Accueil      Résultats      Effectif      Nouvelles      Stade      Palmarès      Historique      Dirigeants      Staff      Statistiques     Fans      Liens

Caen-ASSE : 0-2
Une victoire méritée
Source :  Site Poteaux Carrés

Dimanche 23 octobre 2016

Fiche du match    Résumé video

Les réactions : Christophe Galtier  Jordan Veretout   Henri Saivet   Le chant de la victoire

Après les 2 points perdus contre Dijon (match nul 1-1), les Verts se trouvent dans l'obligation de l'emporter à Caen, face à un adversaire qui ne leur réussit guère, pour rester dans le haut du tableau. Une défaite aurait pour conséquence de les voir s'enliser dans le milieu du classement.

Le match

Premier succès à l’extérieur en Ligue 1, premiers buts en Vert pour Henri Saivet et Jordan Veretout : les Stéphanois ont réalisé un match plein à D’Ornano. Ils ont signé un deuxième succès en trois jours, confirmant leur montée en puissance.

Le Championnat de France est une longue course à étapes dont les concurrents ne comptent pas tous le même nombre de kilomètres. Si Caen disputait son 10e match, les Verts, qui sortaient d’une victoire sur la scène européenne, jouaient leur 17e rencontre officielle depuis fin juillet. « Et nous en avons seulement perdu deux » avait souligné Christophe Galtier, de retour sur le banc stéphanois après sa suspension face à Qäbälä (1-0), ce samedi midi en conférence de presse.
Une chose est sûre, un match ne fait pas la Ligue 1, tout comme une étape ne fait pas un Tour. La grande boucle du Championnat tournera encore pour les Verts, mais on jurerait que l’élan pris en Normandie, ce dimanche, leur donnera un supplément d'énergie pour défier l’AS Monaco (29 octobre dans le Chaudron) puis Qäbälä (3 novembre en Azerbaïdjan). Dominateurs (60% de possession de balle sur l’ensemble du match), en verve offensivement (11 tirs dont 7 cadrés), les Verts, pour une fois en blanc, ont fait plier Caen, qui n’a jamais trouvé la solution face à des Stéphanois très sereins et logiquement victorieux.

Stéphane Ruffier, bien suppléé par Jessy Moulin jeudi soir, retrouvait les terrains de Ligue 1 et fêtait sa 200e en Vert dans l’exercice. Léo Lacroix et Kévin Malcuit étaient titularisés en défense, alors que le trio du milieu de terrain –Selnaes, Veretout, Saivet-  gardait la confiance de Christophe Galtier. Aux avant-postes, Oussama Tannane et Kévin Monnet-Paquet étaient en charge d’animer les côtés. Alexander Söderlund, débarrassé de ses pépins physiques, enchaînait une deuxième titularisation consécutive en Ligue 1 après avoir débuté face à Dijon (1-1).

Dans le froid et le crachin normands, et à l’image du double contact réussi par Kévin Monnet-Paquet sur le côté gauche (2e), les Verts entamaient la rencontre pied au plancher. Volontaires et bien en place, les Stéphanois profitaient de leur supériorité numérique au milieu de terrain. Henri Saivet et Jordan Veretout multipliaient les ouvertures, servant le plus souvent Cheikh M’Bengue et Kévin Malcuit, auteurs d’appels tranchants sur les ailes. Le numéro 25 stéphanois trouvait Hneri Saivet d’un long centre sur la droite et le Sénégalais obligeait Vercoutre à une parade, après avoir repris le ballon de volée (31e). Peu avant, le portier caennais avait déjà dû se coucher sur une frappe lointaine de Veretout, après un relais en une touche à l’accent norvégien entre Ole Selnaes et Alexander Söderlund (21e).

En 4-1-4-1, le Stade Malherbe, amateur de contres rapides, voyait son plan de jeu mis en échec par le dispositif des hommes de Christophe Galtier, qui pouvait toujours compter sur l’intelligence de Loïc Perrin, plus malin que Julien Ferret dans la surface stéphanoise (42e). Si un coup-franc en forme de mini-corner était mal négocié par Oussama Tannane (18e), les Stéphanois remportaient le premier acte aux points, frôlant les 70% de possession de balle et réussissant le double de passes que leurs adversaires.

Devant un kop stéphanois bien fourni, comme toujours en Normandie, les Verts assommaient le SMC en neuf minutes, montre en main, juste après le repos. Une bonne relance de Léo Lacroix, puis un une-deux entre Oussama Tannane et Jordan  Veretout, permettaient à Kévin Malcuit de se retrouver en bonne position pour centrer en retrait et trouver Kévin Monnet-Paquet au point de penalty. La tentative de ce dernier était contrée par Yahia, mais atterrissait sur le pied droit de Henri Saivet, qui concluait d’une reprise de volée gagnante (SMC 0-1 ASSE, 49e).

Loin de se contenter de cette ouverture du score méritée, les Stéphanois étaient décidés à inscrire le but du KO, rassurés par un Stéphane Ruffier, décisif des poings face à Bazile (55e). Efficaces dans leur surface, les Verts l’étaient également dans celle de l’adversaire, à l’image d’un Jordan Veretout auteur d’une frappe limpide sur un mauvais renvoi de la défense caennaise. Le tir du numéro 14 stéphanois trompait Vercoutre en puissance (SMC 0-2 ASSE, 58e). Christophe Galtier sortait alors de son banc pour prévenir ses hommes. «Maintenant, ça se joue dans les têtes», semblait-il leur dire, avec ses deux index collés sur le front.

Alors qu'Oussama Tannane inquiétait une nouvelle fois Vercoutre grâce à une reprise au ras du poteau sur un centre en retrait de Kévin Monnet-Paquet, les Verts ne perdaient pas pied sur la pelouse détrempée de d’Ornano. D’ordinaire inhospitalière (deux défaites lors des deux derniers déplacements à Caen) la terre normande, même humide, s’est révélée être un beau terrain de jeu pour des Stéphanois qui ont parfaitement mené leur barque ce dimanche.

Les réactions

Dans la dernière édition du Progrès, Léo Lacroix se réjouit du succès des Verts acquis à Caen avec la manière grâce à une super deuxième mi-temps : "Les consignes du coach étaient claires. On les a bien appliquées. Il fallait les presser, jouer haut, imposer notre jeu car on avait vu que les Caennais avaient un peu de mal à commencer les matchs. On s’est créé des occasions en première période, malheureusement on n’a pas su les mettre au fond. En 2e mi-temps, on a changé un peu notre tactique et cela a porté ses fruits. Il fallait passer plus par les côtés, avoir du jeu combiné sur les ailes pour qu’il y ait des centres en retrait. Le coach avait raison. À nous de continuer sur les mêmes bases. on peut rentrer la tête haute. Cette victoire à l’extérieur peut lancer notre saison. Il faut continuer avec cet état d’esprit. Un gros match nous attend samedi face à une équipe de Monaco qui marque plein de buts. Il faudra déjà ne pas en prendre. On va bien travailler cette semaine."

Dans la dernière édition du Progrès, Loïc Perrin revient sur la belle victoire des Verts à Caen et se projette sur la réception de Monaco. Extraits. "Ce fut un bon match, un match abouti et une victoire bien construite. Je pense que c'est notre match le mieux maîtrisé depuis le début de saison.  Ce fut un peu à l’image du match contre Qabala même si les commentaires n’étaient pas forcément exceptionnels pour nous. On a essayé de reproduire ce que l’on fait jeudi. J’aimerais bien qu’on fasse à chaque match la même 1re mi-temps qu’à Caen. On s’est tout de suite installé dans leur camp et ils ont eu du mal à ressortir. C’est comme cela qu’on prend du plaisir, en ayant le ballon. Samedi, c’est une grosse affiche. Les Monégasques sont des concurrents directs même s’ils sont aujourd’hui plus haut que nous au classement. Il faut gagner contre ces équipes de tête."

Christophe Galtier:  Nous avons eu une certaine maitrise car l’adversaire nous a laissés en avoir. En première mi-temps, nous aurions pu tomber dans le piège mais nous avons su rectifier le tir pour passer par les côtés et créer le danger. Nous sommes à mi-parcours d’une série de six matches. Une semaine classique arrive. Ceux qui ont beaucoup joué vont beaucoup récupérer. Je savais que ce match était important, surtout avant de recevoir une équipe comme Monaco et se déplacer en UEFA Europa Europe. Nous progressons en revenant à une organisation adaptée aux uns et aux autres et avec un effectif presque au complet. Sur un plan mental, l’équipe s’est toujours bien comportée. Cette victoire doit conforter la confiance du groupe et sa capacité à pouvoir jouer, jouer mieux, en se créant des occasions et en marquant.  Il va maintenant falloir bien récupérer pour être performant lors des trois prochains matches. »

Patrice Garande, entraîneur du SM Caen (source Twitter /@SMCaen) : « Nous avons tous les symptômes d'une équipe qui a perdu confiance. Je sais que j'ai des joueurs qui valent beaucoup mieux que ça mais ils sont en-dessous de leur niveau. Il faut du temps pour construire quelque chose et très peu pour que ça s'arrête, à nous de faire les bonnes analyses. »

Christophe Galtier répond aux medias (Source : Poteaux Carrés)

Excédé par les critiques médiatiques, Christophe Galtier leur a répondu en conférence de presse après la victoire de ses protégés à Caen. Extraits.

 "Vous me dites que notre première mi-temps a été délicate ? C’est la mode aujourd’hui chez vous les médias de dire que c’est délicat, que c’est toujours délicat pour nous… Je lis j’écoute, je ne dis rien, je la ferme même… À la mi-temps on avait 65 % de possession de balle, ils avaient tiré une fois au but… Je ne suis pas en train de juger l’équipe de Patrice Garande, je regarde la mienne. Elle progresse match après match. Il est très difficile de gagner. On en est à deux défaites en seize matches. On est difficile à battre, on a de la réussite que l’on force, notre état d’esprit est irréprochable. Comme face à Qabala, on est arrivé à bien jouer, on a proposé un bon football. Je ne sais pas ce que vous allez dire mais nous sommes arrivés à marquer, non pas sur nos meilleures occasions, mais nous avons marqué. La première mi-temps était très fermée avec un bloc caennais très bas. Le salut est venu par les côtés."

Des statistiques étonnantes  (Source : Poteaux Carrés)

La ligue a dévoilé quelques stats suite au match à Caen. Le moins que l'on puisse dire c'est que la première mi-temps ne réussit toujours pas aux Verts :

- L’AS Saint-Etienne n’a plus inscrit un but en première mi-temps dans un match de Ligue1 depuis le but de Nolan ROUX le 2 avril 2016 (but à la 15ème minute lors de Gazélec FC Ajaccio 0-2 A.S. Saint-Etienne).
- Dans les 5 grands championnats européens, l’A.S. Saint-Etienne est la seule équipe qui n’a inscrit aucun but en première mi-temps cette saison.
- L’A.S. Saint-Etienne a atteint la mi-temps sur le score de 0-0 au cours de 6 de ses 8 derniers matchs de Ligue1.
- Le SM Caen, l’A.S.Saint-Etienne et le FC Lorient sont les 3 équipes qui n’ont jamais mené au score à la mi-temps en Ligue 1 cette saison.
- L’A.S. Saint-Etienne a inscrit 26 de ses 27 derniers buts en Ligue1 au cours de la deuxième mi-temps, dont ses 18 derniers buts.

Au niveau des stats positives :
-L’A.S. Saint-Etienne n’avait plus remporté un match à l’extérieur en Ligue 1 depuis le 16 avril 2016 (SC Bastia 0-1 AS Saint-Etienne).
- L’A.S. Saint-Etienne a remporté 15 de ses 18 dernières victoires en Ligue 1 avec un clean sheet.

La satisfaction de Robert Herbin (Source : Poteaux Carrés)

Dans Le Progrès du jour, le Sphinx savoure la victoire d'avant-hier. Extraits.

 "Il y a eu une certaine maîtrise, pas d’affolement. Les Verts sont sur la bonne voie. C’est vrai que les Caennais ont baissé par rapport à la saison dernière mais cela n’enlève rien au jeu proposé et à la maîtrise affichée par l’ASSE. Cette victoire à Caen, la façon dont elle a été obtenue, doit rassurer. Ce n’est que du positif dans le cerveau des joueurs. Elle doit leur permettre de franchir un échelon. Tout est possible à condition d’avoir des joueurs sérieux et de qualité. C’est le cas des Verts. Contre Monaco, samedi prochain, il va falloir mettre du rythme et se montrer déterminé dès la première période. C’est une formation qui a de la qualité, avec des joueurs plus techniques que dans d’autres équipes, mais j’ai l’impression qu’elle a un petit péché mignon. Elle a parfois du mal à se faire violence. Ce sera, en tout cas, un test pour les Verts."

Saivet dans l'équipe type de l'Equipe (Source : Poteaux Carrés)

Auteur de son premier but sous le maillot vert, de trois tirs cadrés sur quatre et de six ballons gagnés (meilleur total stéphanois), Henri Saivet figure dans l'équipe type de la 10e journée concoctée par l'Equipe.

 Johnsson (Guingamp) - Corchia (Lille), Lotiès (Dijon), Rolando (Marseille), Moubandjé (Toulouse) - Seri (Nice), Saivet (Saint-Etienne), Coco (Guingamp), Belhanda (Nice) - Pléa (Nice), Mbappé (Monaco).

La réaction d'Alaedine Yahia (Source : Poteaux Carrés)

Fair-play, l'ancien défenseur stéphanois Alaeddine Yahia nous a livré ce soir sa réaction suite à la victoire des Verts à Caen.

Avec 28 heures de recul, comme analyses-tu la victoire des Verts à D'Ornano ?
La victoire stéphanoise ne souffre d'aucune contestation, je la trouve logique et méritée. Sainté a eu le monopole du ballon. C'était stérile en première mi-temps, on jouait assez bas mais les Stéphanois n'étaient pas très dangereux, hormis une frappe de Henri Saivet on n'a pas vraiment été inquiété. En deuxième mi-temps, on a voulu chercher les Verts un peu plus haut et ils ont profité de certaines brèches pour marquer. Les Verts ont confirmé leur domination en se créant des occases et en marquant des buts.

 C'est un peu grâce à toi qu'on a mis le premier d'ailleurs !
Oui, on a tous les symptômes d'une équipe qui ne va pas très bien. Sur le tir de Kévin Monnet-Paquet, je tacle, ça rebondit sur mon dos et le ballon arrive parfaitement pour Henri Saivet qui est tout seul et n'a plus qu'à cadrer sa reprise. Jordan Veretout met une super frappe sur le second but mais là encore on manque un peu de réussite, son tir passe au milieu de cinq joueurs caennais. Sainté a passé une bonne semaine, de notre côté rien ne nous sourit… Mais il faut reconnaître que le meilleur a gagné.

 Qu'as-tu pensé de la prestation des Verts ?
Je trouve qu'ils ont vraiment fait un bon match, tant collectivement qu'individuellement. Stéphane Ruffier et Loïc Perrin, on connaît, c'est solide. J'ai trouvé Léo Lacroix très bon, serein comme Loïc. Malgré sa grande taille il va vite. Sainté est bien armé défensivement. Les Kévin ont assuré aussi, que ce soit le petit Malcuit ou mon ancien coéquipier lensois Monnet-Paquet, toujours aussi actif. Mais c'est le milieu de terrain qui m'a le plus impressionné. L'abattage de Jordan Veretout, la vista d'Henri Saivet, on connaissait déjà. Mais celui dont je tiens à souligner la performance, c'est Ole Selnaes. Il m'a impressionné. C'est le régulateur de l'équipe stéphanoise. C'est lui qui donne le tempo. Il me fait penser à Thiago Motta ou plutôt à Sergio Busquets.

 La saison passée, tu avais mis sous l'éteignoir Robert Beric. Cette fois-ci tu as bataillé contre Alexander Söderlund…
Oui, on s'est livré de beaux duels. Je trouve que ces deux attaquants n'évoluent pas tout à fait dans le même registre. Je trouve que Robert Beric est plus fin techniquement. Alexander Soderlund est plus dans le combat. Je ne pense pas qu'il ait touché beaucoup de ballons mais il a été très gênant au niveau des remises. Il ne s'est pas mis d'occasions sous la dent mais ça reste un bon petit joueur. C'est vrai qu'il ne prend pas beaucoup la profondeur. Mais dans le 4-3-3 qu'utilise Saint-Etienne, je pense que c'est un joueur qui convient bien. Mais pour moi Robert Beric est au-dessus, c'est un titulaire indiscutable.

 Comment vois-tu la suite de la saison de l'ASSE ?
Je vois les Verts finir dans le top cinq. J'espère qu'ils seront épargnés par les blessures car à un moment les Verts avaient plus de blessés que de joueurs valides. Il y a un point noir mais je pense que les Stéphanois vont le régler : jusqu'à maintenant, c'est plus une équipe en réaction qu'en action. Quand tu vois qu'ils n'ont pas encore marqué en première mi-temps en championnat, c'est étonnant pour une telle équipe ! Mais je ne me fais pas de souci pour eux, ils vont remarquer avant la pause. Il  ne faut pas occulter la fatigue générée par la Coupe d'Europe. Ce qui est dommage, c'est d'avoir perdu deux points à la maison contre Dijon.

 Vois-tu les Verts sortir de leur poule en Europa League ?
Avec Anderlecht et Mayence, ils sont trois dans ce groupe à se disputer les deux places qualificatives pour les 16e de finale de l'Europa League. Le match clé, c'est Qabala. Il faut que les Verts gagnent là-bas pour se mettre dans les meilleures conditions. Je pense qu'Anderlecht et Sainté vont passer. On ne va pas se mentir, pour moi Anderlecht est un ton au-dessus. J'ai vu leur match à Geoffroy-Guichard. Anderlecht est plus armé et a l'habitude de jouer tout le temps la Coupe d'Europe, ça reste un grand club. En tout cas j'en profite pour saluer les très bonnes performances de Jessy Moulin dans cette compétition. C'est un ami et je suis ravi qu'il ait prouvé sa valeur. Ce n'est pas facile pour lui, il ne joue pas beaucoup. Il a vraiment assuré, franchement il a été au top !

 Merci à Alaeddine pour sa disponibilité

Nicolas Seube analyse la défaite (Source : Poteaux Carrés)

Préféré à Ismaël Diomandé hier dans l'entrejeu caennais, Nicolas Seube commente la défaite de son équipe dans la dernière édition du quotidien Ouest-France. Extraits.

 "On a perdu beaucoup de ballons faciles et en ce moment, une occasion fait souvent but. C'est généralement le constat pour une équipe en difficulté. C'est insuffisant pour pouvoir prétendre à une victoire. Je suis frustré car je n'ai pas le sentiment que Saint-Etienne nous a été supérieur avant l'ouverture du score. A la récupération du ballon, on n'a pas su leur faire mal. Ce qu'il nous manque, c'est plus de confiance et de maîtrise. Notre équipe est malade."