Accueil      Résultats      Effectif      Nouvelles      Stade      Palmarès      Historique      Dirigeants      Staff      Statistiques     Fans      Liens

Championnat (7ème journée)

ASSE-Lille : présentation

Source :  Site Poteaux Carrés

Dimanche 25 septembre 2016

Après le nul acquis dans la douleur à Nantes (1 carton rouge, 4 blessés), les Verts ou du moins ce qu'il en reste reçoivent la lanterne rouge, le Lille OSC, une équipe qu'on n'attendait pas à cette place. L'occasion pour l'ASSE qui sera privée de Polomat, M'Bengué, Théophile-Catherine, Perrin, Lemoine, Malcuit, Saivet, Soderlund, Pogba de renouer avec la victoire avant la semaine difficile qui attend nos joueurs : matchs contre Anderlecht en Europa League et Lyon.

Christophe Galtier : "Il faut surfer sur cet état d'esprit"    La video    La mise au point

L'entraîneur des Verts souligne l'élan de solidarité suscité lors du match à Nantes par les sorties sur blessure de trois joueurs et l'expulsion survenues après 20 minutes de jeu. 

Quatre joueurs, Loïc Perrin, Fabien Lemoine, Florentin Pogba et Kévin Malcuit, se sont blessés mercredi dernier à Nantes. Quelle est la durée de leur indisponibilité ?
Fabien Lemoine souffre d'une lésion à un mollet qui va nécessiter des semaines d'arrêt. Florentin Pogba doit siogner une lésion à un ischio-jambier qui va également nécessiter des semaines d'arrêt. Loïc Perrin a ressenti une douleur. C'est une alerte qui va engendrer des jours d'arrêt. Quant à Kévin Malcuit, qui 'est blessé lors de sa seule action du match (il a été expulsé), il doit passer des examens complémentaires pour déterminer la nature exacte de sa blessure.

Comment expliquez-vous ces blessures?
Je veux faire une mise au point. Le staff  médical est là pour soigner des joueurs.  Ce ne sont pas un médecin et des kinés qui blessent des joueurs. Je suis le seul responsable de tous les choix effectués Notre staff médical est hyper compétent. Je travaille avec Tarak Bouzaabia, notre médecin, et Thierry Cotte, notre préparateur physique, depuis huit ans. J'ai une confiance aveugle en eux. Quand vous disputez deux fois plus de matches que vos adversaires, c'est normal que vous ayez plus de blessés. Nous avons déjà beaucoup joué. Ce dimanche, nous allons disputer notre onzième match officiel depuis le début de saison. Avant notre déplacement à Nantes, Loïc Perrin et Florentin Pogba avaient joué 95% de notre temps de jeu. Pour Fabien Lemoine, c'était 85%. Il est normal que les joueurs qui enchaînent les rencontres soient plus exposés aux blessures. Ils le savent. Le fait rarissime, c'est la perte de trois joueurs sur blessure en vingt minutes et dès le début du match. Mais on ne peut pas rester insensible à ce qui s'est passé à Nantes. On ne doit pas être fataliste. Je suis dans l'analyse. Mais il ne faut pas tout remettre en question. J'ai beaucoup apprécié la réaction de Robert Duverne su rla chaîne L'Equipe. Il a dit: "Quand on gagne plusieurs fois à la 90e minute, ça veut dire que le travail est bien fait."

Comment avez-vous vécu le match à Nantes et toutes les péripéties?
C'est une belle expérience, sauf pour les blessés bien sûr. Dans cette situation, on va chercher au fond de soi-même. Tous ces événements contraires ont suscité un bel élan de solidarité.  La mi-temps a constitué un moment fort entre nous. Nous étions un de moins et nous ne pouvions plus effectuer de changements. Chacun devait donner 10 % de plus en sachant qu'il ne pourrait pas être remplacé. Le groupe a été extraordinaire. Je l'ai félicité pour ses capacités d'adaptation. J'ai félcité tout le monde sauf Stéphane qui a effectué les arrêts qu'il fallait. Il nous a tellement habitués à sortir de grands arrêts que j'ai oublié de le féliciter (sourire). Je le fais aujourd'hui. J'ai vraiment apprécié l'attitude du groupe, la détermination de tous.  Kévin Monnet-Paquet m'a dit : "J'ai été à l'aise comme latéral mais je suis un attaquant" (sourire). En tout cas, c'est Kévin qui est allé se placer tout seul à droite, spontanément. Sa réaction témoigne de l'élan de solidarité qui s'est créé. 

Comptez-vous surfer sur cet état d'esprit pour les prochains matches ?
Il faut bien sûr surfer sur cet état d'esprit, sur l'image que nous avons renvoyée à Nantes. Mais cela ne suffit pas pour gagner des matches.

Envisagez-vous de recruter un joker?
Je ne suis pas sûr qu'un joker soit immédiatement opérationnel.  Je n'ai pas demandé à Dominique Rocheteau et à David Wantier de travailler sur l'arrivée d'un joueur. Nous allons continuer avce l'effectif que nous avons constitué. Des joueurs vont revenir.

Est-ce un casse-tête de devoir composer l'équipe qui affrontera Lille ce dimanche ?
C'est très simple. Aujourd'hui, il y a neuf joueurs blessés et un joueur suspendu. Nous avons un effectif de qualité. Des jeunes vont apparaître. 

Abordez-vous ce match comme une revanche après la défaite subie face au LOSC lors de la toute dernière journée du championnat?
Pas du tout. Les effectifs ne sont plus les mêmes. C'est une autre saison, un autre contexte. Nous devrons être en action, ne pas calculer, jouer pour gagner.

Comment avez-vous accueilli les éloges de Carlo Ancelotti à votre égard (*) ?
C'est très flatteur. Je ne vais pas lui renvoyer des éloges. Il est sûrement l'un des meilleurs entraîneurs du monde. C'est un exemple. Je m'inspire de ce qu'il fait et ce qu'il dit. 

(*° Dans une interview paru ce vendredi dans  L'Equipe, Carlo Ancelotti, désormais à la tête du Bayern Munich, a répondu à une question concernant les entraîneur qui le séduisent: "Mon ami de Saint-Etienne, Christophe Galtier, quue devient-il ? (...) On a gagné le prix du meilleur entraîneur en 2013. Il est bon, lui".

Le groupe stéphanois (Source : Poteaux Carrés)

C'était hier, samedi,  la conférence de presse d'avant la réception des dogues lillois. Christophe Galtier a donné des nouvelles des blessés à la Beaujoire : Lemoine (lésion au mollet) et Pogba (ischio-jambier) rateront "plusieurs matches" ; Loïc Perrin est touché à la cuisse mais pourrait revenir contre Anderlecht. Quant à Malcuit, c'est surtout sa suspension qui a été évoquée.

 Galtier a par ailleurs réaffirmé sa confiance dans son staff, écarté la piste d'un joker médical et félicité Pierre-Gabriel qui "a donné satisfaction au poste d'arrière-gauche".

Voici le groupe de 20 joueurs convoqué par Christophe Galtier, pour la rencontre ASSE-Lille qui se déroulera ce dimanche 25 septembre à 15h, au stade Geoffroy-Guichard. Un groupe forcément rajeuni dans lequel on note les retours de Clément et Corgnet. :

Gardiens de but : 16.Stéphane RUFFIER ; 30.Jessy MOULIN.
Défenseurs : 4.Léo LACROIX ; Clément CABATON ; Ronaël PIERRE-GABRIEL ; Ben-Kantie KARAMOKO ; Jerrold NYEMECK.
Milieux de terrain : 5.Vincent PAJOT ; 6.Jérémy CLEMENT ; 7.Bryan DABO ; 8.Benjamin CORGNET ; 14.Jordan VERETOUT ; 17.Ole SELNAES ; Rayan SOUICI.
Attaquants : 9.Nolan ROUX ; 10.Oussama TANNANE ; 21.Romain HAMOUMA ; 22.Kévin MONNET-PAQUET ; 27.Robert BERIC ; Arnaud NORDIN. 

Les statistiques d'Opta (Source  : Poteaux Carrés)

Opta nous bombarde de stats avant le match ASSE-LOSC de demain après-midi. Lille est noir ces derniers temps mais gare au réveil de nôtre bête noire...

 Lille n’a pris que 4 points après 6 matchs de Ligue 1 2016/17, son plus mauvais bilan à ce stade de la compétition depuis 1995/96 (2 points).

 Le LOSC reste sur 3 défaites consécutives en championnat, une première depuis octobre 2014 (3 également).

 Les Dogues n'ont gagné aucun de leurs 3 derniers matches à l'extérieur (1 nul, 2 défaites) alors qu'ils avaient remporté les 5 précédents.

 Eder n’a marqué aucun but lors de ses 6 matchs de L1 cette saison. Son dernier pion dans l’élite a été inscrit le 14 mai dernier… à Geoffroy-Guichard.

 L'ASSE n’a gagné que 6 de ses 39 derniers matchs face à Lille en Ligue 1 (16 nuls, 17 défaites). La saison dernière, Sainté a perdu ses 2 matchs face aux Dogues sur le score 0-1.

 Les Verts ont perdu 4 de leurs 6 derniers matchs à domicile face à Lille en Ligue 1 (2 succès). C’est plus que lors de ses 44 précédents (3 revers) !

Les joueurs se blessent loin de Geoffroy Guichard (Source : Poteaux Carrés)

L'inconcevable quadruplé de blessures à Nantes interroge, et l'on est bien en peine de l'expliquer. On remarquera cependant que depuis le début de saison, ce sont surtout les déplacements qui portent la poisse :

- Dabo se blesse en Grèce
- MBengué se blesse à Bordeaux puis à Paris
- Söderlund rentre à Bordeaux, puis disparaît à nouveau de la circulation
- Hamouma se blesse en Israël
- Polomat se blesse juste après le déplacement en Israël
- Saivet se blesse juste après Mayence
- Le quadruplé Perrin/Pogba/Lemoine/Malcuit à Nantes

 Autrement dit, cette saison les Verts ne sont jamais revenus d'un déplacement sans blessé dans les bagages. Attention au derby, prochain match à l'extérieur : on sait depuis l'année dernière qu'à Gerland, un vilain peut sans coup fer(r)ir casser du stéphanois en toute impunité.

La détermination de Bryan Dabo (Source : Poteaux Carrés)

Dans la dernière édition du Progrès, Bryan Dabo assume sa polyvalence et affiche sa détermination. Extraits.

 "Je me suis fait chambrer par mon père. Il m’a dit : "la saison dernière, tu as joué milieu droit, arrière droit et même n° 10. Et ici à Saint-Etienne, tu joues défenseur central et en 6. C’est bien tu complètes le reste de ton apprentissage". Personnellement, je ne me vois pas du tout défenseur central mais je ne suis pas un joueur qui ne pense qu’à sa petite personne. Si je suis au milieu et que le coach me dit qu’il y a un blessé derrière, alors j’irai. Je ne vais pas faire de scène. S’il faut dépanner, je dépanne. On a assez de problèmes comme ça pour rajouter un problème Bryan Dabo qui, du fait de son ego, ne voudrait pas jouer en défense. On va encore devoir faire preuve de solidarité face au LOSC. Les Lillois ne sont pas bien, ils vont vouloir nous prendre à la gorge. Lille, Anderlecht et Lyon pour finir... Sacrée semaine ! Je suis en mode commando jusqu’à dimanche prochain. C’est là où je suis le meilleur."

Frédéric Antonetti aime le chaudron

S'apprêtant à revenir dans le Chaudron avec les Dogues, Frédéric Antonetti s'est confié au Progrès. Extraits.

 "Vous me dites que les Verts sont décimés, notamment en défense. Mais L’ASSE a un effectif assez large, peut-être le plus large de Ligue 1 avec Monaco. Je suis persuadé.qu’elle alignera une équipe compétitive. Il nous faut une victoire. On va essayer de saisir l’occasion à Saint-Etienne même si on sait que c’est toujours difficile là-bas. On a gagné la saison passée mais ce fut un match serré qui aurait pu se terminer par 0-0. Les deux équipes étaient très proches. Revenir à Geoffroy-Guichard est toujours un moment particulier pour moi si les années passent. J’ai des amis à Saint-Etienne où j’ai de bons souvenirs. Lorsque vous passez par Saint-Etienne cela reste gravé dans le marbre. C’est un souvenir impérissable."