dernière édition du Progrès, le Dogue Eric Bauthéac évoque ses retrouvailles avec Jessy Moulin.

 "Pour moi, ce match est toujours particulier. J’ai été formé là-bas. L’ASSE reste un Top 5 Français. On s’attend à un match très difficile. On veut faire plaisir à notre public, notre président à qui on veut rendre un dernier hommage. J’espère qu’il y aura un beau spectacle. Je serais content de retrouver mon Jess. C’est un très bon ami avec Loïc. Je crois que c’est la première fois qu’on jouera l’un contre l’autre. Ça va être marrant."

Dernier match pour le Président Michel Seydoux

Le capitaine lillois Rio Mavuba évoque dans l'Equipe le dernier match de Michel Seydoux en tant que président du LOSC.

 "J'ai beaucoup d'affection pour l'homme qu'il est. Il ne nous a jamais lâchés même s'il a récemment dit que l'on jouait comme des chèvres, mais, c'est vrai, on n'était pas bons. Il a fait de très bonnes choses pour le club et la ville. C'est un grand président, classe, qui ne se mêlait pas du travail de ses entraîneurs. Je voulais le remercier. La moindre des choses sera de se bouger contre Saint-Etienne en son honneur. J'en toucherai deux mots aux joueurs."

 Dans le quotidien sportif, Michel Seydoux espère finir son mandat par un ultime succès.

 "Irai-je parler à mes joueurs avant le match contre les Verts ? Je me suis posé la question. J'y vais toujours quand je suis président. J'aime écouter les consignes du coach. Je ne voudrais pas qu'ils jouent autrement que pour l'emporter. C'est ce qui me ferait le plus plaisir. Je ne vais pas changer mon discours. J'ai très rarement fait des interventions dans le vestiaire. Même si, depuis peu, je venais à la mi-temps."

 Dans la dernière édition du Progrès, Christophe Galtier lui rend un hommage appuyé.

 "Ce sera le dernier match de Monsieur Seydoux. Je dis Monsieur car il aura été un grand président, un grand dirigeant du football français. Seydoux, c’est le respect, des trophées, un magnifique doublé avec l’éclosion de Rudi Garcia. Lille, pour moi, c’est Seydoux, Garcia, Hazard. Même s’il y a eu des entraîneurs avant, ce fut la meilleure période. Ce que j’aime chez lui, c’est son attitude, son comportement. C’est quelqu’un de bienveillant, poli, bien éduqué. Il ne se fait pas remarquer mais il a toujours la bonne parole pour le football français. Il passe le témoin. Est-ce qu’il y aura une réaction des joueurs, du stade par rapport à ça ?"

Dans l'Equipe, Frédéric Antonetti  lui aussi ne tarit pas d'éloges sur son ancien président.

 "C'est une belle personne. Le foot français manque de ce genre de personnage. Et j'ai vu beaucoup de présidents. Lui a de la valeur et un bon bilan."

Une grosse affluence en perspective

L’appel à la mobilisation pour le dernier match de la présidence de Michel Seydoux a bien fonctionné. D'après Nord-Eclair, le LOSC attend au moins 38 000 spectateurs au stade Pierre-Mauroy pour la réception des Verts. Selon le quotidien, Lille table même sur un chiffre de 40 000 personnes selon les ventes des billets aujourd’hui.