Accueil      Résultats      Effectif      Nouvelles      Stade      Palmarès      Historique      Dirigeants      Staff      Statistiques     Fans      Liens

Championnat (11ème journée)

ASSE-Monaco : présentation

Source :  Site Poteaux Carrés

Samedi 29 octobre 2016

Après la belle victoire à Caen, les verts reçoivent samedi à 20 h (Geoffroy Guichard sera peut-être enfin quasiment rempli) un prétendant au titre de Champion, l'AS Monaco, actuel 2ème derrière l'OGC Nice. Une rencontre qui va permettre de juger exactement les qualités des hommes de Christophe Galtier.     

Christophe Galtier : "J'attends la confirmation de nos progrès"    La video  

Après la convaincante victoire remportée à Caen (2-0), l’entraîneur des Verts s’attend à un match difficile face à Monaco, un prétendant au titre. Mais il compte sur le soutien du public et la maîtrise technique dont a fait preuve son équipe en Normandie pour réussir une performance. Découvrez sa conférence de presse en trois thèmes.

Un groupe en progression

«Depuis trois matches, nous sommes en progrès car nous évoluons dans le même système de jeu.  Nous avons retrouvé un effectif et un équilibre. Entres les blessures, les renforts arrivés en fin de mercato et le nombre important de matches qui nous a laissés peu de temps pour bien s’entraîner, nous ne pouvions pas exploiter jusque-là toutes nos forces.  Les joueurs évoluent désormais à leur poste, qu'ils soient alignés au coup d'envoi ou en cours de match. Ils commencent à avoir leurs repères et sont dans ce qu'ils savent faire. Le fait de travailler dans le même système, quels que soient les joueurs, permet de trouver des automatismes, ce qui n"était pas le cas quand nous avions onze, douze ou treize blessés. Prendre des points en fin de match, comme nous l’avons fait ces dernières semaines, montre aussi la force de caractère du groupe.»


L’AS Monaco, un adversaire prétendant au titre

«J’espère qu’il y a aura du monde samedi soir au stade et que nous livrerons un vrai bon match car c’est une affiche. Monaco est une équipe en forme qui possède la meilleure attaque du championnat. Si Monaco a bien une qualité, c'est l'efficacité offensive. Le danger peut venir de partout. Pour moi, Monaco est encore meilleure cette saison. Les Monégasques et nous-mêmes sommes les deux seuls clubs à avoir joué le même nombre de rencontres officielles depuis le début de saison. Si on regarde les budgets des deux clubs, leur masse salariale respective, il y a évidemment un écart conséquent entre Monaco et l’AS Saint-Etienne mais je reste convaincu que, sur un match, nous pouvons réaliser de belles choses. La saison dernière, nous avions réussi une bonne prestation et Monaco n'avait égalisé qu'eun fin de rencontre (1-1).

Nous avions eu un balle de 2-0 avant   Une victoire nous permettrait de nous rapprocher un peu plus des équipes de tête et de confirmer notre regain de forme. J’attends la confirmation des progrès que nous avons accomplis et de l’envie, montrée par mes joueurs à Caen ou contre Qäbälä, d’avoir une emprise sur le match. Je sais que nous allons disputer un match difficile mais je suis aussi persuadé que Monaco aura aussi une tâche difficile. Monaco fait partie des prétendants au titre. Chez nous, nous sommes capables de rivaliser avec une équipe comme celle-ci. L'AS Monaco fait partie des prétendants au titre. C'est la meilleure attaque de notre Championnat (29 buts). Si l'AS Monaco a bien une qualité, c'est l'efficacité offensive. Le danger peut venir de partout. Pour moi, l'AS Monaco est encore meilleure cette saison. »

La concurrence comme règle du jeu

«Nous avons eu tellement de mal à trouver des repères et un équilibre d’équipe que nous n’allons pas tout chambouler aujourd’hui. Quand nous n’avons pas de blessés, le groupe est soumis à une très forte concurrence et il n’y a pas de place pour les états d’âme. Les joueurs doivent se montrer et beaucoup travailler pour espérer jouer. Personne n’a de statut. Ce qui compte, c'est l'équipe. Avec, comme toujours à Saint-Etienne, une obligation de résultats.»
 

Ole Selnaes : "Nous voulons l'emporter"    La video  

Traditionnelle conférence de presse avant le match du week-end, Christophe Galtier et Ole Selnaes ont fait le point avant le choc de la onzième journée dans le chaudron contre l'AS Monaco.

 Christophe Galtier : 

"Fabien Lemoine, Romain Hamouma et Ronaël Pierre-Gabriel sont dans un travail de course. Ils ne sont pas encore opérationnels. A part ces trois joueurs, tout le groupe est disponible."

"Les joueurs évoluent quasiment tous à leur poste et dans leur registre. Les automatismes se créent plus facilement. Dans le groupe, il y a une forte concurrence. Les joueurs doivent se montrer pour pouvoir jouer. Il y a beaucoup de matches qui vont arriver. Tout le monde existera dans les compositions d'équipes. Il n'y a pas de statut. L'important, c'est l'équipe. Avec, comme toujours ici, une obligation de résultats."

 "Ce match est une affiche. Chez nous, nous sommes capables de rivaliser avec une équipe comme celle-ci. L'AS Monaco fait partie des prétendants au titre. C'est la meilleure attaque de notre Championnat. Si l'AS Monaco a bien une qualité, c'est l'efficacité offensive. Le danger peut venir de partout. Pour moi, cette équipe est encore meilleure cette saison."

 "Si nous sommes européens chaque saison, c'est entre autre parce que Stéphane Ruffier est dans le but. Nos matches sont souvent indécis jusqu'au bout. Les organismes sont donc très sollicités. Prendre des points en fin de match montre une certaine forme de caractère chez les joueurs."

 "J'espère qu'il y aura du monde au stade samedi, que nos supporters mettront l'ambiance dès l'échauffement."

 Ole Selnaes :

 "J'ai souvent joué en sentinelle dans un milieu à trois. Je pense que c'est ma meilleure position. C'est en jouant que l'on obtient le respect de ses coéquipiers. Sur le terrain, j'essaye d'être un leader. Dans la vie de tous les jours, je suis un peu plus réservé. Mais, je suis différent quand je joue."

 "La minute des buts importe peu. Mettre de l'intensité en première période fatigue l'adversaire pour la suite du match.

 "Alexander Soderlund est un battant sur le terrain. Nous parlons beaucoup. Il revient en forme et travaille dur."

 "L'AS Monaco est une équipe de grande qualité, mais ce match se joue chez nous, nous voulons l'emporter."

 "La Ligue 1 est un championnat qui me correspond. J'aime jouer en passes, combiner avec mes partenaires."

Le groupe stéphanois 

Dans un travail de course afin de reprendre la compétition, Romain Hamouma, Fabien Lemoine et Ronaël Pierre-Gabriel seront absents pour la réception de l'AS Monaco, ce samedi (20h). Mis à part ces trois joueurs, tout le groupe stéphanois est disponible, comme l'a indiqué l'entraîneur stéphanois ce jeudi midi, en conférence de presse.
Voici le groupe de 18 joueurs convoqué par Christophe Galtier, pour la rencontre
ASSE-Monaco qui se déroulera ce samedi 29 octobre à 20h, au stade Geoffroy-Guichard :

Gardiens de but : 16.Stéphane RUFFIER ; 30.Jessy MOULIN.
Défenseurs : 2.Kévin THEOPHILE-CATHERINE ; 4.Léo LACROIX ; 12.Cheikh MBENGUE ; 19.Florentin POGBA ; 24.Loïc PERRIN ; 25.Kévin MALCUIT.
Milieux de terrain : 5.Vincent PAJOT ; 7.Bryan DABO ; 11.Henri SAIVET ; 14.Jordan VERETOUT ; 17.Ole SELNAES.
Attaquants : 9.Nolan ROUX ; 10.Oussama TANNANE ; 22.Kévin MONNET-PAQUET ; 23.Alexander SODERLUND ; 27.Robert BERIC.

Les flatteuses statistiques du milieu (Source  : Poteaux Carrés)

Relayant des stats d'Opta, l'Equipe du jour met à l'honneur le triangle d'or des Verts.

 Ole Selnaes a récupéré 50 ballons depuis le début de saison en L1. Le Norvégien est le milieu stéphanois qui a tenté (402) et réussi (348) le plus de passes en championnat. Jordan Veretout a réussi 14 tacles sur 17 (82%) cette saison, c'est le milieu stéphanois qui en tente le plus. Henri Saivet réalise en moyenne 13,5 passes par match de L1 dans les 30 derniers mètres (meilleur ratio chez les Verts).

C'est le 25ème anniversaire des Magic Fans

Les Magic Fans fêtent ce soir leurs 25 ans. Supporters inconditionnels des Verts, ils sont aussi des citoyens engagés sur leur territoire.

Ils ont l'amour des Verts chevillé au corps. Les Magic Fans incarnent la passion de milliers de supporters. Depuis vingt-cinq ans, ils sont toujours restés fidèles au club, au stade Geoffroy-Guichard et au fameux Kop Nord, qui affichera une nouvelle fois complet ce soir pour la réception de Monaco. Leurs animations ont fait le tour du monde et contribué à rendre le Chaudron plus bouillant. En organisant des actions caritatives, les Magic Fans montrent aussi toute leur implication dans la vie de Saint-Etienne et du département dont ils défendent les valeurs de solidarité et de fraternité.

Dans Le Progrès du jour, Roland Romeyer rend hommage aux Magics Fans, qui vont fêter ce soir leur 25e anniversaire.

 "Nous avons de très très bonnes relations avec les Magic. Sincèrement, je suis admiratif de ces gens, car ils sont capables de faire 4 000 kilomètres pour aller supporter l'équipe, et cela force le respect. Ces gens-là font que l'ASSE est ce qu'elle est aujourd'hui. Le jour où il n'y aura plus de kops à Saint-Etienne, le club ne sera plus le même. Notre relation est un peu celle d'une famille. Il y a des moments où il y a des désaccords, et je peux simplement leur reprocher deux choses : l'usage de fumigènes et la violence physique ou verbale. Je comprends que les fumigènes soient quelque chose de festif pour eux mais cela reste interdit. J'ai eu une personne de la Ligue par rapport à cet anniversaire et j'approuve à 100 % ce qui est prévu. Je leur tire un grand coup de chapeau pour leur capacité à animer car je ne serais pas capable de faire un dixième de ce qu'ils réalisent."

Un peu d'histoire (Source : Poteaux Carrés)

La réception de Monaco samedi sera peut-être décisive pour la suite de la saison : une victoire, et les Verts montreraient le bout de leur nez en haut du tableau ; une défaite, et le retard sur le podium pourrait déjà s'avérer rédhibitoire. Et ça tombe bien : les monégasques sont plutôt bons clients à Geoffroy Guichard.

 La dernière victoire princière en Forez remonte en effet à presque dix ans. Le 14 janvier 2007, au retour de la trêve, le géant tchèque Jan Koller marquait le seul but du match et annonçait un premier semestre 2007 très décevant pour les stéphanois après un pic de forme prometteur en 2006.

 Depuis, les Verts se sont imposé 4 fois - et de rondes roustes en chemin (4-0 en 2007-08 ; 3-0 en 09/10). Ils ont également concédé 3 nuls, tous sur le score de 1-1.

 On se souviendra cependant que l'an passé, le but cruel en fin de match de Vagner Love avait pesé très lourd. Par la suite, les Verts ont en effet traîné leur peine en sud (Marseille), en Suisse (Bâle) et contre Caen - toutes victoires abandonnées à la fin de l'envoi, et qui en deux semaines fatales gachèrent la saison verte.

Kevin Malcuit va retrouver Valère Germain (Source : Poteaux Carrés)

Dans la dernière édition du Progrès, Kévin Malcuit évoque la réception de son ancien club Monaco. Extraits.

 "De mon époque, il ne reste plus que Valère Germain. Je l’ai connu tout jeune. J’ai joué avec lui en CFA. C’est un bon mec, quelqu’un de très bien humainement. Valère est un bon ami. C’est un attaquant qui pue le football. Il est adroit devant le but, intelligent dans tous ses déplacements. Il a un bon jeu de tête. C’est un joueur complet. Cela va me faire plaisir de le revoir. Mais il sait qu’il va venir à la maison et là, il n’y a pas d’ami.

 Les Monégasques sont très bons sur les côtés et dans l’axe. Ils sont complets et redoutables. À nous d’être prêts à les affronter. Cela va se jouer sur des détails. Peut-être qu’on va s’inspirer de la façon dont a joué Toulouse contre eux. C’est le coach qui verra pour la tactique à mettre en place. On attend les Monégasques à Geoffroy-Guichard. On va tout faire pour gagner chez nous. Ce sera un beau spectacle."

 Selon le quotidien régional, 36 000 spectateurs sont attendus dans le Chaudron samedi soir pour ce choc de la 11e journée.

Bryan Dabo ne s'affole pas (Source : Poteaux Carrés)

N'ayant joué qu'une petite minute (dans le temps additionnel à Caen) lors des trois derniers matches des Verts, Bryan Dabo ne s'affole pas, comme l'atteste son entretien paru aujourd'hui sur le site Madeinfoot. Extraits.

 Il y a beaucoup de matches à jouer, il n’y a aucun problème. A aucun moment, je me suis dit "ah, je ne joue pas, je suis énervé !" Au contraire ! Il y a beaucoup de turnover, il n’y a pas de souci. Christophe Galtier m'accorde moins de temps de jeu depuis quelques temps, je n’ai pas forcément d’explication rationnelle. On a un effectif fourni. Je ne me prends pas la tête. Quand je jouais, il y a des joueurs qui ne jouaient pas et qui ont enchaîné après. Là, c’est moi qui ne joue pas pendant deux, trois matches, mais ça ne veut pas dire que je ne vais pas enchaîner les trois prochains matches avant la trêve... Je ne ressens vraiment pas de frustration. Et je sais que si je fais de bonnes performances, il n’y a aucune raison pour que je ne sois pas titulaire ici.
 La compo n’est jamais la même, on a des matches tous les trois jours. Honnêtement, il n’y a aucune frustration. Je suis serein, vraiment. Je suis content que Jordan Veretout et Henri Saivet aient signé à Sainté, je me suis dit que ça allait renforcer le groupe. Je ne me suis pas dit « ah, le coach ne m’avait pas dit qu’il allait recruter d’autres joueurs… » En plus, je connaissais déjà Jordan pour avoir joué avec lui en équipe de France et je savais qu’Henri est un super joueur, qui peut jouer à plusieurs postes. Moi aussi d’ailleurs. Donc, je savais que ça apporterait un plus à l’équipe. Je ne me suis pas dit qu’ils allaient venir me concurrencer et qu’on n’allait pas se parler à cause de ça. Au contraire, d’ailleurs, on est tout le temps ensemble !"

Ruddy Buquet au sifflet (Source : Poteaux Carrés)

Ruddy Buquet sera au sifflet samedi soir à Geoffroy-Guichard pour le match qui opposera les Verts à Monaco lors de la 11e journée de L1. Ce Picard rarement fatal est associé à pas mal de très bons souvenirs : la finale de la Coupe de la Ligue remportée en avril 2013, le derby remporté chez les vilains en mars 2014, la première victoire de l'histoire au Moustoir en octobre 2014 et plus récemment la renversante victoire contre Montpellier.

Le plaisir retrouvé de Jordan Veretout (Source : Poteaux Carrés)

Auteur de son premier but en vert à Caen, Jordan Veretout s'exprime aujourd'hui dans Le Progrès. Extraits.

 "Je suis très content d’avoir marqué, c’est le premier avec les Verts. En plus, avec une victoire à la clé, c’est toujours mieux. Physiquement, avec le temps de jeu emmagasiné et l’enchaînement des matchs, cela va beaucoup mieux qu’au début. Je vient d'enchaîner huit matches d'affilée comme titulaire. Ça tient. Il faut bien récupérer entre les rencontres et donner le maximum quand le coach fait appel à vous. Je prends aussi un peu plus confiance.

 À Saint-Etienne, je prends du plaisir à jouer au foot. Je l’avais un peu perdu et là, je l’ai retrouvé. Perdre tous les matchs, ce n’était pas cool. Je me sens bien sous ce maillot. J’évolue dans une très bonne équipe qui a de grosses qualités. Je pense vraiment qu’on peut faire de belles choses. Cela passera par des matchs aboutis comme celui de Caen. Un gros match nous attend contre Monaco. Mais on sait qu’on a de la qualité et qu’on peut embêter pas mal d’équipes du haut de tableau. Il n’y a pas de raisons qu’on n’arrive pas à prendre de points."

L'importance de la concurrence (Source : Poteaux Carrés)

En conférence de presse, Christophe Galtier a mis en exergue hier l'importance de la concurrence au sein de son groupe.

 "Il y a une forte concurrence. Les gars doivent beaucoup travailler la semaine, beaucoup se montrer pour jouer. Ils doivent se dire aussi, il va falloir être bon chaque fois que l’on fait appel à moi. Avant cette semaine à trois matches, je ne suis pas dans une réflexion de turnover. On a tellement eu de mal tous à trouver un équilibre d’équipe, que ce n’est pas maintenant que ça va mieux que l’on va tout chambouler. Ceux qui jouent actuellement, qu’ils en profitent et soient performants pour enchaîner les matches.

 J'ai titularisé Ole, Jordan et Henri les derniers matches, ça crée une forte concurrence mais ça rend surtout le milieu performant, parce que je crois que Bryan comme Vincent peuvent jouer dans ce milieu-là, soit associés, soit associés avec d’autres. Il ne faut pas croire que parce qu’on a été acheté, les choses sont faites. Il n’y a pas de place pour les états d’âme. On peut discuter, échanger. La réalité, ce sont les actes, sur le terrain, pour qui que ce soit. Il n’y a pas de statut. La seule chose importante, c’est l’équipe, avec chez nous, une obligation de résultats."

Le match vu par Patrice Ferri (Source : Poteaux Carrés)

Ancien défenseur de l'ASSE et le consultant de beIN Sport Patrice Ferri évoque le choc de ce soir dans la dernière édition du Progrès. Extraits.

 "Collectivement comme individuellement, l’ASM est l’équipe qui possède le meilleur potentiel de la Ligue 1. Si les Monégasques marquent autant de buts, c’est parce qu’il y a une variété d’actions possibles selon le profil des joueurs. Monaco ne s’appuie pas sur un seul garçon, le buteur providentiel comme c’est le cas au PSG. Si Cavani ne marque pas, qui est capable de le faire ? À Lyon, ils sont tous suspendus à la forme de Fékir ou Lacazette. À Saint-Etienne, quand Beric n’est pas là, ça paraît plus difficile. Même si Roux fait son boulot.

 S'inspirer de Toulouse ? Le TFC a de la qualité technique mais impose d’abord un grand duel physique, avec un mental aussi très fort et une grosse dépense d’énergie. Ce qui n’est pas le cas de l’ASSE. Je ne vois pas les Verts faire le jeu. Il faudra fonctionner par étapes. Le premier quart d’heure, faire attention car ça peut aller vite. Montpellier a fait une très bonne première demi-heure avant de lâcher petit à petit. Il faut être vigilant, avoir une grosse discipline collective car ça peut vite être le feu d’artifice. Saint-Etienne peut les gêner et faire en sorte que le match ne s’emballe pas."

Une chose est sûre, le feu d'artifice aura lieu dans le kop nord, à l'occasion du 25e anniversaire des Magic Fans !

Galtier compte sur Ruffier (Source : Poteaux Carrés)

Dans Le Figaro, Christophe Galtier compte sur son gardien pour repousser ce soir les tentatives de la meilleure attaque européenne ex aequo avec le Barça (29 pions en championnat). 

"Si nous jouons les trouble-fête chaque saison, c’est entre autres parce que Stéphane est dans les buts. Il est très souvent décisif. C’est une chance de l'avoir avec nous depuis l'été 2011. Stéphane a la chance aussi d’être dans un club très exposé médiatiquement, qui joue l’Europe depuis quelques saisons. Il entretient une relation forte avec Fabrice Grange, l’entraîneur des gardiens, les choses se passent très bien entre lui et moi… Il évolue donc dans un environnement favorable, et on sait que les gardiens ont besoin de cela. Tout est fait autour de Stéphane pour qu’il puisse s’épanouir et être le plus performant possible."
 Comme le rappelle le quotidien, le dernier rempart des Verts n'a pas raté la moindre rencontre de championnat depuis son arrivée à Sainté. A l'occasion de son 200e match consécutif de L1 en vert, le natif de Bayonne a réalisé à Caen sa 82e clean sheet.