Accueil      Résultats      Effectif      Nouvelles      Stade      Palmarès      Historique      Dirigeants      Staff      Statistiques     Fans      Liens

Des arrivées au Centre de Formation

Source :  Site Poteaux Carrés

Mercredi 27 juillet 2016

Cette année encore voit l'arrivée de nombreux joueurs au Centre de Formation (ou de post formation) de l'ASSE. En voici la liste.

Année de
naissance
Joueur Club Poste Équipe intégrée
1994 Hamidou KEYTA Trélissac FC Attaquant CFA2
1995 Brian LANDINI EA Guingamp Défenseur central CFA2
Adrian ADAM Sporting Charleroi Milieu CFA2
1996 Ahmad ALLEE Stade Rennais Milieu relayeur CFA2
1999 Hugo CONTARDO Clermont Foot gardien U19
Luan SABAYO St Laurent Maroni, AS Montferrand Attaquant U19
2000 Idir BOUTRIF Excelsior Virton Attaquant axial U17
Lucas PIGNOL AS Gemenos (13) Milieu U17
Zakaria BENGUEDDOUDJ Olympique St-Etienne Attaquant U17
Théo BRAILLON Evian TG Défenseur Central U17
2001 William SALIBA FC Montfermeil Défenseur central U17
Josué GAGO DO OTEIRO US Torcy Milieu défensif U17
Alan URIE Aubervilliers Milieu droit U17
Tyrone TORMIN Red Star Attaquant U17
Janis MOUSSY CFF Paris Attaquant U17
 Bilal Yaya BENKHEDIM Alès Olympique Attaquant U17
Louka AYMAR Cannet-Rocheville Milieu défensif U17
2002 Saidou SOW SFC Neuilly sur Marne Défenseur central U15
Maxence COMPAGNON FC Chalon sur Saône Latéral gauche U15
Marvin TSHIBUABUA O Lyon puis FC Lyon Défenseur central U15
Mehdi RAYMOND FC Roche / L'Etrat U15
2003 Jordane MOREL Olympique de Valence Milieu relayeur U14
Raphaël RESSICO Feurs Attaquant U14
2004 Ghris NGONGAR Firminy Défenseur U13
Alpha NGONGAR Firminy Défenseur U13
Djessim MENOUALI L'Etrat U13

Hamidou Keyta (né le 17 décembre 1994)

Très à son avantage l’an passé en CFA avec le club de Trelissac, Hamidou Keyta s'est engagé, en juillet 2016 avec l'ASSE.  David, un supporter du club Périgourdin,  a livré ses impressions sur le jeune joueur de 21 ans pour le site peuple-vert.fr

« Hamidou Keyta joue ailier gauche. Il est grand, très rapide et technique. Il a aussi une bonne frappe de balle. Cependant, ses défauts se perçoivent face au but. Il n’est pas assez réaliste face aux gardiens, et fait souvent de mauvais choix, trop personnel par moment. J’espère qu’il est prêt pour la L1 car je le voyais plus en L2. Normalement en CFA2 il sera bien au dessus vu que c’était déjà le cas en CFA. S’il devient moins personnel et qu’il s’améliore face au but pourquoi ne pas percer en L1. Il a les qualités pour en tout cas. C’est quand même un bon coup car  ce joueur a du potentiel.  Il faut voir comment il s’adapte… »
Sa présentation par son coach de Trélissac

Brian Landini (né le 01/01/1995)
"Coco" Michel, qui a entraîné ce dernier durant la saison 2015-2016 à Guingamp, nous présente ce beau bébé d'1m80 et 87kg.

 "Brian est un défenseur central né le 1er janvier 1995, originaire de la région parisienne mais formé au Havre. Il compte plusieurs sélections en équipe de France U17. Il nous a rejoint l'été dernier pour jouer avec la réserve. Il n'a pas joué en équipe première mais il a fait un ou deux bancs en Coupe avec Jocelyn. Brian est un garçon très respectueux, à l'écoute de son coach. Malheureusement, chez nous, il a été blessé deux fois. La première, c'était en début de championnat. Il s'est fait une grosse entorse sur un synthétique, ça l'a tenu éloigné des terrains plus de deux mois. Il est revenu avant de se reblesser à l'orteil début 2016, du coup il a encore été indisponible environ un mois et demi.

Brian a malgré tout disputé une douzaine de matches avec moi en CFA2. C'est un défenseur central pas particulièrement grand mais vraiment très costaud. Brian est dur sur l'homme, c'est vraiment un très bon défenseur. On va dire que sa relance est correcte mais elle n'est pas toujours très juste. Son travail d'appui, dans les anticipations, n'était pas toujours très judicieux. Comme il est costaud, il avait un peu de mal à démarrer. Brian, c'est costaud de chez costaud, il peut faire peur aux attaquants. A Sainté, il va encadrer les jeunes de l'équipe réserve. Moi je l'avais pris un peu dans ce rôle-là. Je l'avais associé avec un 96 qui avait déjà évolué une saison en CFA2."

Adrian Adam (né le 06/04/1995)     Sa présentation video
Né le 6 avril 1995 à Montauban, Adrian Adam a commencé le football à l'AS Stéphanoise !! (St Etienne de Tulmont), puis à Montauban FC avant d'intégrer le Pole Espoir de Castelmaurou puis le Centre de formation de Toulouse. Il jouera ensuite à l'US Colomiers. Il retrouvera une structure professionnelle à Valenciennes ou encore Nice et a été international U16. Adam a signé durant l'été 2014 son premier contrat au Sporting Charleroi qui l'a prêté à deux reprises en seconde division belge la saison 2015-2016. Il a ainsi effectué 17 matchs sous les couleurs du Patro Eisden Maasmechelen puis 5 pour Seraing United avant de revenir en avril 2016 au Sporting Charleroi. Aujourd'hui âgé de 21 ans, ce milieu de terrain n'est pour l'heure pas programmé à évoluer dans le groupe de Christophe Galtier, même si apparemment il a signé un contrat professionnel d'un an. 

Le retour de Adrian Adam au Sporting Charleroi (Source : sudinfo.be)
Le jeune Adrian Adam (20 ans) a fait un retour prématuré au Sporting cette semaine. Sous contrat avec Charleroi, il avait été prêté, en première partie de saison, au Patro Eisden avant de rejoindre Seraing en janvier. Le club sérésien a communiqué la fin de la collaboration entre les deux parties et ce avec effet immédiat. Pierre-Yves Hendrickx, direct administratif du SC Charleroi, confirme l’information : «  Nous avons accepté qu’il réintègre le noyau Espoirs avec lequel il ne pourra toutefois que s’entraîner (Ndlr : il ne peut plus jouer pour un autre club cette saison, même en jeunes). Nous déciderons de ce qu’il adviendra de lui à l’issue de la saison. Peut-être un prêt ou un transfert, impossible de le dire maintenant, cela dépendra des intérêts des autres clubs. Mais je doute que Felice Mazzù l’intègre à son noyau pro. En ce qui concerne son départ de Seraing, je ne sais pas si la raison est sportive, disciplinaire ou autre. Une seule chose est sûre, c’est Drazen Brncic qui le voulait (Ndlr : il l’avait déjà eu sous ses ordres au Patro, quelques semaines auparavant) et il n’y est plus. Depuis lors, il ne joue plus vraiment. Voilà peut-être une partie de la réponse.  »

Ahmad Allée (né le 29/04/1996 à Dahuk (Irak) 1,72 m, 66 kg)

Portrait sur le site stade-rennais-online.com

Ahmad Allée évolue en tant que piston devant la défense, ou bien comme milieu relayeur, un poste qui lui permet d’être plus proche de la zone de finition. Doté d’une grande précision sur coup franc, le petit frère de Zana est un joueur très habile avec le ballon.
Élégant dans son allure, jouant toujours la tête levée, le « meilleur jeune » du tournoi des centres de formation de Ploufragan édition 2013, a cependant des difficultés à s’imposer lorsque ses adversaires le bousculent sur le plan physique. Un point qu’il devra sans doute travailler à l’avenir.
En septembre 2013, Julien Stéphan le lance avec réussite en U19 Nationaux. Il réalise six très bons mois avant de connaître un trou d’air dans la seconde partie de saison. Au cours de la même année, il est l’un des seuls 1996, avec Séga Coulibaly, à jouer un rôle en Coupe Gambardella. Il transite ensuite entre les U19 Nationaux, où il est devenu un cadre, et les espoirs de Laurent Huard puis de Julien Stéphan, où ses performances sont moins régulières. Ne parvenant finalement pas à s’imposer, il est laissé libre par le club en 2016.
Ahmad Allée quitte alors la Bretagne, en juin 2016, et s’engage avec l’AS Saint-Étienne, pour y évoluer avec l’équipe réserve.

L'avis de Laurent Huard, sur Poteaux carrés

 Ancien vert et nouvel entraîneur des U17 du PSG, Laurent Huard nous présente un garçon qu'il a eu sous ses ordres en équipe réserve des Rouge et Noir.

 "Je l'au eu en CFA, il était déjà dans le groupe Espoirs il y a deux ans. C'est un joueur qui a une très bonne technique de passe. Il est très au-dessus de la moyenne dans ce domaine. Ahmad est très bon techniquement, c'est un excellent tireur de coups francs. Il a d'autres qualités qu'ils n'avaient pas encore exploitées au maximum. Il a du volume de jeu et un bon jeu de tête. C'est un joueur qui n'est pas très grand, qui n'est pas athlétique, il a mis un peu de temps à se mettre au niveau requis dans le football d'adultes. Mais ça reste un joueur intéressant car il est très doué techniquement. Il est très propre dans les transmissions et voit très bien le jeu, il oriente le jeu. Ahmad est un milieu de terrain défensif, un relayeur, qui est plutôt au départ des actions. Il est très bon dans les lancements de jeu. A l'époque où je l'ai eu, il se reposait parfois sur ses qualités fortes. Le jour où il va prendre encore plus de volule de jeu et où il va gagner en agressivité défensive, il va franchir un bon palier.

 A priori il va venir renforcer la réserve de l'ASSE. J'ai vu que Bernard David souhaitait prendre des joueurs un peu plus mûrs pour encadrer la réserve. A Paris, au niveau CFA au-dessus donc, c'est ce que les clubs sont obligés de faire maintenant. En CFA2, ça dépend un peu de la qualité de ta formation. Les années où il y a des trous, il y a peut-être besoin d'un ou deux joeurs un peu plus vieux. Ahmad reste un jeune joueur quand même, il n'a que 20 ans. Cela lui laisse du temps pour passer les échelons, et ça permet au club d'avoir une expérience supplémantaire. En CFA, ce sont plutôt des joueurs de 22 ou 23 ans qui encadrent les plus jeunes. Il y a de moins en moins de clubs qui ne jouent qu'avec des jeunes. Sochaux le faisait encore mais a pris une claque cette année. Même Lens et Troyes qui étaient dans notre groupe au PSG ont souffert également. Cela devient quasiment une obligation d'avoir ces joueurs cadres. On constate que les joueurs professionnels descendent de moins en moins en réserve."

L'avis de Sylvain 92, du site Poteaux carrés

Ahmad Allée peut être un très bon pari en réserve. C'est très rare à l'ASSE d'avoir un 6 à la Pirlo et Allée est dans ce registre. Il a une qualité de passe de haut niveau, une technique de haut niveau tout simplement. Après on va voir comment il s'adapte à notre style de jeu basé sur la transition rapide et non sur la possession du ballon. C'est un vrai footballeur au sens jeu avec ballon comme l'est Assaf, il aura les clés du jeu l'an prochain dans un secteur de jeu ou on manquait d'expérience avec les seuls Chambost et Pinheiro chez les 97. Je comprends mieux qu'on est pas signé Suljic si il y avait l'opportunité Allée qui stagne à Rennes malgré un potentiel évident. A lui de s'imposer en CFA2 chez nous et à être un des tauliers pour monter ensuite avec les pros. Il a beaucoup plus de mal dans les duels donc il va pouvoir travailler la dessus en CFA2 aussi.

Luan Sabayo (1999) : Formé au Cosma Foot (Club Omnisport de Saint-Laurent du Maroni), cet attaquant avait effectué un stage de deux semaines à l'ASSE l'été 2014 dans le cadre du partenariat avec la Ligue de football de Guyane. Jugé à l'époque trop tendre pour rester à l'ASSE, il avait rejoint l'AS Montferrand, club partenaire de l'ASSE. Sortant d'une bonne saison avec les U17 de l'AS Montferrand, ce fan de Zidane et Griezmann est désormais mûr pour jouer avec le maillot vert !

Idir Boutrif (né en 2000)       Voir une présentation complète de Idir Boutrif
A l'essai à l'ASSE en février 2016
, Idir Boutrif s'est engagé pour deux ans avec les Verts. 
"C'est une fierté pour tout le club" se réjouit aujourd'hui dans La Meuse le président de l'Excelsior Virton, club belge partenaire de l'ASSE. "Idir est un jeune attaquant de 16 ans que nous avons directement surclassé en U17 cette saison. C'est un garçon intelligent, doué et au-dessus du lot physiquement. Il a privilégié le projet sportif à l'argent et aujourd'hui, c'est assez rare pour être signalé."
"Plusieurs clubs belges et français étaient intéressés"
précise son papa. "Il a donc passé un test à Saint-Étienne mais aussi au PSG et à Monaco. En Belgique, il a passé une semaine à Anderlecht et au Standard et Bruges s’intéressait également à lui. De notre côté, nous avons opté pour Saint-Étienne car on nous a présenté un très bon projet qui lui permettra de concilier le foot et l’école. L’année prochaine il va passer son bac et il est important qu’il décroche son diplôme. Il sait ce que c’est l’internat puisqu’il y était à Metz depuis ses 12 ans. Je pense qu’il est prêt à vivre cela et c’est une excellente occasion de se forger un mental solide. C’est, selon moi, une qualité importante lorsqu’on veut faire carrière dans le football. Je remercie tout le club de Saint-Étienne qui a jugé que mon fils était capable de jouer chez eux, en particulier Messieurs Fernandez et David qui nous avaient fait visiter le centre."
 Le joueur se dit fier de rejoindre les Verts. "Je suis impatient de débuter cette aventure, de découvrir de nouvelles choses. Être sollicité par autant de clubs, ce n’est pas facile à gérer car il faut bien peser le pour et le contre pour ne pas se tromper. Mais, en rejoignant Saint-Étienne, je suis certain d’avoir fait le bon choix."

Alors qu'il était courtisé par de nombreux clubs pros dont l'Inter, le LOSC, le Stade de Reims et Troyes, le très jeune et prometteur William Saliba (2001) (Montfermeil) a signé, en février 2015, un ANS (Accord de Non Sollicitation) avec l'ASSE et arrive donc en juillet 2016 dans le club du Forez. Son entraîneur Abdel Kaddour nous le présente.
"William est un défenseur central né en 2001 qui fait déjà 1m88. Il est assez costaud. C'est un U14 qui joue surclassé en U15 DH. C'est un gamin qui a un profil très intéressant, peut-être d'un futur défenseur de haut niveau. Il va vite, il est grand, il est très bon de la tête. Il a encore une belle marge de progression. C'est un gamin qui est à l'écoute, qui a les pieds sur terre et sait rester humble.  Il aime le foot, c'est sa passion. Honnêtement, je pense qu'il a toutes les qualités pour devenir un super grand joueur."

Pour rappel les 4 recrues 2001 issues de l'Ile de France :
- Josué Gago do Oteiro (milieu défensif, US Torcy),
- Alan Urie (milieu droit, Jeunesse Aubervilliers/Pôle espoir Reims),
- Tyrone Tormin (attaquant, Red Star/Pôle espoir Reims),
- Janis Moussy (attaquant, CFFP/INF Clairefontaine).

Convoité par d'autres clubs pros dont Reims, Monaco et Lorient, Josué Gago (2001) (US Torcy) a signé en février 2015 un ANS (Accord de Non Sollicitation) avec l'ASSE. Son entraîneur en U15 Honneur Yann Lecoq nous présente ce jeune joueur prometteur fan de Cristiano Ronaldo. 

"Josué a beau être un première année, né en 2001, on l'a très vite fait jouer au-dessus. On voyait bien qu'il avait des facilités et qu'il allait franchir un cap avec des garçons un peu plus âgés que lui. Il fait déjà partie du groupe des U15 DH. Josué est un milieu de terrain défensif axial. Il nous a rejoints cette saison, auparavant il évoluait à l'US Lusitanos Saint-Maur. J'en profite pour saluer le travail des éducateurs de Saint-Maur et des autres clubs de provenance de nos jeunes. On passe souvent à la télé car les Pogba ont joué chez nous mais il ne faut pas oublié tous les éducateurs sportifs. Nous, on propose des niveaux et derrière on sert de tremplin pour les joueurs. En fin d'année, on organise des détections, on voit une centaine de joueurs et on en retient en général huit ou neuf par génération. Josué, pour nous c'était le numéro un ! Dès qu'on l'a vu arriver, on a été frappé par ses qualités, on s'est vite rendu compte qu'il était au-dessus. C'est un garçon qui a une très bonne technique. 

Josué voit bien le jeu, il est très actif, il participe beaucoup aussi bien défensivement qu'offensivement. Il aime bien dribbler, éliminer, se projeter vers l'avant. Josué a aussi une belle qualité de frappe. Il prend ses responsabilités sur les coups de pied arrêtés. Josué est un leader dans sa génération, il prend des initiatives. C'est lui qui commande même s'il n'est pas capitaine. C'est vraiment un très bon joueur. Il n'est pas spécialement athlétique, on va dire que sur ce plan-là il est dans la moyenne de sa génération. Josué est par ailleurs un très bon garçon, bien élevé. On sent que sa famille d'origine portugaise est très soudée, l'entoure bien. Josué est à l'écoute, poli. C'est un garçon structuré, bien dans sa tête. Ludovic Paradinas est venu le voir jouer plusieurs fois. On le connaît bien et on a de bonnes relations avec lui. Lamine Ghezali et Alexandre Valbon jouaient chez nous avant de rejoindre le centre de formation de l'ASSE. Alex et Josué étaient dans le même école primaire, à Villiers. Les deux garçons se connaissent très bien. Quand Josué a signé, j'ai envoyé la photo à Alex et je lui ai dit : "tiens t'as un nouveau copain, fais gaffe à lui !"

Autre jeune né en 2001 : Bilal Yaya Benkhedim (20/04/2001) : Ce N° 10, convoité par Monaco, Lyon, Nice et Montpellier, repéré par le scout de l'ASSE, Rafik Allaf, il a donné sa préférence à l'ASSE en signant un ANS en octobre 2013. Il a joué au FC Bagnols Pont, à Orange, à Alès Olympique. Il fait partie également du Pôle Espoir d'Aix en Provence. 

Entretien express avec Bilal Benkhedim (Facebbok de la Ligue Méditerranée paru le 25 juillet 2016) 

Pensionnaire du Pôle Espoirs d’Aix-en-Provence durant deux saisons, Bilal Benkhedim a terminé sa préformation. Entretien express avec le futur Stéphanois :
Poste : numéro 10.
Parcours dans le football ?
Nîmes, Montpellier, Uzès, Bagnols, Orange et Alès (prochain club : Saint-Etienne).

Que représentent ces années au pôle ? Le Pôle m’a beaucoup appris et m’a apporté de l’expérience, tout en bénéficiant d’un très bon encadrement.

Dans quels domaines souhaites-tu t’améliorer ? Défensivement et dans le jeu de tête.

Modèles dans le football ? Ronaldinho et Andrès Iniesta.

Club préféré ? Manchester City.

Ambition ? Devenir footballeur professionnel.

Quel est selon toi celui qui a le plus de chances de réussir ? Chacun a ses chances. Personne ne peut prédire l’avenir.

Quelles sont tes autres passions hormis le foot ? Rien à part le foot.

Repéré par Ludovic Paradinas, scout de l'ASSE en région parisienne, le Nocéen Saidou Sow (2002) a signé, en février 2015, un ANS (Accord de Non Sollicitation) avec l'ASSE. Vice-président du club de Neuilly-sur-Marne, François Diatta nous présente ce jeune très prometteur.
 "Cela fait trois ans que Saidou est chez nous. C'est un garçon né en 2002 qui a  des origines guinéennes. C'est un excellent défenseur, intelligent dans son jeu, propre. Ici on l'appelle "le petit Thiago Silva" parce qu'il est très propre dans son jeu et combatif. Il joue avec nos U13 et parfois avec les U15 Excellence. Il est imposant, athlétique. Au-delà de ses qualités footballistiques, c'est un excellent élève. Il est premier à l'école, a déjà sauté deux classes et il a 18 de moyenne. Plusieurs clubs pros souhaitaient le recruter : Sochaux, Rennes et Reims. Il a préféré la filière stéphanoise car c'est un club stable. Surtout, Kévin Théophile-Catherine a bien vanté le club. On le connaît bien, il lui a conseillé de choisir Saint-Etienne."

Autre joueur de 2002, qui arrivera à l'ASSE en 2016 : Maxence Compagnon, du FC Chalon sur Saône, repéré grâce au partenariat avec le FC Gueugnon. Le Journal de Saône et Loire ne tarit pas d'éloges sur ce jeune champion.
"À 12 ans, il est déjà en droit de lorgner vers un bel avenir. Brillant élève au collège de Saint-Germain-du-Plain, Maxence Compagnon, l’enfant de Tronchy, excelle en football et en cross-country.
C’est ce que l’on appelle une graine de champion. Maxence Compagnon, qui peut compter sur des parents attentifs, voit s’ouvrir devant lui les portes d’un avenir doré, à condition de ne pas brûler les étapes.
Jeune footballeur de talent, il intégrera le centre de formation de l’AS Saint-Étienne dans deux ans. Maxence aura la liberté du choix, lui qui affectionne tout aussi bien le ballon rond que le cross-country.
Pour sa toute première course, à la corrida de Chalon-sur-Saône, voici deux ans, le gamin de Tronchy échoue pour 16/100e de seconde pour la gagne en benjamins.
C’est alors le déclic. Fin 2013, il enchaîne les succès à la vitesse grand V : vainqueur à Saint-Ambreuil, puis à Demigny, champion de Saône-et-Loire UNSS benjamins à Autun. Le 12 janvier, à La Chapelle-Thècle, il devient champion départemental. Maxence a su confirmer il y a deux semaines à Bourbon-Lancy qu’il avait l’étoffe d’un grand en dominant le championnat de Saône-et-Loire benjamins 2e année. Pour l’heure, ce brillant élève en classe de 5e au collège des Chênes Rouges à Saint-Germain-du-Plain songe à ses études, ce qui ne l’empêche pas toutefois, de savoir conjuguer au mieux football et cross-country."

Marvin Tshibuabua :  L’Olympique Lyonnais ayant décidé de ne pas miser sur Marvin Tshibuabua (génération 2002), et donc de ne lui donner de contrat, le jeune homme qui mesure déjà 1m86 a rejoint le FC Lyon en ce début de saison 2015-2016 pour tenter de poursuivre son parcours au sein d’un club qui dispose de nombreux jeunes talents. Surclassé en U15 élite, ce dernier ne va pas tarder à convaincre un club plus huppé. Courtisé par Metz et l’AS Saint-Étienne, ce défenseur central ou milieu récupérateur s’est donc laissé tenter par le challenge proposé par les Verts, avec qui il s’est engagé pour cinq saisons. Il arrive à l'ASSE dans l'été 2016.

Jordane Morel (né en 2003)
Lu sur le site de l'Olympique de Valence le 19 février 2016 :
Le partenariat entre l’Olympique de Valence et l’ASSE vit bien. La signature du jeune U13 Jordane Morel (2003) au centre de formation de l’ASSE en est la parfaite illustration.
Ce milieu de terrain relayeur, qui habite Bourg de Péage, arrivé à Valence du FC Péageois en U10 et coaché cette saison par Martin FABRE, a été en contact avec le PSG. C’est finalement le club stéphanois qui s’est montré le plus intéressé et la famille de Jordane a donné son accord à Philipe Guillemet, responsable de la préformation le 10 février dernier.
Avant de rejoindre l’ASSE, Jordane aura plein d’autres échéances à vivre avec l’OV puisqu’après avoir gagné la Coupe Drôme-Ardèche de futsal, nos U13 poursuivent leur championnat Elite et les parties finales de la Coupe Drôme-Ardèche. Nous lui souhaitons tous nos vœux de réussite pour la suite car le plus difficile commence quand on arrive dans un club professionnel. Talent, humilité et rigueur seront des ingrédients indispensables pour franchir encore des paliers avec « les Verts. »