Accueil      Résultats      Effectif      Nouvelles      Stade      Palmarès      Historique      Dirigeants      Staff      Statistiques     Fans      Liens

 

Angers-ASSE : 14ème journée
Présentation 

Source :  Site Poteaux Carrés

Samedi 26 novembre 2016

Après la qualification en Europa League acquise dès la 5ème journée, les Verts retrouvent le championnat pour le compte de la 14ème journée avec un déplacement à Angers, équipe très performante à domicile et dont la défense est le point fort. Ils viseront la victoire histoire de se positionner dans le premier tiers du classement. 

Christophe Galtier : "On va s'appuyer sur les jeunes (Source : Poteaux Carrés)

"À force de répéter les matches tous les trois jours, il y a de la fatigue qui engendre des blessures. On tire sur les mêmes. C’est pour cela que depuis deux mois je fais de plus en plus appel aux jeunes lors de nos séances d’entraînements. On va s’appuyer sur eux" a déclaré Galette hier en conférence de presse. "À l’image d’Arnaud, ils doivent apporter de la fraîcheur. Arnaud est à l’écoute et ne se pose pas de questions. Les jeunes qui seront amenés à jouer doivent s’inspirer de son attitude. Arnaud est plein de malice, d’intelligence, d’enthousiasme. Dans une carrière, il faut toujours un départ et c’est rarement lorsque les titulaires sont en forme."

Kevin Malcuit : "Remonter au classement"   La video 

Christophe Galtier : "Il faut gagner"   La video 

LA FORMATION A L’HONNEUR
« Depuis quelques semaines, j’intègre de plus en plus de jeunes dans les séances. Je sais qu’avec un calendrier aussi chargé nous allons en avoir besoin. Nous allons nous appuyer sur eux. Ils doivent amener de l’insouciance, de la fraîcheur, à l’image d’Arnaud (Nordin), qui est entré en jeu jeudi sans se poser de question. Nos jeunes ont des qualités, sont réceptifs en séance. Je vais leur demander d’oser, de tenter, d’apporter de la malice et de l’enthousiasme. »
 

LE SCO, UN ADVERSAIRE COMPLIQUÉ
« Angers est une équipe athlétique. Comme nous, elle défend bien. Au classement, elle est avec nous, ce qui rend le match de dimanche important. Si nous entreprenons, que nous sommes dans la mobilité, nous aurons des chances de faire un résultat. Si nous sommes spectateurs, nous serons dans la difficulté. Il faudra de la fraîcheur donc il est fort probable que j’aie recours à la profondeur de mon effectif. Angers a des cadres qui ne seront pas disponibles dimanche, tout comme nous. »


LE CLASSEMENT
« Devant, ça avance vite. A partir du moment où nous ne gagnons pas, nous ne pouvons que reculer. Nous ne gagnons pas beaucoup en ce moment, nous faisons beaucoup de matches nuls. Et, les matches nuls ne servent qu’avec des succès derrière. Il faut retrouver la victoire. Est-ce que le faire à Angers est le plus facile ? Je ne le sais pas, mais il ne faut pas faire de calculs. Il faudra avoir la détermination de l’emporter. Même avec nos difficultés du moment, nous sommes capables de gagner. »
 

LE GROUPE
« Je ne vois pas mon équipe dans le doute, je ne vois pas mon équipe trembler. Elle a pris de la confiance en atteignant un objectif important jeudi soir. L’Europe reviendra vite, puisque nous irons à Anderlecht pour la première place du groupe, mais, nous sommes déjà qualifiés pour le tour suivant. Passer la phase de groupes était un objectif important, non pas pour moi, mais pour les joueurs et le club. Nous marquons peu ? C’est vrai, mais nous restons difficiles à battre. Maintenant, il faut gagner. Les joueurs connaissent nos difficultés offensives. Peut-être qu’un défenseur marquera dimanche, ou que ce sera un jeune. Si vous enlevez à toutes les équipes de Ligue 1 deux joueurs importants du secteur offensif, elles auront aussi des difficultés. »


Elie Baup : "La soupe est bonne"  

Dans l'Equipe du jour, Elie Baup évoque la gourmandise des supporters stéphanois.

 "Il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas si longtemps, c'est le maintien qui était dans les têtes et que de grosses équipes comme l'OM et le LOSC se trouvent plus en difficulté. Aujourd'hui, les gens en veulent plus. C'est humain. La soupe est bonne. Plus tu manges dans de bons restaurants, plus tu veux découvrir des chefs étoilés. La gourmandise voudrait que Sainté joue bien tout en obtenant des résultats."

Johan Hamel au sifflet

Johan Hamel (36 ans) dirigera la rencontre entre le SCO Angers et l’AS Saint-Etienne. Il s’agira de sa huitième rencontre de la saison en Ligue 1 en tant qu’arbitre central. Au cours de ses sept premières sorties, il a notamment arbitré le SCO Angers lors de la 8ème journée face à l’Olympique de Marseille (1-1) et distribué 24 cartons jaunes et deux cartons rouges.

Johan Hamel sera assisté dimanche 27 novembre au Stade Jean Bouin par Eric Danizan et Yannick Boutry.

Le groupe stéphanois

Pour le déplacement à Angers, ce dimanche (15h), Christophe Galtier devra se passer de deux joueurs dans le secteur offensif. Comme l'a expliqué l'entraîneur stéphanois ce samedi midi en conférence de presse, Kévin Monnet-Paquet, victime d'une contracture musculaire, et Alexander Söderlund, déjà absent face à Mayence jeudi (0-0), seront forfaits pour la rencontre. Si Alexander Sôderlund (lésion musculaire) sera absent plusieurs rencontres, Kévin Monnet-Paquet (contracture musculaire) espère être rétabli mercredi prochain pour la réception de l'OM. La date du retour à la compétition de Robert Beric n'est toujours pas connue. "Il a eu une alerte avant le match contre Anderlecht. Il a joué à Lyon avec le même problème, on sait ce que cela a donné" déplore Galette. "Il a eu une autre alerte ensuite. On ne peut se permettre de faire un bout de match et s’arrêter même si Robert est très pressé. On va laisser faire la nature afin qu’il récupère complètement."
Benjamin Aulagnier, jeune attaquant formé à l'ASSE, fait sa première apparition dans le groupe. Evoluant à l'ASSE depuis l'école de foot, ce grand gaillard d'1m94 a marqué trois buts cette saison en CFA2 (à Aurillac, contre Louhans et le week-end dernier contre Cournon).

Voici le groupe de 19 joueurs, convoqué par Christophe Galtier, pour la rencontre Angers - ASSE qui se déroulera ce dimanche 27 novembre à 15h, au stade Jean-Bouin :

Gardiens de but : 16.Stéphane RUFFIER ; 30.Jessy MOULIN.
Défenseurs : 2.Kévin THEOPHILE-CATHERINE ; 3.Pierre-Yves POLOMAT ; 4.Léo LACROIX ; 12.Cheikh MBENGUE ; 19.Florentin POGBA ; 24.Loïc PERRIN ; 25.Kévin MALCUIT.
Milieux de terrain : 5.Vincent PAJOT ; 7.Bryan DABO ; 11.Henri SAIVET ; 14.Jordan VERETOUT ; 17.Ole SELNAES.
Attaquants : 9.Nolan ROUX ; 10.Oussama TANNANE ; 21. Romain HAMOUMA ; Arnaud NORDIN ; Benjamin AULAGNIER.

Kevin Malcuit et Patrick Guillou défendent Christophe Galtier (Source : Poteaux Carrés)

Critiqué par de nombreux médias et supporters pour la piètre qualité du jeu de son équipe, Galette a été défendu par Kévin Malcuit hier en conférence de presse.

 "Je ne sais pas pourquoi on le critique alors qu’il a fait son travail. On vient de se qualifier pour la deuxième fois en 16e de finale de Ligue Europa. La critique, elle ne doit pas être que pour lui. On est tous ensemble. Contre Nice, ça s’est joué à des détails. À nous de marquer quand l’occasion se présente. Ils ont été plus efficaces que nous. Alors, oui, ça manque de spectacle. Ce qu’on produit n’est pas fameux mais on est très dur à battre. Moi, je prends du plaisir à jouer avec ce groupe, à garder notre cage intacte."

Dans la dernière édition de la Pravda, Patrick Guillou prend la défense de Christophe Galtier.

 "Les supporters attendent davantage de spectacle, c'est légitime, mais Galtier est soumis à d'autres impératifs. Il a un effectif et un calendrier à gérer. Etant donné les objectifs conséquents de l'ASSE, les joueurs ne peuvent pas être au taquet du début à la fin. Si la critique sur le jeu minimaliste existe aujourd'hui, cela ne correspond pas à l'entraîneur de ces six dernières années et à son ambition première. Avec d'autres joueurs comme Aubame, Brandao, Gradel, Galtier a offert un football pétillant et chatoyant. Il convient plutôt de se poser la question de la valeur intrinsèque des joueurs actuels. Il faut que les joueurs pigent qu'ils doivent se lâcher, être dans le dépassement de fonction pour prendre des risques et créer, pas seulement rester dans le respect des consignes en attendant que Loïc Perrin monte marquer sur un coup de pied arrêté. Je ne tape pas sur le staff car, à un moment donné, les joueurs doivent se montrer et ne pas attendre que l'entraîneur serve de fusible."

Christophe Galtier, un ancien Angevin (Source : Poteaux Carrés)

Ouest-France revient aujourd'hui sur l'unique saison angevine (1993-1994) de Christophe Galtier. Extraits.

 Parmi les "ex" de Jean-Bouin, le coach des Verts n'est pas le plus populaire, mais il y a prescription. "Cette année-là, on a vécu une saison difficile" se rappelle Christophe Lagrange. L'ancien serial buteur angevin (encore recordman de buts du SCO à ce jour) portait lui aussi le maillot blanc au scapulaire noir cette année-là. "Difficile" est une métaphore puisque le SCO fit autant de la figuration (4 victoires, 13 nuls, 21 défaites) que l'ascenseur illico, direction la D2.

 En début de saison, il avait pourtant vu débarquer de Toulouse un latéral droit "plus technique que physique, rigoureux, rès professionnel, et très propre dans les duels" assure Christophe Gehra. "J'ai tout de suite accroché" se remémore le coach de Saint-Pierre-Montrevault. "Moi, j'étais jeune, je vivais un rêve de gosse. Jouer en D1, peu de gens me l'avaient prédit. Je partais dans l'inconnu. Je me suis dit qu'il fallait que j'écoute Christophe. J'ai bien fait. Il était toujours de bon conseil. En grand frère. Tu sentais qu'il avait envie d'aider. Je l'ai vraiment apprécié."

 Sans doute Galtier s'évertua-t-il à piloter de la voix cette défense baptisée "3G" avec Ghera et Guion, qui hélas prit l'eau cette année-là. L'ironie du sort veut que l'actuel Stéphanois inscrivit son seul et unique but lors de la saison désastreuse du SCO contre l'OM à Marseille un soir d'avil 1994. "Quelque part, Christophe était un peu le symbole de ce que les dirigeants avaient voulu faire de cette équipe, c'est-à-dire expérimentée, avec du vécu en D1. Malheureusement, ça n'a pas pris" se remémore Christophe Lagrange.

 "Il fait du bon boulot à Sainté avec relativement peu de moyens" dixit Christophe Lagrange "mais avec une vraie proximité avec ses joueurs, qui permet de faire passer les idées" dixit Christophe Gehra. Occupés par leurs fonctions, ils ne recroiseront pas Galette ce dimanche à Jean-Bouin. "Le SCO m'a proposé de donner le coup d'envoi, mais vous comprendrez que c'est impossible : j'ai une équipe à coacher" sourit l'ex-Stéphanois et actuel entraîneur de Pouancé Christophe Lagrange.

Yohan Andreu attend les Verts (Source : Poteaux Carrés)

Yoann Andreu a évoqué la réception de son club formateur dans un entretien paru hier soir sur le site officiel du SCO. Extraits.

 "On aborde le match de Saint-Etienne avec beaucoup d’enthousiasme et de sérieux. On va essayer de faire quelque chose devant notre public pour bien débuter la série de trois matchs qui nous attend. C’est surtout mon retour à Geoffroy Guichard qui m’avait marqué l’année dernière…  Jouer contre ce club, c’est toujours particulier, ça fait très plaisir, il y a de l’affection mais je n’en reste pas moins concentré sur ce que j’ai à faire !

 Le coach des Verts n’a pas changé, je retrouve forcément une philosophie que je connais bien, qui s’appuie sur de solides bases défensives. Saint-Étienne est très difficile à jouer. C’est le genre d’équipe face à laquelle on a souvent le sentiment de pouvoir réussir à les battre mais à l’arrivée on prend rarement beaucoup de points, il faut les prendre avec beaucoup de sérieux.

 Saint-Étienne a un effectif, malgré les blessés, qui est taillé pour jouer sur plusieurs tableaux. Même s’il y a eu de l’intensité dans ce match face aux Allemands, le fait d’avoir joué ce jeudi n’aura pas, je pense, d’incidence sur le match de dimanche. On aborde ce match avec le sentiment qu’on a beaucoup à gagner, pas beaucoup à perdre. On arrive confiants et on veut donner le meilleur de nous-mêmes."

Le groupe angevin amoindri (Source : Poteaux Carrés)

Contestés par le SCO, les cartons rouges pris à Rennes par Romain Thomas et Cheikh N'Doye ont été confirmés hier soir par la commission de discipline de la Ligue. Le premier a écopé d'un match ferme de suspension, le second a pris deux matches de suspension dont un aves sursis. Les deux titulaires indiscutables angevins manqueront donc bien la réception de l'ASSE.