Accueil      Résultats      Effectif      Nouvelles      Stade      Palmarès      Historique      Dirigeants      Staff      Statistiques     Fans      Liens

La formation en régression
Source :  Site Poteaux Carrés

Mercredi 6 juillet 2016      

Validé par la Commission Nationale Paritaire de la Convention Collective Nationale des Métiers du Football (CCNMF), le classement des centres de formation pour la saison 2015-2016 a été dévoilé par la FFF. En chute depuis trois ans, l'ASSE rétrograde à la 21ème place (sur 35) d'un classement dominé pour la quatrième année consécutive par les banlieusards :

 1. Lyon
2. QSG (+1)
3. Toulouse (+11)
4. Bordeaux (+6)
5. Monaco
6. Auxerre (+3)
7. Rennes (-1)
8. Metz (-4)
9. Lens (-7)
10. FC Nantes (+1)
11. Nancy (-3)
12. Sochaux (+7)
13. Nice (+2)
14. Valenciennes (+3)
15. Troyes (+3)
16. Le Havre
17. Montpellier (-10)
18. Lille (-5)
19. Lorient (+2)
20. Châteauroux (12) -8
21. Saint-Étienne (-1)
22. Marseille (+1)
23. Guingamp (+3)
24. Reims (+4)
25. SM Caen (-3)
26. Laval (-2)
27. Nîmes (+2)
28. Bastia (-1)
29. Tours FC (-4)
30. Niort
31. Evian (+3)
32. AC Ajaccio (+1)
33. Dijon (-2)
34. Brest (+2)
35. Angers (63)
 Pour rappel, le classement est établi en fonction de cinq critères :
- le nombre de joueurs de moins de 25 ans ayant signé un contrat professionnel
- le nombre de matches joués avec l’équipe professionnelle du club par les joueurs formés au club
- le nombre de matches officiels joués en sélection nationale par les joueurs du centre de formation
- le nombre de diplômes scolaires obtenus par les joueurs du centre de formation
- le nombre, la qualification et l’ancienneté des éducateurs sous contrat au centre de formation

 Le classement de l'ASSE sur les 9 dernières années :

2008 : 19ème
2009 : 6ème
2010 : 14ème
2011 : 20ème
2012 : 18ème
2013 : 15ème
2014 : 18ème
2015 : 20ème
2016 : 21ème

Invité par le site Peuple Vert à commenter la piètre 21e place de l'ASSE au classement des centres de formation, Bernard Caiazzo met la pression sur les formateurs.

 "Le classement DTN n’est pas toujours significatif. Il ne prend pas en compte les jeunes qui jouent a l’étranger. Mais Roland et moi ne sommes pas satisfaits car depuis les Ghoulam, Guillavogui et Zouma, le centre ne sort guère de joueurs performants. Il va falloir que cela change ! C’est pourquoi les éducateurs du centre n’ont qu’un an de contrat. Ce qui est important pour nous c’est combien de jeunes sont dans les 24 pros de Christophe Galtier. Pour viser le podium, il en faudrait au moins six sur vingt-quatre…"