Accueil      Résultats      Effectif      Nouvelles      Stade      Palmarès      Historique      Dirigeants      Staff      Statistiques     Fans      Liens

 

Toulouse - ASSE : 22ème journée
Présentation 

Source :  Site Poteaux Carrés

Samedi 28 janvier 2017

Après la victoire étriquée et loin d'être convaincante contre Angers, les Verts se retrouvent à la 6ème place, à 1 petit point du 5ème Guingamp. Le déplacement à Toulouse, une équipe en baisse de régime, permettra-t-il à l'ASSE d'accéder à cette place convoitée, car synonyme d'Europe puisque la finale de la Coupe de la Ligue opposera Paris SG à Monaco, 2 équipes qui semblent assurées d'être dans le trio gagnant du Championnat. 

Christophe Galtier : "Répondre au défi physique" La video

Après un stage à Blagnac, centré notamment sur l'intensité dans le jeu, l'entraîneur des Verts s'attend à affronter un adversaire difficile à manoeuvrer sur sa pelouse ce dimanche à Toulouse (17 h).

Quels étaient l’objectif et les thèmes de travail des cinq jours de préparation à Blagnac ?
Je tiens déjà à remercier le club de Blagnac pour la mise à disposition de toutes ses installations, un terrain d’honneur et un terrain annexe. Ces terrains n’étaient pas parfaits mais praticables, ce qui nous a permis de travailler dans de bonnes conditions. Nous avons mis beaucoup d’intensité dans les séances car le jeu d’Angers en avait beaucoup dimanche dernier et nous avons été en difficulté. En première mi-temps, nous n’avons pas su répondre aux courses et aux duels que nous ont imposés nos adversaires. En seconde période, nous avons consenti plus d’efforts. Nous avions bien analysé en vidéo ce qui nous avait manqué dans cette rencontre et travaillé avec plus d’intensité lors des premières séances à Blagnac.

Ce stage a été marqué par le retour de Stéphane Ruffier.
Stéphane (Ruffier) a commencé à travailler de manière individuelle et spécifique avec Fabrice Grange. Vincent (Pajot) est également parmi nous car il devait effectuer un travail athlétique avec le groupe. Seuls Robert (Beric) et Alex (Söderlund) sont restés à Saint-Etienne parce qu’ils n’avaient pas à faire de séance collective.

Dès la semaine prochaine, vous allez de nouveau jouer tous les trois jours. Dans quel état d’esprit, abordez-vous cette série ?
Si nous avons la chance de rester invaincus, nous aurons réussi un bon mois de janvier avant un mois de février très difficile. Nous sommes dans une bonne dynamique.  Pour s’accrocher à cette place-là, il ne faut pas seulement faire des efforts offensifs. Nous devons réapprendre à faire des efforts défensifs.

Quel sera la clé du match face à Toulouse ?
Toulouse a réalisé un très bon début de championnat mais souffre un peu plus aujourd’hui. Mais l’équipe est toujours C’est une équipe toujours difficile à jouer chez elle et qui ne s’appuie pas seulement sur sa valeur athlétique.  Ses joueurs effectuent de beaucoup de courses vers l’avant et dégagent beaucoup de force.  Avant de penser à attaquer, il faudra répondre au défi physique.

Christophe Galtier toujours motivé

Christophe Galtier ne s'est pas contenté d'évoquer le cas d'Andy Delort sur RMC, mardi dernier. Il a réitéré sa grande motivation à entraîner l'ASSE..

 "Je reçois des courriers de gens qui me disent : "Si vous n’êtes plus motivé, partez !" Mais c’est faux ! Je suis sûrement plus motivé cette saison que peut-être d’autres saisons avant. Parce que c’est dans la difficulté que je me reconnais. Rien n’est jamais facile ou acquis. Pour garder notre position, il faut qu’on aille tous puiser dans nos ressources et moi le premier en tant qu’entraîneur. Il faut donner le maximum de ce qu’on a. Parce que je sais que la concurrence est rude est sûrement supérieure que les saisons précédentes. Aucune personne ici ne pourra vous dire que je renvoie l’image de quelqu’un qui fait l’année de trop, c’est faux. Ça peut encore durer. Je suis loin d’être malheureux. Par contre, je ne veux pas rester pour battre des records de longévité. Je ne suis pas là pour ça. Mais je ne suis pas parti…

 Quand je vois ces banderoles déployées lors du dernier match contre Angers, ça montre tout le travail qu’on a fait les saisons précédentes. Avec des moyens inférieurs à tous les autres. Quand vous habituez les gens à avoir des résultats au-dessus de leurs moyens, ils ne peuvent pas comprendre que vous pouvez être en difficulté à un certain moment. La seule chose que je ne veux pas qu’on reproche à mes joueurs, c’est leur sérieux, leur professionnalisme et l’envie de faire les joueurs. Après, on a du mal. J’en suis conscient. Mais on est actuellement 6es du championnat. Mais j’ose espérer que les choses vont s’améliorer."

Les Verts en stage à Toulouse à partir de mercredi (Source : Poteaux Carrés)

Les Verts sont partis en stage du côté de Toulouse le 25 janvier afin de mieux préparer le match qui aura lieu dans la ville rose ce dimanche 29 janvier à 17h00. Il parait que les stages forment la jeunesse, espérons qu'ils préparent à la victoire !

Le site officiel a communiqué ce soir les joueurs partant à Toulouse. On notera le retour de Stéphane Ruffier, la présence notamment de Jerrold Nyemeck et les nouvelles absences d'Alexander Soderlund et Robert Beric

Absent contre Lille et Angers en raison de douleurs aux adducteurs, Vincent Pajot participe aux entraînements. Même s’il n’a pas participé à la totalité du travail spécifique des gardiens, Stéphane Ruffier a retouché le ballon et semble proche d'un retour.

 Le groupe en stage :
Ruffier, Moulin, Maisonnial, Guendouz
Théophile-Catherine, Polomat, Lacroix, Pogba, Dieu, Malcuit, Pierre-Gabriel, Nyemeck
Pajot, Dabo, Veretout, Selnaes, Lemoine, Rocha-Santos, Keyta
Roux, Hamouma, Monnet-Paquet, Nordin

Le groupe stéphanois 

Un groupe de 21 joueurs a été retenu par Christophe Galtier pour affronter Toulouse. On remarquera la première apparition du néo-Stéphanois Anthony Mounier ainsi que celle de 8 défenseurs parmi lesquels Jerrold Nyemeck :

 Moulin, Maisonnial
Malcuit, Pierre-Gabriel, Théophile-Catherine, Perrin, Pogba, Lacroix, Polomat, Nyemeck
Selnæs, Veretout, Lemoine, Dabo, Rocha
Hamouma, Monnet-Paquet, Mounier, Keyta, Nordin, Roux

Léo Lacroix se remet 

Remis du mystérieux virus qui lui avait fait perdre du poids, Léo Lacroix commente l'arrivée d'Anthony Mounier dans Le Progrès du jour.

 "Je n’ai pas passé de bonnes vacances à cause d’un virus qui m’a fait perdre quatre kilos. J’avais de forts accès de fièvre. Lorsque je suis revenu à Saint-Etienne, il m’était impossible de m’entraîner avec le groupe. Maintenant, ça va. C’est ma deuxième semaine d’entraînement avec le groupe. Je me sens bien. J’ai retrouvé l’appétit, récupéré les kilos perdus. Je n’ai pas eu l’occasion de jouer contre Anthony Mounier. Sur ce que j’ai entendu au sein du groupe, c’est un joueur qui peut nous apporter au niveau de son expérience de la Ligue 1, de sa technique."

Romain Hamouma : "Un rendez-vous important"

L’homme en forme du début d’année stéphanois retrouve peu à peu ses meilleures sensations. Impliqué sur 5 des7 buts stéphanois marqués en janvier, l’attaquant veut performer à Toulouse.

Comment se déroule le stage dans la région toulousaine ?
Nous avons réalisé deux séances depuis notre arrivée. La première était axée sur le pressing, la récupération, les duels. Celle de jeudi était du même acabit, mais plus intense. Les conditions sont bonnes, nous essayons de progresser à travers chaque entraînement.

Quels sont les avantages pour le groupe de s'entraîner loin de L’Etrat ?
Ça permet de rester concentrés collectivement sur un même objectif. Nous pouvons aussi renforcer les liens entre les joueurs et intégrer les jeunes. Les conditions climatiques à Saint-Étienne sont compliquées  et s’entraîner hors de la région est une solution pour trouver de meilleures conditions de travail.

Comment te sens-tu physiquement ?
De mieux en mieux ! Physiquement, je ne ressens plus de douleurs, je n’ai plus de pépins. En tant que joueurs offensifs, nous savons tous que nous nous devons d’être décisifs. Marquer ou donner des ballons de buts, c’est ce que je me mets en tête avant chaque match. Et c’est plus facile quand on se sent bien.

Tu parles souvent de la confiance que doit avoir tout le vestiaire…
Il faut chasser les doutes et se focaliser sur ce que nous pouvons faire. Le groupe a de la qualité, il doit en prendre conscience. C’est de cette façon que nous avancerons. La victoire contre Angers a fait du bien car ce sont 3 points importants. Dans le jeu, nous ne sommes pas satisfaits de ce que nous avons produit. Nous devons faire beaucoup plus et mettre la manière.

Comment abordes-tu la rencontre face au TFC ?
C’est un rendez-vous important, face à une équipe qui n’est pas très loin derrière nous au classement. J’ai vu leur match face à Bordeaux et c’est une équipe intéressante, dangereuse quand elle trouve son jeu. Athlétiquement, elle a aussi de la valeur. Les duels seront forcément engagés, voilà pourquoi nous les avons travaillés. Au-delà de ça, nous ne devons pas les craindre. Il faut jouer pour l’emporter.

Bartolomeu Varela au sifflet

Bartolomeu Varela sera au sifflet au Stadium ce dimanche à 17h00. Arbitre du match aller qui s'était soldé par un triste match nul et vierge, il avait déjà dirigé un TFC-Sainté en début de saison dernière. Malgré l'ouverture du score de Loïc Perrin sur un centre de Romain Hamouma, les Violets avaient battu les Verts 2-1 grâce à des coups francs de Wissam Ben Yedder et Martin Braithwaite.

Pascal Dupraz aimme l'ASSE (Source : Poteaux Carrés)

Dans la dernière édition du Progrès, l'entraîneur toulousain Pascal Dupraz affiche son amour pour l'ASSE et Roland Romeyer

 "Contre Saint-Etienne, on n'a pas d'autre alternative que de bien jouer. Gagner sans bien jouer, ce n’est pas possible. Il nous faut être plus consistant dans les zones de vérité, offensive comme défensive. Se méfier de cette équipe stéphanoise qui est meilleure que le TFC. Sur les dernières saisons, il n’y a pas photo. Sur le passé, non plus. Sur le début de saison, non plus puisqu’ils sont classés au-dessus de nous. La meilleure recette, c’est de respecter nos adversaires. Et davantage encore parce que j’aime ce club et le président Romeyer. Mais on ne va pas les craindre."

Match nul pour Hérita Ilunga (Source : Poteaux Carrés)

L'ancien latéral gauche des Verts et des Violets Herita Ilunga explique pourquoi il pronostique un match nul 1-1 dans la dernière édition de La Dépêche du Midi. Extraits.

 "En défense, avantage Saint-Etienne ! Mais j'aime beaucoup la charnière toulousaine. Diop est impressionnant de maturité et de sérénité, tandis que Jullien est déjà un monstre. Ce n'est pas compliqué : la saison passée, avec Dijon, son entraîneur Olivier Dall'Oglio pouvait le compter comme attaquant puisqu'avec 9 buts en L2… Flanc gauche, Moubandjé a vraiment une belle qualité de pied. Tiens, c'est marrant : quand on parle du Suisse, on a à l'esprit ses montées ; cependant il peut mieux faire défensivement. A 'Sainté, pas besoin de long discours : l'arrière-garde avec Perrin est solide, costaude, sans faille visible. Même si les latéraux sont encore un peu tendres, l'ensemble affiche un vécu à mon sens supérieur.

 Au milieu, avantage Toulouse ! Il y a vraiment de la qualité au Téfécé dans ce secteur-là ! Lorsque tu regardes Trejo, ça te réconcilie avec le ballon… Un artiste mais pas gratuit : il a toujours ce souci d'allier beauté et efficacité. Oscar est le digne héritier de Beto Marcico. Sinon, j'apprécie aussi Doumbia pour sa puissance. Je n'oublie pas non plus l'ami Pantxi Sirieix. Que de monde, finalement, chacun amenant sa spécificité. De l'autre côté, cela me paraît moins complémentaire. Surtout que Saivet que j'affectionne – un relayeur haut qui fait des diff' –, n'est pas disponible. Veretout ? ça court et c'est propre. Intéressant, en somme.

 En attaque, match nul ! Jean qui est arrivé va faire des dégâts, Durmaz c'est bien mais inconstant, Braithwaite dépense une énergie incroyable. Quant aux Verts, Hamouma sait vraiment tout faire ; Monnet-Paquet est si difficile à arrêter. Après, il leur manque une véritable pointe."

Alexander Soderlund veut rester (Source : Poteaux Carrés)

Alors que son retour était évoqué à Trondheim pour remplacer l'avant-centre de Rosenborg Christian Gytkjaer (en instance de départ à Muncih 1860), Alexander Söderlund a déclaré aujourd'hui à VG qu'il était parti pour rester à l'ASSE.

 "C'est toujours flatteur qu'on continue de s'intéresser à moi mais un retour à Rosenborg n'est pas à l'ordre du jour. Je me concentre sur ma condition physique, j'espère que je serai rétabli rapidement et que je  serai épargné par les blessures. J'espère que je serai remis pour le match de Coupe de France à Auxerre. Je veux faire bonne figure jusqu'à l'été, et ensuite on verra. Je ne pense pas partir cet hiver, je veux bien faire ici et je suis sous contrat avec l'ASSE. Il n'y aucun signe comme quoi Saint-Etienne ne me voudrait plus. On a eu beaucoup de blessés dans le secteur offensif. Je veux rester ici et bien faire pour l'équipe."

 Dans le même quotidien, l'entraîneur de Rosenborg Kare Ingebrigtsen a évoqué le cas du numéro 23 de l'ASSE.

 "Nous devons remplacer Christian Gytkjaer mais je ne veux pas commenter les rumeurs. Alexander Söderlund est dans un autre club et il a d'autres plans. Il n'y a pas de doute qu'Alexander Söderlund est bon, mais il y a plusieurs autres bons joueurs. Maintenant, il est à Saint-Etienne, et il est rare que des clubs norvégiens puissent se permettre d'acheter des joueurs de Ligue 1."

L'avis de Pascal Despeyroux (Source : Poteaux Carrés)

Pascal Despeyroux s'exprime dans La Dépêche du Midi à deux jours du match qui opposera ses anciens clubs au Stadium. Extraits.

 "J'ai 50 ans et c'est, généralement, l'âge où on se retourne pour faire un bilan. Le TFC et l'ASSE, ce sont les 2 clubs de ma vie. Pas sorcier : j'ai 3 filles, 2 sont nées à Toulouse, la petite dernière à Saint-Étienne. J'ai passé 15 super-années sur les bords de Garonne et 4 saisons de plénitude footballistique dans le Forez. D'où me vient mon amour de Sainté ? C'est ma culture foot, pardi ! Gamin, j'avais le poster de Dominique Rocheteau dans ma chambre… Un club mythique alors que le Téfécé est celui qui m'a mis le pied à l'étrier, tout jeune, dès mes 6 ans.

 J'ai été le premier élément du centre de formation à signer pro à Toulouse. La pouponnière est créée en 1983 au Creps, je suis de la 1re promo et j'incorpore la Une à l'automne 1985 pour enquiller 11 saisons pleines derrière. Je pense avoir ouvert la voie à bon nombre… J'étais en fin de contrat, 3-4 clubs dont Marseille s'étaient montrés intéressés. Vu ma filiation, si j'ose, avec les Verts, je n'ai pas hésité et j'ai signé 4 ans en 1992. Le projet était tripant avec Joseph-Antoine Bell, Lubomir Moravcik, Gérald Passi, etc.

 Le match que je retiens de mes vertes années, c'est la demi-finale de Coupe de France 1993 perdue 0-1 contre Nantes à 10 minutes du terme, sur un but de Ouédec servi par N'Doram. Geofffroy-Guichard fut littéralement prostré. Pendant une éternité. Je joue de temps à autre avec les anciens et, là, je côtoie des légendes : Ivan Curkovic, Oswaldo Piazza. Vous imaginez un peu ? Ce dimanche,  c'est un entraîneur qui vient de réaliser un miracle face à un autre qui dure. Match âpre mais spectaculaire. Allez, j'opte pour un 2-2 !"

Des nouvelles des blessés (Source : Poteaux Carrés)

Lors de sa conférence de presse relayée par Le Progrès, Christophe Galtier a donné des nouvelles des blessés.

 "Stéphane Ruffier est rentré à Saint-Étienne ce vendredi soit. Il n’est pas opérationnel, mais il est en bonne voie. Il va continuer à se soigner. Il sera peut-être opérationnel pour le derby ou Nice. On verra. Vincent Pajot n’est pas opérationnel non plus, même s’il est tout proche de retrouver le groupe. Beric et Söderlund sont restés à L’Étrat pour effectuer du travail spécifique. Le genou de Robert ne réagit pas aux charges de travail, je verrai si je peux l’intégrer au groupe la semaine prochaine, même si je sais qu’il faudra un peu plus de temps pour lui que pour Alex."

Des absences côté toulousain

Selon la dernière édition de La Dépêche du Midi, l'international U20 Clément Michelin ratera la réception des Verts en raison d'un début de pubalgie. Le quotidien ajoute qu'un autre défenseur toulousain est forfait pour le match de demain : le Serbe Dusan Veskovak. Remis de sa gastro, Jessy Pi est opérationnel tandis que Somalia (pointe aux ischios droits) s'entraînera aujourd'hui. Pour rappel, Yann Bodiger est suspendu pour cette rencontre de la 22e journée.

François Moubandje sur France Bleu Saint-Etienne Loire (Source : Poteaux Carrés)

Le latéral gauche toulousain François Moubandje s'est confié lundi à France Bleu Saint-Etienne Loire avant de recevoir les Verts ce dimanche à 17h00. Extraits.

 "On vit une période difficile et tous les clubs en traversent. C'est à nous de changer cela. A Bordeaux on a montré un beau visage du TFC et on aura à cœur de faire un bon résultat contre Saint-Étienne. On a pris 19 de nos 26 points à domicile, c'est important. C'est à la maison qu'il faut prendre le maximum de points et si vous en prenez à l'extérieur c'est bénéfique pour pouvoir prétendre à un meilleur classement. On a déjà su montrer un beau visage auparavant à la maison où on était imprenables et injouables. C'est par là qu'il faut commencer, notamment contre Saint-Étienne.
Même si on critique la qualité du jeu de Saint-Étienne, au final ce qui compte c'est la victoire ! Même si les médias disent qu'ils ont fait un match moyen contre Angers, au final ils ont ramené les trois points. L'ASSE est un club qui arrive depuis plusieurs saisons à jouer l'Europa League. C'est une équipe costaud avec de gros gabarits et quelques bons éléments offensivement. Mon compatriote Léo Lacroix a su se hisser jusqu'à l'équipe nationale et il a de grandes qualités. On va se taquiner un peu par texto ! Ça va faire plaisir de le revoir parce qu'on ne s'est pas croisé récemment."

François Moubandje dans La Dépêche du Midi (Source : Poteaux Carrés)

Comme il l'avait fait en début de semaine sur France Bleu, le latéral gauche toulousain François Moubandje a évoqué aujourd'hui dans La Dépêche du Midi la réception de l'ASSE programmée ce dimanche à 17h00. Extraits.

 "Malgré notre récente défaite face à Bordeaux, j'ai retrouvé le Toulouse des premiers mois. Nous avions peut-être perdu, en fin d'année, ce supplément d'âme décisif lorsque tout nous réussissait. Cette rage est de retour, et elle peut nous permettre de retrouver le chemin des victoires très rapidement. Dans le jeu, nous avons trouvé notre rythme. Mais il nous manque le juste équilibre entre possession et efficacité. Les projections du début de saison faisaient énormément de mal à nos adversaires. À nous de retrouver cette solidité défensive. Le reste suivra logiquement.

 Saint-Etienne, c'est une formation solide. Depuis plusieurs saisons maintenant, ils trustent le haut de tableau et multiplient les campagnes européennes. Il y a de beaux gabarits, notamment défensivement, et des attaquants qui prennent rapidement les espaces. Nous avons nos chances, à l'image du match aller. Dimanche, nous serons devant notre public. Nous ferons tout pour les renverser. Une équipe qui se déplace sur Toulouse doit avoir peur. Il faut qu'elle comprenne, en arrivant, que prendre des points sera compliqué. Pour cela, nous avons besoin de nos supporters."

Les espoirs de Martin Braithwaite (Source : Poteaux Carrés)

Comme le rapporte le site Les Violets, des étudiants en journalisme de Toulouse ont interrogé l'attaquant du TFC sur la situation de son club. Manifestement Martin a des visions. Souhaitons que ce ne soient que des hallucinations :

"On prend des buts trop facilement et on n'en marque pas assez. Dans le foot tu connais souvent des périodes difficiles comme ça. C'est à nous de réfléchir et de travailler pour mieux faire. Si on travaille bien, je sais qu'on marquera encore beaucoup de buts et on gagnera encore de nombreux matchs jusqu'à la fin de saison. Je sens qu'on va battre Saint-Etienne dimanche".