Matches des moins de 17 ans 2016-2017
Championnat National : Groupe C

Les résultats des U17 régionaux 

Composition du groupe C : Annecy FC, Aurillac, Racing Besançon, ASPTT Dijon, Dijon FCO, Thonon Evian, Le Puy, Lyon FC, O Lyon, AS Montferrand, ASSE, Saint-Priest, Villefranche FC, Clermont Foot

Entraîneur : Jean-Philippe Primard         Voir l'effectif        Les matches amicaux        

J Date Matches aller Résultats Buteurs Classement
1 S 27/08/2016 ASSE-FC Lyon 2-2 Bengueddoudj, Ménétrieux 6ème 
2 D 04/09/2016 AS Montferrand - ASSE 1-2 * Bengueddoudj, Boutrif sp 4ème 
3 S 11/09/2016 ASSE-Aurillac 5-1 Benkhedim 2, Bengueddoudj, Ménétrieux, Touit 3ème 
4 D 18/09/2016 Villefranche - ASSE 1-2 Ménétrieux 2 1er
5 D 25/09/2016 ASSE-Dijon FCO 1-1  Bengueddoudj sp 2ème 
6 D 02/10/2016 Racing Besançon - ASSE 0-3 Saliba 2, Bengueddoudj 2ème
7 D 09/10/2016 ASSE - Thonon Evian  2-0 Moueffek, Tormin 2ème
8 S 15/10/2016 Clermont Foot - ASSE 1-2 Moueffek, Boutrif 2ème
9 D 23/10/2016 ASSE-Le Puy 2-0 Bengueddoudj, Moueffek 1er 
10 D 13/11/2016 Saint Priest - ASSE 1-1 Bengueddoudj 1er ex-aequo
11 D 20/10/2016 ASSE-Annecy FC 1-1 Z.Touati 3ème 
12 D 27/11/2016 O Lyon - ASSE 4-0 3ème
13 D 04/12/2016 ASPTT Dijon - ASSE 0-4 Moueffek, Bengueddoudj, Boutrif 2 3ème
J Date Matches retour Résultats Buteurs Classement
14 D 11/12/2016 ASSE-AS Montferrand 1-0 Mersel 3ème 
15 D 26/02/2017 Aurillac - ASSE 0-5 Bengueddoudj 2, Ménétrieux 2, Benkhedim 2ème
16 M 01/03/2017 ASSE - Villefranche 7-0 G.Bangoura 2, Mersel 2, Tormin, Boutrif, Benkhedim 2ème
17 D 29/01/2017 Dijon FCO - ASSE 0-2 Touit, Tormin 3ème
18 D 05/02/2017 ASSE-Racing Besançon 10-0 Ménétrieux 2, G.Bangoura 2, Tormin 2, Hammouche, Mersel, Boutrif, csc 3ème
19 D 12/02/2017 Thonon Evian - ASSE 0-0 3ème
20 D 19/02/2017 ASSE - Clermont Foot 4-0 Fofana, Ménétrieux 2, Bengueddoudj 2ème
21 D 12/03/2017 Le Puy - ASSE 0-4 Halaimia, Benkhedim, Bengueddoudj, Moueffek 1er ex-aequo
22 D 19/03/2017 ASSE - St Priest 2-0 Bengueddoudj, Tormin 1er ex-aequo
23 S 25/03/2017 Annecy - ASSE 0-2 Benkhedim, Boutrif 1er 
24 D 02/04/2017 ASSE - O Lyon 3-2 Tormin 2, Z.Touati 1er 
25 D 21/04/2017 ASSE - ASPTT Dijon 2-1 Dijon csc, Z.Touati 1er 

* Ce match sera gagné 0-3 par pénalité

J1)Dimanche 28 août 2016: ASSE-FC Lyon : 2-2 (0-2) 
Composition : Crémillieux - Pirès, Saliba, Chaigneau, Mezaber - Gabard, Hammouche (Messili, 76'), S.Grange (Tormin, 55'), Abi (Ménétrieux, 28') - Bengueddoudj, Boutrif.
Buts :  Bengueddoudj sp (10ème), Ménétrieux (88ème)
Les faits du match :  Le FC Lyon a tenu en échec l'ASSE 2-2 en début d'après-midi lors de la première journée du championnat des U17 nationaux. 
Dominateurs, les Stéphanois auraient mérité d'ouvrir le score mais Zakaria Bengueddoudj, bien servi par Idir Boutrif, a eu la malchance de voir son tir repoussé par la barre transversale et rebondir juste devant la ligne de but. Contre le cours du jeu, les visiteurs ont profité de deux grosses boulettes défensives impliquant Rémi Chaignaud et Paolo Pires pour ouvrir le score à la 40e minute et faire le break à la 44e.
Dès le retour des vestiaires, Zakaria Bengueddoudj a réduit le score de la tête sur un coup franc tiré de la gauche par Baptiste Gabard. Réduits à dix à la 78e, les banlieusards ont fini par craquer à la 88e : après avoir éliminé trois adversaires, Francis Ménétrieux a réussi à décocher une frappe du gauche en pivot au ras du poteau. Dans le temps additionnel, le gardien rhodanien a sorti in extremis une tentative de Zakaria Bengueddoudj

La réaction de Jean-Philippe Primard
:
"On fait une bonne première mi-temps dans l'organisation défensive, offensivement c'était pas mal. On a eu beaucoup de situations et une grosse occasion. Mais on a payé cash nos énormes erreurs des cinq dernières minutes de la première période. A la pause, j'ai dit aux garçons qu'ils étaient capables de revenir. C'est ce qu'ils ont fait. Je suis satisfait dans l'ensemble du collectif et de l'état d'esprit. Ce n'était pas si évident de remonter ce handicap de deux buts. Par contre on a commis beaucoup d'erreurs individuelles sur l'aspect défensif. Il faudra vraiment gommer ça, sinon ça va nous coûter cher."
 
(Merci à José de Poteaux Carrés)
Le compte-rendu du site officiel :
Pourtant auteurs d’une bonne première mi-temps au cours de laquelle ils auraient mérité d’ouvrir le score, les Verts se sont fait surprendre à deux reprises sur deux erreurs individuelles. (40e et 44e). Rapidement après le retour des vestiaires, les Stéphanois ont assis leur domination et ont été récompensés sur un coup franc de Gabard bien repris de la tête par Bengueddoudj (1-2). A force de pousser, les jeunes joueurs de Jean-Philippe Primard ont obtenu l’égalisation par Ménétrieux auteur d’une frappe parfaite au ras du poteau. Ils auraient même pu l’emporter en toute fin de match si la frappe de Bengueddoudj n’avait pas été repoussée par le portier adverse. Au coup de sifflet final, Jean-Philippe Primard, entraîneur des U17 nationaux, retenait « le caractère dont on fait preuve les joueurs pour revenir au score. Je suis satisfait d’un point de vue collectif et de l’état d’esprit affiché même si je regrette les erreurs commises que nous avons payé cash ! ».


J2)Dimanche 4 septembre 2016: AS Montferrand - ASSE : 1-2 (1-2) 
Composition : Green - Pirès, Saliba, Chaigneau, Mezaber - Hammouche, Gabard, S.Grange (Tormin, 61'), Ménétrieux - Bengueddoudj, Boutrif.
Buts :  Bengueddoudj  (20ème), Boutrif sp (31ème)
Les faits du match :  Dans la douleur, les U17 nationaux se sont imposés 2-1 cet après-midi sur le terrain de l'AS Montferrand, club partenaire. 
Bénéficiant d'un cadeau de la défense stéphanoise, déjà très généreuse contre le FC Lyon, les Jaunards ont ouvert le score dès la 5e minute de jeu. Sur un long dégagement d'Etienne Green, Zakaria Bengueddoudj a profité d'une tergiversation d'un défenseur pour lober le portier local à la 20e minute. Idir Boutrif a marqué le but victorieux à la 31e sur un pénalty obtenu grâce à un corner de Baptiste Gabard suivi d'un cafouillage et d'une main jaune. 
Le poteau a empêché Mathis Mezaber de faire le break juste avant la pause. Les Verts ont dominé la seconde période, Marwane Hammouche ayant vu son tir repoussé par la barre transversale. Dangereux sur coups de pied arrêtés Montferrand n'est pas parvenu à égaliser malgré quelques ballons dans la boite lors de six minutes de temps additionnel que n'aurait pas renié Patrick Lhermitte.

La réaction de Jean-Philippe Primard
:
"On s'est compliqué la tâche en prenant d'entrée un but sur une nouvelle boulette défensive. On en avait déjà fait deux la semaine dernière, il faudra vraiment corriger ça les prochains matches. Notre victoire est méritée mais on aurait dû se mettre à l'abri plus tôt."
 
(Merci à José de Poteaux Carrés)

Le compte-rendu du site officiel :
Les joueurs de Jean-Philippe Primard ont vécu un début de match animé. Après avoir concédé l’ouverture du score dès la 5e suite à une erreur défensive, les Verts se sont remobilisés et ont été logiquement récompensés. A la 20e, Bengueddoudj a remis son équipe sur les bons rails d’un lob parfait. Dix minutes plus tard, les Verts ont obtenu un penalty transformé par Boutrif (1-2).
Les U17 de l’ASSE se sont, créé de nombreuses occasions qu’ils n’ont malheureusement pas réussi à concrétiser. « Sur ce match, le regret est de ne pas s’être mis à l’abri plus tôt surtout sur nos coups de pied arrêtés.  Il faudra corriger cela lors du prochain match. » a conclu Jean-Philippe Primard, l’entraîneur des U17 de l’ASSE.

J3)Dimanche 11 septembre 2016: ASSE - Aurillac : 5-1 (1-0) 
Composition : Green - Chaigneau, Halaimia, Saliba, Mezaber - Ménétrieux (Braillon, 81), Gabard, Benkhedim (Touit, 86') - Tormin (S.Grange, 65'), Bengueddoudj, Boutrif.
Buts :  Benkhedim 2 (30ème et 62ème), Ménétrieux (80ème), Bengueddoudj  (88ème), Touit sp (92ème)
Les faits du match :  L'ASSE a écrasé 5-1 la lanterne rouge Aurillac cet après-midi au stade Aimé-Jacquet lors de la 3e journée du championnat des U17 nationaux. 
Dominateurs, les Verts ont eu du mal à concrétiser leur domination par manque de réalisme offensif. Mais le prometteur numéro 10 Bilal Benkhedim,qui avait eu la malchance de voir son tir repoussé par la barre transversale, a ouvert le score du pied droit à la demi-heure de jeu sur un coup franc direct excentré côté gauche à 25 mètres des buts cantalous. Les visiteurs ont profité d'un dégagement raté de William Saliba pour égaliser à la 57e minute. Mais Bilal Benkhedim a redonné l'avantage aux Stéphanois d'un nouveau coup franc en pleine lucarne à la 62e. Les Verts ont dû attendre la 80e minute pour se mettre à l'abri grâce à une tête de Francis Ménétrieux sur un corner de Baptiste Gabard. Sur une passe de Théo Braillon, Zakaria Bengueddoudj a aggravé le score à la 88e minute d'une frappe croisée au ras du poteau. Ce dernier a obtenu un pénalty à la 92e, transformé en deux temps par Morad Touit.
La réaction de Jean-Philippe Primard : "Contrairement à ce que le score pourrait laisser penser, ça n'a pas été si facile que ça. On a bien joué en première temps, on a eu pas mal d'occases et on aurait dû mener avec plusieurs buts d'écart à la pause. On a moins bien joué après la pause. Après notre deuxième but, on a tartouillé pendant un quart d'heure, on était dans un faux rythme. Heureusement on a fait le break avant de dérouler en fin de match."

Le compte-rendu du site officiel : Ce dimanche après-midi, l'ASSE a remporté une large victoire face à la lanterne rouge du championnat (5-1). Emmenés par Bilal Benkhedim, auteur d'un doublé, les Verts ont fait la différence dans les dix dernières minutes, une période lors de laquelle ils ont inscrit trois buts. Même si le succès stéphanois a été long à se dessiner, l'équipe de Jean-Philippe Primard a largement dominé la rencontre et s'est procuré plusieurs occasions avant la pause.

J4)Dimanche 18 septembre 2016: Villefranche sur Saône - ASSE : 1-2 (0-0) 
Composition : Crémillieux - Chaigneau, Saliba, Halaimia, Touit - Moueffek (Braillon, 85'), Gabard, Benkhedim (Tormin, 66') - Boutrif, Bengueddoudj, Ménétrieux.
Buts :  Ménétrieux 2 (48ème et 69ème)
Les faits du match :  Très médiocres en première mi-temps, les Verts ont ouvert le score trois minutes après leur retour des vestiaires. Sur un tir contré de Zakaria Bengueddoudj consécutif à un corner de Baptiste Gabard, William Saliba a décalé Francis Ménétrieux (photo), dont la frappe croisée imparable à ras de terre a fini sa course aux fond des filets caladois. Les locaux ont profité d'un gros cadeau de l'arbitre pour égaliser sur penalty à la 65e. Sur un coup franc excentré de Baptiste Gabard au second poteau, Francis Ménétrieux a marqué de la tête le but victorieux à la 69e avec l'aide de la barre et du poteau !
La réaction de Jean-Philippe Primard
:
"On n'est pas bien rentré dans le match, ils étaient plus agressifs que nous. On a eu du mal à gagner les duels, on a joué petit bras en première mi-temps. Collectivement on n'y était pas la première demi-heure et on n'a pas su exploiter les quelques situations intéressantes qu'on a eues avant la pause. Heureusement on a rectifié le tir en seconde période. On a eu le mérite de l'emporter malgré ce pénalty incompréhensible donné par l'arbitre à Villefranche. Ensuite ils ont poussé, on a défendu et contré sans parvenir à se mettre à l'abri. On a fait un match plus que moyen, les performances et individuelles ne me satisfont pas. Je suis déçu du contenu de ce match, mais je me réjuois qu'on ait su le gagner. On n'a pas été bon face à un adversaire qui avait perdu ses trois matches mais qui s'est accroché. "
 
(Merci à José de Poteaux Carrés)

Le compte-rendu du site officiel :
Jean-Philippe Primard avait donc raison de se méfier. Ce dimanche, à Villefranche-sur-Saône, les Verts ont difficilement dominé la lanterne rouge du championnat (2-1). Francis Ménétrieux a inscrit les deux buts de la victoire stéphanoise, le premier juste après la pause sur une frappe croisée et le second de la tête.  Alors que Villefranche a bénéficie d'un penalty heureux pour égaliser, les Verts ont manqué d'inspiration, notamment en première mi-temps.
En tout cas, cette victoire permet à l'ASSE, désormais seule équipe invaincue du groupe C, de prendre la tête du classement.

J5)Dimanche 25 septembre 2016 : ASSE - Dijon FCO : 1-1 (0-1) 
Composition : Green - Mezaber, Saliba, Halaimia, Touit - Moueffek (Benkhedim, 74'), Gabard, Fofana - Boutrif, Bengueddoudj, Ménétrieux (Tormin, 46')
But :  Bengueddoudj sp   (90ème)
Les faits du match : Séduisants dans le jeu lors de la première demi-heure mais pas assez réalistes, les Verts ont concédé l'ouverture du score à la 34ème. Sur une longue touche, un attaquant dijonnais s'est débarrassé du marquage trop élastique de William Saliba pour tromper Etienne Green d'une frappe croisée imparable. Suite à la sévère expulsion de Wesley Fofana à la 52e minute, le portier stéphanois a permis à son équipe de rester dans le match grâce à ses parades décisives. Sur un pénalty qu'il a lui même provoqué à la retombée d'un corner, Zakaria Bengueddoudj a égalisé dans les ultimes secondes du temps additionnel.
A l'issue de cette 5e journée, les vilains profitent de ce nul pour prendre la tête grâce à leur impressionnante différence de buts (+24 contre +6 pour les Verts).
La réaction de Jean-Philippe Primard : "Le contenu de nos trente premières minutes a vraiment été très bon, ça fait longtemps qu'on n'avait pas démontré une telle qualité de jeu dans la circulation de balle, dans les orientations. C'est dommage qu'on n'ait pas su concrétiser et qu'on se soit fait surprendre sur une erreur de marquage. On a souffert en seconde période. Malgré notre infériorité numérique, on y a cru jusqu'au bout. Etienne nous a maintenus en vie et on a réussi à arracher ce nul au bout du bout. Vu le contexte du match, ce nul est satisfaisant. On progresse dans le jeu mais il faut qu'on marque plus de buts vu les occases qu'on se procure."

Le compte-rendu du site officiel : Leaders au coup d’envoi, les protégés de Jean-Philippe Primard étaient opposés en ce dimanche après-midi à l’Etrat aux Dijonnais, troisièmes du classement. Dominateurs dans la première demi-heure, les Verts se créent trois grosses situations de but sans parvenir pour autant à prendre l’avantage au tableau d’affichage. A l’inverse, c’est sur leur première occasion que les Dijonnais ouvrent le score d’une frappe croisée contre le cours du jeu.
Au retour des vestiaires, Wesley Fofana écope d’un deuxième carton jaune et les Verts doivent s’accrocher pendant plus de quarante minutes pour ne pas concéder de deuxième but. Finalement, c’est sur un penalty obtenu et transformé par Zakaria Bengueddoudj à la dernière minute du temps additionnel que les U17 stéphanois parviennent à accrocher un nul mérité qui récompense les efforts du groupe de Jean-Philippe Primard, satisfait de l’état d’esprit affiché par ses joueurs : « Il s’agit d’un nul archi mérité. Il y a tout de même des regrets car à onze contre onze, nous aurions peut-être remporté cette rencontre. Mais il y a du progrès dans le jeu ! Nous nous sommes arrachés pour aller chercher ce résultat. C’est un nul qui a la saveur d’une victoire.»

J6)Dimanche 2 octobre 2016: Racing Besançon - ASSE : 0-3 (0-2) 
Composition : Green - Mezaber, Saliba, Chaigneau, Touit - Gabard, Moueffek, Mersel (Benkhedin, 70ème) - Boutrif, Bengueddoudj (Grange, 75ème), Tormin (Pires, 85ème)
Buts :  Saliba 2 (10ème et 16ème), Bengueddoudj (65ème)
Les faits du match :  Les Verts ont bien entamé la rencontre et se sont rapidement mis à l'abri sur deux corners. Le premier frappé par Kellian Mersel et fut repris de la tête par William Saliba (0-1, 10ème) avant que ce même Saliba ne double la mise, toujours de la tête, sur un corner botté par Baptiste Gabard (0-2, 16ème). Malgré plusieurs occasions stéphanoises supplémentaires dont une frappe sur la barre transversale, les deux équipes ont rejoint les vestiaires sur ce score de deux buts à zéro. Toujours bien en place après  la pause, les Verts ont définitivement mis fin au suspens sur une reprise de près de Zakaria Bengueddoudj consécutivement à une frappe écrasée de Baptiste Gabard (0-3, 65ème). Les Bisontins ont tenté de pousser en fin de rencontre et ont ainsi offert plusieurs situations de contre que les Verts n'ont pu conclure, faute de justesse devant le but.
La réaction de Jean-Philippe Primard
:
"C'est un match maîtrisé dans leqeuel on a su faire la différence rapidement. Il y a eu du sérieux et de la rigueur dans le jeu. Le seul regret concerne l'efficacité devant le but, on a manqué beaucoup d'occasions de conclure des contres par maladresse."
 
(Merci à José de Poteaux Carrés)

Le compte-rendu du site officiel :
Auteur d’un bon début de match, les Verts ont rapidement été récompensés sur deux corners consécutifs à la 10e puis à la 16e avec Saliba à la conclusion. Bien en jambes et appliqués, les joueurs de Jean-Philippe Primard se sont même procuré plusieurs occasions durant cette première mi-temps. Au retour des vestiaires, les U17 de l’ASSE ont montré les mêmes intentions et ont définitivement scellé leur victoire à la 65e par Gabard. « C’est bien que nous ayons fait la différence rapidement. Il y a eu beaucoup de sérieux et de rigueur mais nous aurions pu nous montrer encore plus tranchants notamment dans les contres, a conclu Jean-Philippe Primard, l’entraîneur des U17 de l’ASSE. »

J7)Dimanche 9 octobre 2016 : ASSE - Evian TG : 2-0 (0-0) 
Composition : Bariol - Mezaber, Chaigneau, Saliba, Touit - Moueffek, Gabard, Benkhedim (Mersel, 79') - Boutrif, Bengueddoudj, Tormin.
Buts :  Moueffek  (68ème), Tormin (90ème +4)
Les faits du match : Très convaicants dans le jeu en première mi-temps, les Verts n'ont pas réussi à convertir avant la pause leurs quatre occasions (deux pour Zakaria Bengueddoudj et deux pour Bilal Benkhedim). Sur un coup franc excentré tiré par Baptiste Gabard à la 68e minute, deux tirs stéphanois ont été repoussés par des défenseurs haut-savoyards mais Aïmen Moueffek a surgi pour ouvrir le score d'une frappe du droit. 
Mis en danger sur les coups francs tirés dans la boîte par l'ETG, les Verts ont attendu la célèbre 94e minute pour faire le break sur un contre, Tyrone Tormin (photo, numéro 11) ayant éliminé deux joueurs avant d'enchaîner crochet et frappe du gauche imparable. L'ASSE consolide sa deuxième place à un point de l'OL, qui a battu 3-0 Clermont Foot, prochain adversaire des Verts (le samedi 15 octobre à Montpied).

La réaction de Jean-Philippe Primard
: "On a fait une très bonne première mi-temps. On a eu la maîtrise du jeu, le ballon. On a bien varié entre ballons en profondeur, sur le côté, débordements et centres. On a eu pas mal de situations favorables assez nettes, on aurait dû mener au moins avec deux buts d'écart à la mi-temps. En seconde période, on était un peu moins bien dans le jeu. Notre succès est mérité mais une fois encore on n'a pas réussi à se mettre à l'abri. On joue de mieux en mieux, l'état d'esprit est bon, mais le ratio buts/occasions est vraiment à améliorer."
Le compte-rendu du site officiel :
L'ASSE poursuit sa série d'invincibilité. Ce dimanche après-midi, sur la pelouse du stade Aimé-Jacquet, les Verts ont remporté leur 5e victoire en 7 matches et conforté leur 2e place au classement. Même si leur succès a été long à se dessiner, ils ont logiquement dominé l'ETG (2-0) grâce à deux buts signés Aïmen Moueffek et Tyrone Tormin, le second ayant été inscrit dans la dernière minute du temps additionnel. 
Après la rencontre, Jean-Philippe Primard, l'entraîneur stéphanois, a tenu à souligner la qualité du jeu produit: «Nous avons totalement maîtrisé la première mi-temps. Nous avons bien varié nos attaques en passant sur les côtés ou en cherchant la profondeur. Il nous a simplement manqué le geste juste dans la finition. Mais les jeunes progressent et j'espère que nous allons devenir plus réalistes.»

J8)Samedi 15 octobre 2016: Clermont Foot - ASSE : 1-2 (0-1) 
Composition : Green - Mezaber, Saliba, Chaigneau, Touit - Moueffek, Gabard, Mersel - Bengueddoudj, Boutrif, Tormin (Grange, 69').
Buts :  Moueffek (6ème), Boutrif (50ème)
Les faits du match :  Les Verts ont ouvert le score dès la 6e minute sur un coup franc rentrant de Baptiste Gabard repoussé par le portier auvergnat mais repris par Aïmen Moueffek du pied gauche à huit mètres des buts. Dominateurs en première période, les Stéphanois n'ont pas été inquiété avant la mi-temps. Ils ont fait le break cinq minutes après leur retour des vestiaires. Parti du côté gauche, Zakaria Bengueddoudj est rentré à l'intérieur pour mettre un petit ballon entre deux à la surface pour Idir Boutrif, qui a enchaîné prise de balle pied gauche et frappe imparable sous la barre. 
Plus saignants que les Verts en seconde période, les Clermontois ont logiquement réduit le score à l'entame du dernier quart d'heure. Profitant d'une erreur de marquage, leur avant-centre a amorti le ballon de la poitrine avant de trouver la lucarne d'Etienne Green. S'ils ont beaucoup souffert en fin de match, les protégés de JPP ont eu le mérite de résister jusqu'au bout pour prendre la tête du championnat devant les vilains, qui tenteront de la reprendre cet après-midi sur le terrain du Puy, autre club partenaire de l'ASSE et prochain adversaire des Verts, le 23 octobre à Aimé-Jacquet.

La réaction de Jean-Philippe Primard
:
"On a fait une bonne première mi-temps. Après avoir rapidement ouvert le score, on a eu la maîtrise. On a eu quelques situations de faire le break avant la pause et Clermont ne nous a pas mis en danger. Par contre après notre deuxième but on s'est un peu endormi en seconde période. On a beaucoup défendu. Clermont n'a pas eu d'occasion nette mais ils ont joué dans nos quarante mètres le dernier quart d'heure. On a fait parler notre solidarité pour tenir cette victoire. On n'a rien lâché mentalement pour garder le résultat. C'était le troisième match en six jours pour quatre de mes joueurs sélectionnés en Rhône-Alpes."
 
(Merci à José de Poteaux Carrés)

Le compte-rendu du site officiel :
Alors qu’ils restaient sur deux victoires de rang, les hommes de Jean-Philippe Primard ont rapporté un nouveau et précieux succès (2-1) de Clermont-Ferrand. Ayant pris le match par le bon bout, les Verts ont rapidement ouvert le score par l’intermédiaire d'Aïmen Moueffek après un coup franc de Gabard mal repoussé par la défense adverse (6e). Ils ont doublé la mise au retour des vestiaires grâce à un bon travail de Bengueddoudj qui a bénéficié à Boutrif dont la frappe s'est logée sous la barre du gardien clermontois. Profitant de la fatigue des Stéphanois -dont plusieurs d’entre eux ont joué avec leur sélection cette semaine-, Clermont-Ferrand est parvenu à réduire le score sans pour autant recoller au tableau d’affichage. 
Alors que son équipe est toujours invaincue après huit journées, Jean-Philippe Primard, n’a pas caché sa satisfaction au terme de la rencontre : « Nous avons accompli une bonne première mi-temps. Après, s’agissant du troisième match en une semaine pour cinq de mes joueurs, nous avons quelque peu baissé de pied en deuxième mi-temps. Mais je suis satisfait et retiens surtout la solidarité et l’esprit d’équipe affichés par mes joueurs en fin de match.»

J9)Dimanche 23 octobre 2016 : ASSE - Le Puy : 2-0 (0-0) 
Composition : Green - Mezaber, Saliba, Chaigneau, Touit - Moueffek, Gabard, Mersel (Boutrif, 85') - Bengeddoudj, G.Bangoura, Tormin (Gago, 84).
Buts :  Bengueddoudj (73ème),  Moueffek  (76ème)
Les faits du match : 
Du travail de pro ! Tenus en échec à la pause après une première mi-temps tristounette et chiche en occasions, les Verts ont su hausser leur niveau de jeu pour s'imposer 2-0 contre Le Puy à Aimé Jacquet en match avancé de la 9e journée du championnat des U17 nationaux. 
Suite à débordement côté gauche d'Idir Boutrif, Zakaria Bengueddoudj a enchaîné contrôle orienté et belle frappe à mi-hauteur pour ouvrir le score à la 73e. Idéalement servi par Tyrone Tormin, Aïmen Moueffek a inscrit d'un pointu le but du break trois minutes plus tard après voir éliminé deux joueurs ponots sur des crochets. la barre transversale a empêché Gérard Bangoura de corser l'addition en fin de match. 
Les protégés de JPP en profitent pour prendre la tête du classement avec deux points d'avance sur Lyon, qui recevra  le 6 novembre Saint-Priest, prochain adversaire des Verts (le dimanche 13 novembre).

La réaction de Jean-Philippe Primard
: "On est passé à côté en première mi-temps, que ce soit dans l'engagement ou dans l'aspect technique. C'était vraiment pauvre dans le jeu. J'ai essayé de réveillé les garçons à la mi-temps et ils ont su réagir. Ils ont fait une deuxième mi-temps bien meilleure à défaut d'être grandiose. On a plus de rythme, on a joué vers l'avant, on a mis de l'engagement dans les duels. Bref, on a fait un vrai match de foot. Les garçons ont mérité leurs vacances. On a beaucoup travaillé depuis trois mois, la coupure va leur faire du bien car il y a une certaine lassitude plus mentale que physique. On ne rejoue que dans trois semaines."
Le compte-rendu du site officiel :
Sans réussir leur meilleure prestation de la saison, les U17 stéphanois ont atteint leur objectif ce dimanche à L’Etrat où ils ont dominé Le Puy (2-0). Ce succès, le septième depuis le début de saison, a été obtenu en seconde période grâce à des buts inscrits en moins de cinq minutes par Zakaria Bengueddoudj et Aimen Moueffek.
«Notre première mi-temps a été pauvre », a cependant reconnu Jean-Philippe Primard, qui avoue avoir haussé le ton à la pause pour réveiller ses joueurs. «Notre deuxième période a été nettement et nous avons pris logiquement l’avantage, a-t-il dit. Les jeunes ont besoin de souffler. Physiquement, ils ont des ressources mais mentalement, ils doivent se reposer. Cette mini-trêve tombe à pic.»
Grâce cette victoire, les Verts prennent provisoirement la tête du groupe C puisque l’OL n’a pas joué et compte pour l’instant un match de moins.

J10)Dimanche 13 novembre 2016: Saint Priest - ASSE : 1-1 (0-0) 
Composition : Bajic - Mezaber, Saliba, Chaigneau, Touit - Hammouche (Mersel, 76ème), Gabard - Boutrif, Benkhedim, Tormin - Bengueddoudj.
Les faits du match :  Mis en danger en début de rencontre sur une frappe croisée qui a heurté le poteau, les Stéphanois ont ouvert la marque de manière quelque peu cocasse à la demi-heure de jeu. Suite à un corner botté par Baptiste GabardZakaria Bengueddoudj a expédié le ballon au fond des filets en contrant de la tête le dégagement d'un défenseur san-priod (0-1, 30ème). Ce fut le seul but d'une première période animée.
Les vingt-deux acteurs sont revenus des vestiaires avec la même volonté de mettre du rythme. Les Verts ont placé plusieurs contres dangereux, ont touché du bois à la 70ème minute sur un coup-franc de Baptiste Gabard mais n'ont pas réussi à faire le break. Les joueurs de Saint-Priest ont finalement été récompensés de leurs efforts. Alors que la défense stéphanoise s'était alignée, un une-deux a permis à un San-Priod non signalé hors jeu de prendre le côté et de délivrer une passe décisive dans l'axe (1-1, 80ème). Les deux équipes ont ensuite tenté de remporter la mise mais se sont quittées sur ce score de parité.
Les Verts, deuxièmes du groupe C, reviennent à égalité avec l'OL qui a été battu à Annecy.

La réaction de Jean-Philippe Primard
:
"On sait que c'est toujours difficile chez eux, ils sont capables de mettre beaucoup d'impact. Il a plu et la CFA2 avait joué 120 minutes hier, le terrain était dans un état catastrophique. Mais on a quand même vu un match intéressant, vivant, avec beaucoup d'occasions. Ce fut un vrai match de duels mais avec une qualité technique acceptable compte tenu de l'état du terrain. On sentait qu'ils étaient dangereux et qu'on risquait de payer le fait de ne pas se mettre à l'abri. Et puis ce qui devait arriver arriva. Mais le nul est finalement assez logique, ce sont deux bons points de pris."
 
(Merci à José de Poteaux Carrés)

J11)Dimanche 20 novembre 2016 : ASSE - Annecy : 1-1 (0-0) 
Composition : Green - Mezaber, Saliba, Chaigneau, Touit - Moueffek, Benkhedim, Gabard - Tormin (Boutrif, 76'), G.Bangoura (Fofana, 65'), Touati.
But :  Z.Touati (30ème)
Les faits du match : 
Les Verts ont été tenus en échec par Annecy sur le terrain synthétique Georges Bereta du centre d'entraînement de l'Etrat lors de la 11e journée du championnat des U17 nationaux.
Après que le gardien haut-savoyard a sorti de la lucarne sa première tentative, Zinedine Touati l'a trompé d'un corner direct à la Jacques Zimako à la demi-heure de jeu. Dominateurs, les Stéphanois auraient pu faire le break avant la pause mais Tyrone Tormin n'a pas réussi à cadrer sa frappe.
Les visiteurs, qui ont eu la mainmise sur la seconde période, ont égalisé à la 62e minute d'une belle frappe aux vingt mètres au ras du poteau. Annecy s'est ensuite procuré trois balles de match sans parvenir à les convertir, le gardien stéphanois Etienne Green ayant encore brillé par ses parades décisives.
Les Verts restent troisièmes mais comptent désormais trois points retard sur le leader dijonnais et deux sur les vilains, qu'ils affronteront samedi à 14h30 à Meyzieu.

La réaction de Jean-Philippe Primard : "En première mi-temps, Annecy n'a pratiquement pas eu d'occasions. Ils jouaient bien au ballon mais on arrivait à bien contrer. On a eu beaucoup de situations intéressantes en passant par les ailes. On aurait mérité de mener avec au moins deux buts d'écart à la mi-temps. Ensuite on s'est un peu endormi et Annecy s'est réveillé. Sur l'ensemble du match, le nul est logique. On a raté le coche en première mais Annecy aurait pu nous punir en deuxième. On vient d'enchaîner deux nuls, on n'avance pas vite. Il faudra élever notre niveau de jeu samedi prochain à Lyon lors du derby."
Le compte-rendu du site officiel :
Onze matches de championnat et aucune défaite. Ce dimanche, les U17 ont préservé leur invincibilité en concédant leur quatrième nul depuis le début de saison (1-1).
En première période, les Verts contrôlent le jeu et laissent peu d'occasions de s'exprimer à leurs adversaires. Une maîtrise récompensée par un but sur corner direct signé Touati (30e).
«On s’est créé de nombreuses occasions. Des ballons qui traînent devant le but, des tirs qui fuient le cadre. A la pause, on aurait pu rentrer aux vestiaires avec un avantage de 2-0 »,  explique l’entraîneur Jean Philippe Primard.
Après la pause, le scénario du match s’est inversé. «On a mal redémarré», regrettera Jean Philippe Primard. Les joueurs d’Annecy reviennent au score rapidement (55e) et poussent pour prendre l’avantage. Ils se créent à leur tour de nombreuses occasions sans parvenir à marquer. L’entraineur stéphanois constatera que «chaque formation ayant eu sa mi-temps, le nul est logique».

J12)Dimanche 27 novembre 2016: O Lyon - ASSE : 4-0 (0-0) 
Composition : Green - Mezaber, Chaigneau, Saliba, Touit - Fofana, Moueffek, Gabard - Tormin (Boutrif, 55'), G.Bangoura (Hammouche, 83'), Touati.
Les faits du match :  Les Lyonnais ont écrasé les Verts 4-0 à Meyzieu lors de la 12e journée du championnat des U17 nationaux.
Après avoir ouvert le score dès la 3e minute de jeu d'une frappe déviée consécutive à un corner repoussé dans l'axe, les banlieusards ont fait le break à la 24e suite à débordement côté droit ponctué d'une volée. Les vilains ont plié le match trois minutes après le retour des vestiaires avant de corser l'addition à la 69e face à des Stéphanois dépassés et inoffensifs, seul Zinédine Touati ayant créé un peu de danger. Si elle conserve sa 3e place, l'ASSE compte désormais 6 points de retard sur le leader dijonnais et 5 sur son adversaire du jour...
La réaction de Jean-Philippe Primard : "Ce derby s'est mal goupillé, mais il faut reconnaître que Lyon était clairement au-dessus de nous, aussi bien collectivement qu'individuellement. Ils nous ont mis vraiment en grosse difficulté sur l'aspect défensif. A chaque fois qu'ils attaquaient, ils allaient très vite, ils étaient puissants, techniques... Franchement, c'était une trop belle équipe de Lyon pour nous aujourd'hui. Ceci étant, je n'ai pas grand chose à reprocher à mes joueurs sur l'état d'esprit parce qu'on s'est battu. On a eu quelques situations intéressantes mais eux aussi ont eu pas mal d'occases en plus de leurs buts. On a eu bien trop de laxisme défensif pour pouvoir espérer quelque chose. C'est décevant, je pensais qu'on aurait pu mieux rivaliser face à cette équipe lyonnaise. Mais sur ce match hélas il n'y avait pas photo. Je suis déçu du niveau qu'on a affiché par rapport à eux. Contre une autre équipe, ça aurait pu passer. Mais contre cette équipe, c'était insuffisant."
Le compte-rendu du site officiel :
«Nous n'avions rien à espérer !».Tels ont été les premiers mots de l’entraîneur Jean Philippe Primard à l’issue du derby à sens unique qui s'est déroulé ce dimanche à Lyon. Les Verts ont du même coup subi leur première défaite de la saison en championnat.
L’entame de match s'est révélée délicate pour les Stéphanois, qui encaissent un but dès la 2e minute. Puis, les Lyonnais prennent le large après un quart d’heure de jeu. A la mi-temps, les Stéphanois peuvent encore croire en leurs chances en marquant dès le retour des vestiaires. Mais ce sont les Lyonnais qui ajoutent rapidement un troisième but., Un dernier but en fin de match scelle leur large succès..
«Nous n'avons pas failli mentalement mais l'OL était supérieur dans le jeu, reconnaît Jean-Philippe Primard. Sa victoire est méritée même si nous aurions pu inscrire un ou deux buts.»

  (Merci à José de Poteaux Carrés)

J13)Dimanche 4 décembre 2016: ASPTT Dijon - ASSE : 0-4 (0-2) 
Composition : Green - Pirès, Fofana, Saliba, Mezaber - Moueffek, Gabard, Benkhedim (Petit, 75') - Boutrif, Bengueddoudj (Touit, 86'), Z.Touati (G.Bangoura, 57').
Les faits du match :  Aimen Moueffek a ouvert le score à la 19e minute suite à un tir repoussé par le gardien de Zakaria Bengueddoudj, qui a inscrit le but du break à la 37e d'une frappe du gauche au sol à ras du poteau. A la 83e minute, Wesley Fofana a remonté tout le terrain avant de délivrer un caviar à Idir Boutrif (photo). En dribblant le gardien, ce dernier a réalisé le doublé à l'entame du temps additionnel sur une ouverture d'Aimen  Moueffek.
La réaction de Jean-Philippe Primard : "Le terrain était difficile, bosselé. On a eu un peu de mal à se mettre dans le match, il y a eu beaucoup de déchet technique. On s'est mis parfois en difficulté sur des relances hasardeuses mais on avait quand même la maîtrise. On a fait un  match sérieux. Notre large est somme toute logique, Etienne Green a rarement été inquiété, même si Dijon a essayé de nous mettre en danger par du jeu long."
Le compte-rendu du site officiel :
Le groupe de Jean Philippe Primard a réagi comme il le fallait après la défaite subie le week-end dernier à Lyon (0-4).  Les Verts ont en effet infligé une sévère défaite aux Bourguignons (4-0)
En première période, ils ont pourtant connu des difficultés à développer leur jeu. Moueffek (20e) et Bengueddoudj (37e).ont cependant réussi à trouver l'ouverture.
Au retour des vestiaires, les Stéphanois ont fait preuve de maîtrise et n'ont laissé aucun espoir à leurs adversaires. En fin de rencontre, Fofana s’est échappé et a centré pour Boutrif, qui a aggravé le score (83e) avant de signer un doublé au bout du temps réglementaire (89e).
L’entrainer Jean Philippe Primard était satisfait de la prestation de son groupe après la rencontre : « Nous avons eu un peu de déchets techniques en première période, mais notre seconde mi-temps a été bien meilleure. Notre adversaire n’a pas été dangereux et nous avons su être présents défensivement. Nous avons bien contrôlé cette rencontre.»

J14)Dimanche 11 décembre 2016: ASSE-AS Montferrand : 1-0 (0-0) 
Composition : Green - Pirès, Moueffek, Saliba, Mezaber - Hammouche, Mersel, Gabard - Bengueddoudj, G.Bangoura (Zazi, 75'), Boutrif.
Les faits du match :  Sur le terrain synthétique Georges Bereta, les U17 nationaux ont remporté à la mi-journée une victoire longue à se dessiner mais somme toute méritée aux dépens de leur club partenaire Montferrand.
Dominateurs mais manquant de justesse, les Verts ont frôlé le pire quand les Jaunards ont obtenu un pénalty généreusement accordé par l'arbitre pour une faute inexistante d'Etienne Green, rassuré de voir ensuite le tireur auvergnat envoyé le cuir au-dessus de sa barre transversale. Sainté a fini par débloquer la situation à la 83e minute de la fin. Suite à un beau débordement coté droit de Zakaria Bengueddoudj ponctué d'un centre en retrait, Kellian Mersel a libéré son équipe d'une frappe au point de pénalty à ras du sol.

La réaction de Jean-Philippe Primard : "On a fait un bon match dans le jeu et dans la rigueur défensive, mais il nous a manqué, notamment en première mi-temps, les bons choix tactiques et techniques dans les 25 derniers mètres. On a bien amorcé nos actions, bien amené les ballons devant et sur les côtés, mais on a péché dans la finition. On a mal placé nos frappes et manqué parfois de clairvoyance dans le dernier geste. On doit mener au moins par deux buts d'écart à la pause. On a fini par faire la diff en fin de match. C'est un petit peu notre mal récurrent depuis le début de saison, on se procure pas mal d'occasions mais on n'en convertit pas assez. Mais on n'a rien lâché jusqu'au bout. Mentalement on y est. On gagne souvent par un but d'écart mais on gagne. On termine l'année avec un bilan de 9 victoires, 4 nuls et 1 défaite."
Le compte-rendu du site officiel :
Ce dimanche, à domicile, le groupe de Jean Philippe Primard a remporté sa 9e victoire de la saison en dominant des Auvergnats accrocheurs (1-0). En première période, les Verts se sont montrés entreprenants et ont déployé un jeu collectif bien huilé. Ils se sont créé plusieurs occasions, mais leur manque d’efficacité ne leur a pas permis d’ouvrir le score. Entre frappes non cadrées, tirs sur les montants et arrêts du gardien adverse, la réussite a fui l'ASSE..
Au retour des vestiaires, la physionomie du match est restée la même. À huit minutes du terme, Zakaria Bengueddoudj a centré en retrait pour Kellian Mersel qui a marqué et offert la victoire à ses coéquipiers (82e).
«Nous aurions dû nous rendu le match facile, analysait Jean-Philippe Primard, l'entraîneur stéphanois. Si nous avions su faire de meilleur choix devant le but, nous aurions pu prendre l’avantage dès la première mi-temps. Mais nous n’avons rien lâché et c'est l'essentiel.»

J15)Dimanche 26 février 2017: Aurillac - ASSE : 0-5 (0-3) 
Composition : Green - Mezaber, Fofana (Zazi, 85'), Saliba, Touit - Mersel, Moueffek, Benkhedim (Gabard, 75') - Abi (Grange, 60'), Bengueddoudj, Menetrieux.
Les faits du match :  Les Verts se sont facilement imposés 5-0 cet après-midi sur le terrain de la lanterne rouge Aurillac. 
Dès la 5e minute de jeu, Zakaria Bengueddoudj a ouvert le score de la tête en deux temps sur un corner de Francis Menetrieux. D'un magnifique coup franc en pleine lucarne, Bilal Benkhedim a doublé la mise à la demi-heure de jeu. Francis Menetrieux a tué le match huit minutes plus tard d'un coup franc au ras du poteau. Les Verts ont corsé l'addition en fin de rencontre grâce à de nouveaux buts de Zakaria Bengueddoudj (lancé par Wesley Fofana à la 85e) et Francis Menetrieux (servi par Stanislas Grange à la 90e).
L'ASSE en profite pour remonter à la deuxième place du classement, à six points de l'OL. Les Verts, qui joueront leur second match en retard à domicile ce mercredi à 14h30 contre les antépénultièmes caladois, pourraient revenir à trois longueurs des banlieusards !

La réaction de Jean-Philippe Primard : "Aurillac était très regroupé en première mi-temps, c'était difficile de se procurer de bonnes occases dans le jeu. On a marqué sur trois coups de pied arrêtés. En seconde période, on a été meilleur collectivement et eux ont un petit peu lâché, ils ont baissé en intensité et on en a profité. On a fait un match sérieux, les garçons ont été disciplinés. Je compte sur eux pour mettre les mêmes ingrédients dès mercredi contre Villefranche-sur-Saône."

Le compte-rendu du site officiel : Ce dimanche après-miid, les Verts ont mis KO leurs adversaires. Sûrs de leurs qualités, les Verts ont rapidement mis Aurillac en difficulté.
Juste après le coup d’envoi, Zakaria Bengueddoudj ouvre le score (3e) avant que Benkedim ne réalise le break (27e). Quelques minutes plus tard, Francis Ménétrieux ajoute un troisième but qui met ses coéquipiers à l’abri (35e). Les trois buts stéphanois ont été inscrits sur coups de pied arrêtés.
En seconde période, le groupe hausse son niveau de jeu et les jeunes enfonce le clou. En fin de rencontre, Zakaria Bengueddoudj signe un doublé (80e) avant d’être rapidement imité par Francis Ménétrieux (85e).
«Nous avons d’entrée de jeu mis fin aux espoirs de nos adversaires, explique Jean Philippe Primard. Nous avons été sérieux et notre victoire est logique.»
Ce succès permet aux Stéphanois de s’emparer de la 2e place du classement aux dépens du FCO Dijon, qu’ils devancent à présent de deux points. Elle leur permet également de se rapprocher de l’Olympique Lyonnais, leader avec six points d'avance. Les Verts auront l’occasion de revenir à seulement deux longueurs du voison lyonnais lors de la réception de Villefranche, programmée le mercredi 1er mars.

J16)Mercredi 1er mars 2017: ASSE - Villefranche : 7-0 (3-0) 
Composition : Green - Pires, Saliba, Roubat, Mezaber - Mersel (Hammouche, 71'), Gabard, Benkhedim (Boutrif, 71')- Tormin, Bengueddoudj Menetrieux, 60'), G.Bangoura.
Les faits du match :  Les Verts ont écrasé Villefranche-sur-Saône 7-0 cet après-midi en en match en retard de la 16e journée du championnat des U17 nationaux.
Suite à un beau débordement de Tyrone Tormin sur le côté droit, Gérard Bangoura a marqué en une touche au niveau du point de pénalty dès la 6e minute. Kellian Mersel a doublé la mise en deux temps sur péno. D'un petit extérieur du pied, Tyrone Tormin a tué le match à la 55e. Kellian Mersel a réalisé le doublé à la 63e de façon acrobatique. Ayant profité d'un ballon piqué de Francis Menetrieux repoussé par le poteau, Bilal Benkhedim a corsé l'addition cinq minutes plus tard. Sur un corner de Baptiste Gabard dévié au second poteau de la tête par Francis Menetrieux, Idir Boutrif a marqué de la tête à la 71e. Sur un raid solidaire, Gérard Bangoura a clôturé ce festival offensif à la 88e d'un bel enchaînement crochet/frappe du gauche.

La réaction de Jean-Philippe Primard : "On a fait une bonne première mi-temps mais on a mal fini nos actions, on a manqué de justesse dans le dernier geste. On aurait dû marquer plus de buts avant la pause parce qu'on a eu énormément d'occases. A la mi-temps, j'ai demandé aux garçons de soigner la finition. Le gardien caladois a encore fait beaucoup d'arrêts mais il en a pris cinq en seconde période. On a su se rendre facile ce match face à une équipe quand même limitée. Cette victoire nous permet de revenir à trois points de l'OL, le leader. Il nous reste six matches, on recevra Lyon à trois journées de la fin. Pour bien faire, il faudrait essayer de tout gagner en espérant que Lyon concède au mois un nul car ça rique d'être difficile de les devancer au goal-average particulier, vu qu'ils nous ont battus 4-0 à l'aller. On vient de jouer contres adversaires modestes mais on va attaquer des matches plus difficiles : on va d'abord aller au Puy, après on reçoit Saint-Priest qui nous avait tenu en échec chez eux. Ensuite on va à Annecy qui avait match nul chez nous. Il faut négocier au mieux ces trois matches avant d'accueillir l'OL le 2 avril."
Le compte-rendu du site officiel :
Ce mercredi, à L'Etrat, l'équipe de Jean-Philippe Primard n'a pas laissé passer l'occasion de revenir à trois points de l'Olympique Lyonnais, leader du groupe C. Les jeunes Verts ont en effet remporté leur match en retard face à Villefranche-sur-Saône en réussissant leur deuxième plus gros score de la saison (7-0). «Mes joueurs ont appliqué les consignes avec beaucoup de détermination, souligne l'entraîneur stéphanois. Cette nouvelle et large victoire montre nos progrès dans le jeu. Mais il ne faudra pas se relâcher pour rester au contact de l'OL jusqu'au derby retour.»

 

J17)Dimanche 29 janvier 2017: Dijon FCO - ASSE : 0-2 (0-2) 
Composition : Green - Mezaber, Saliba, Chaigneau, Touit - Mersel, Hammouche, Benkhedim - Tormin, Bengueddoudj, Ménétrieux.
Les faits du match :  Les U17 se sont brillamment imposés 2-0 sur le terrain du leader dijonnais cet après-midi. 
Bien entrés dans le match, les Stéphanois ont fait la différence en première période. Sur un décalage de Bilal BenkhedimMorad Touit a surpris le gardien bourguignon d'une frappe au premier poteau (0-1, 30ème). Bilal Benkhedim a ensuite servi Tyrone Tormin à l'entrée de la surface. Ce dernier a effectué un crochet avant de voir sa frappe déviée lober le gardien de Dijon (0-2, 40ème).
Les Stéphanois ont effectué une très bonne deuxième période, se créant plusieurs situations favorables comme un coup-franc expédié par Bilal Benkhedim sur la barre, sans pour autant réussir à creuser l'écart.

La réaction de Jean-Philippe Primard : "On a fait un très très bon match, un des meilleurs de la saison. Au-delà du résultat, le contenu a été excellent. On a bien respecté l'organisation défensive, bien ressorti les ballons et le jeu collectif a été de qualité. C'était le premier match de compétition depuis décembre donc il y avait un peu d'incertitude, c'est une grosse satisfaction".
Le compte-rendu du site officiel :
C’est une prestation de référence qu’a livrée le groupe de Jean Philippe Primard ce dimanche. «Nous avons réalisé un très bon match, peut-être le plus abouti depuis le début de la saison», a expliqué l’entraîneur stéphanois,  soulagé d'avoir vu ses joueurs s'imposer sur le terrain du leader.
D’entrée de jeu, les jeunes Verts ouvrent la marque grâce à une belle action conclue par Morad Touit, qui prend le portier dijonnais à contre-pied. Avant la pause, Tyron Tormin dribble et frappe. Son ballon, dévié, finit sa course au fond des filets (40e).
Les Stéphanois se procureront plusieurs après la pause, sans parvenir à aggraver le score. Le gardien adverse réussit plusieurs arrêts déterminants.
«Mes joueurs ont bien ressorti les ballons, analysait Jean-Philippe Primard. Je suis très satisfait du contenu, de la prestation collective, et du résultat. On a sorti le gros match quand il le fallait.»

J18)Dimanche 5 février 2017 : ASSE-Racing Besançon : 10-0 (4-0) 
Composition : Green - Mezaber, Saliba, Leleux, Touit (Pires, 63ème) - Mersel, Hammouche, Benkhedim (Gabard, 63ème) - Tormin (Boutrif), Bangoura G., Ménétrieux.
Les faits du match :  Les Verts éclairs ont ouvert la marque dès la première minute. Sur un coup de pied arrêté mal repoussé au deuxième poteau, Francis Ménétrieux a repris puissamment la balle du pied gauche (1-0, 1ère). Décidés à rapidement mettre fin au suspens, les Stéphanois ont enfoncé le clou sur une belle action collective initiée dans l'axe par Bilal Benkhedim qui a décalé Francis Ménétrieux côté gauche, ce dernier centrant au sol sans contrôle pour Gérard Bangoura dont la reprise instantanée du plat du pied faisait mouche (2-0, 12ème). La fin de la première période s'est jouée sur le même rythme manifestement trop élevé pour des Bisontins qui ont encaissé deux nouveaux buts par Tyron Tormin (3-0, 30ème) et Francis Ménétrieux (4-0, 41ème).
La deuxième période qui est parfois soporifique lorsque la différence est déjà faite à la pause, a vu cette fois un déluge de buts complètement noyer Besançon. Marwan Hammouche (5-0, 47ème), Tyron Tormin (6-0, 57ème), Gérard Bangoura (7-0, 65ème), Kellian Mersel sur penalty (8-0, 68ème), Idir Boutrif (9-0, 70ème) et finalement un joueur bisontin contre son camp (10-0, 90ème) ont offert un score à deux chiffres aux Verts. Dans l'intervalle, Etienne Green avait brillamment repoussé un penalty à la 89ème minute, permettant aux Stéphanois de garder leur cage inviolée.


La réaction de Jean-Philippe Primard : "On a pris le match par le bon bout, on a rapidement marqué deux buts. L'adversaire n'était pas à son meilleur niveau aujourd'hui mais on a marqué des buts et on s'est créé des occasions, ça ne vient pas tout seul. Ils sont passés à côté de leur match mais nous, nous sommes restés rigoureux jusqu'au bout. On surfe sur la bonne vague de la victoire à Dijon qui a redistribué les cartes dans le groupe. Dimanche prochain on rencontre l'ETG qui vient de faire match nul contre Lyon, ce sera un bon match à jouer."
Le compte-rendu du site officiel :
L'AS Saint-Etienne a su tenir son rang ce dimanche après-midi en s’imposant sur un score sans appel face à son adversaire, le Racing Besançon (10-0). Menés 4-0 à la pause, les Bisontins n’ont pas réussi à réagir en seconde période alors que les Verts ont enfoncé le clou en inscrivant six nouveaux buts et en soignant ainsi leur différence de buts.
À l’issue de ce véritable festival offensif, l’entraîneur des Verts Jean-Philippe Primard n'a pas caché sa satisfaction  : « C’est une victoire plus que logique face à un adversaire qui n’était pas dans une grande forme aujourd’hui. Nous sommes restés sérieux, dans la dynamique de notre match du week-end dernier face à Dijon ».
Les Stéphanois se déplaceront sur la pelouse d’Evian, 7ème au classement, le week-end prochain.

J19)Dimanche 12 février 2017: Thonon Evian - ASSE : 0-0 (0-0) 
Composition : Green - Mezaber, Saliba, Chaigneau, Touit - Hammouche (Tormin, 52'), Mersel, Benkhedim - Bengueddoudj, G.Bangoura, Abi (Ménétrieux, 46').
Les faits du match :  L'avant-centre stéphanois Zakaria Bengueddoudj a pourtant eu trois grosses occasions d'ouvrir le score en première période. Sur la première, il a tiré sur le gardien haut-savoyard, sur la deuxième il n'a pas tiré assez fort, un défenseur local a sauvé sur sa ligne. Sur la troisième, il a raté un péno qu'il a lui-même obtenu. Evian a dominé la seconde période, sans parvenir à mettre en danger Etienne Green.
Les Verts conservent leur troisième place mais ils comptent désormais 6 points de retard (mais un match en moins) sur les vilains leaders, qui ont écrasé 6-1 Clermont Foot.

La réaction de Jean-Philippe Primard : "On a raté le coche en première mi-temps mais notre jeu était moins fluide que d'habitude face à une équipe bien positionnée et difficile à contourner. On a souffert en seconde mi-temps, plusieurs joueurs ont baissé de pied physiquement. C'est dommage qu'on doive se contenter d'un nul. Sans faire un grnd match, on pouvait le tuer avant la pause. Evian a bien joué le jeu."
Le compte-rendu du site officiel :
Le groupe de Jean Philippe Primard n’a pas su faire preuve de réalisme pour faire plier la défense adverse ce dimanche en Haute-Savoie. En première période, les occasions de prendre l’avantage se sont présentées à plusieurs reprises, mais les Verts ne les ont pas saisies. Le portier local arrêtera même un pénalty pour préserver sa cage inviolée.
En seconde mi-temps, les débats se sont équilibrés, avec une baisse de régime stéphanoise. Les deux équipes ont eu quelques occasions de but.
Avec ce score nul de 0-0, les Stéphanois engrangent tout de même deux points qui leur permettent de conserver la 3e place du classement.
«Nous avons fait face à un adversaire bien regroupé, constate l’entraîneur Jean Philippe Primard. Nous avons eu les occasions en première mi-temps avant d’être moins performants en deuxième. Nous n’avons pas maintenu le rythme de jeu proposé avant la pause et nos adversaires se sont créé des occasions sans pour autant trouver l'ouverture.»

J20)Dimanche 19 février 2017 : ASSE-Clermont Foot : 4-0 (2-0) 
Composition : Green - Pires, Saliba, Chaigneau, Mezaber - Benkhedim (Boutrif, 70ème), Fofana (Gabard, 46ème), Mersel - Tormin, Bengueddoudj (Bangoura G., 75ème), Ménétrieux.
Les faits du match :  Sur un corner de Francis Ménétrieux (photo) remis dans les 5 mètres 50 par Kellian Mersel, c'est Wesley Fofana qui a ouvert la marque à bout portant (1-0, 11ème). A nouveau passeur, Kellian Mersel a ensuite frappé un corner au deuxième poteau pour Francis Ménétrieux qui a enchaîné contrôle et frappe du pied gauche à ras de terre (2-0, 27ème). Plus en difficulté dans les vingt premières minutes de la seconde période, les Stéphanois ont inscrit un troisième but sur un exploit individuel de Zakaria Bengueddoudj qui parti du rond central, a pris toute la défense auvergnate de vitesse avant de croiser sa frappe du pied gauche dans le petit filet (3-0, 65ème). Les Verts ont finalement inscrit un quatrième but, le troisième sur corner, grâce à une tête de Francis Ménétrieux consécutive à un corner tiré à deux par Kellian Mersel et Mathis Mezaber (4-0, 80ème).
La réaction de Jean-Philippe Primard : "On a fait un bon match, surtout une bonne première mi-temps durant laquelle on a eu beaucoup de situations favorables mais avec un manque de précision dans le dernier geste. J'ai dit à la pause aux joueurs de continuer et de s'appliquer plus dans la finition. Bizarrement le début de deuxième période a été plus difficile et on a été très soulagé par le troisième but parce qu'on sentait qu'on aurait été en danger en cas de réduction du score. Finalement la victoire est logique malgré une deuxième mi-temps mitigée".
Le compte-rendu du site officiel :
Ce dimanche, à L'Etrat, l'ASSE n'a pas laissé passer l'occasion de remporter une nouvelle victoire. Les Verts ont ajouté la manière au résultat en inscrivant quatre buts.
En première période, les Stéphanois se sont créé de nombreuses occasions. Ils ont trouvé la faille à deux reprises sur des coups de pied arrêtés grâce à Wesley Fofana (11e) et Francis Ménétrieux (27e). Après la pause, les Clermontois ont tenté de réagir avant que les Stéphanois ne reprennent le dessus, en inscrivant deux nouveaux buts par l'intermédiaire de Zakaria Bengueddoudj (65e) et Francis Ménétrieux, qui a signé un doublé (80e).
«C’est une belle victoire, nous empochons les quatre points et je suis satisfait de la prestation de mes joueurs», s'est réjoui Jean Philippe Primard à l’issue de la rencontre.

J21)Dimanche 12 mars 2017 : Le Puy - ASSE : 0-4 (0-1) 
Composition : Green- Mezaber, Saliba, Halaimia, Touit - Moueffek (Gabard, 75'), Fofana, Benkhedim - Tormin (Ménétrieux, 70'), Bengueddoudj (G.Bangoura, 85'), Abi.
Les faits du match :  Sur un coup franc tiré côté droit par Charles Abi du pied gauche, Bilal Benkhedim a remisé pour Jordan Halaimia, qui a ouvert le score à la demi-heure de jeu. Après avoir marqué le but du break à la 54e sur un coup franc lointain excentré du droit dans la lucarne opposée, Bilal Benkhedim a délivré une deuxième passe décisive pour Zakaria Bengueddoudj à la 62e. Sur un ballon repoussé plein axe par les Ponots, Aimen Moueffek a enfoncé le clou à la 70e d'une frappe sans contrôle pied droit à mi-hauteur à ras du poteau.
La réaction de Jean-Philippe Primard : "C'est une bonne victoire, d'autant plus que l'OL a perdu à Saint-Priest. On revient à hauteur des Lyonnais mais ils conservent la tête au goal-average particulier. On a joué aujourd'hui sur un terrain petit et bosselé, qui ne nous arrangeait pas forcément. On a eu du mal à trouver les espaces. Techniquement on a eu du déchet, c'était moins fluide que d'habitude. On a bien maîtrisé ce match, en faisant montre d'une belle solidarité. On a été agressif, rigoureux à la récupération du ballon. On a fait un match satisfaisant, dans la lignée des précédents, face à un adversaire un peu plus coriace que ceux qu'on avait affrontés récemment. Dimanche prochain on reçoit Saint-Priest, qui vient de battre Lyon. On est prévenu, ce sera un match difficile mais on va tout faire pour l'emporter. Il faut enchaîner."
Le compte-rendu du site officiel :
Contrat rempli. Ce dimanche, le groupe de Jean Philippe Primard a remporté une précieuse et large sur le terrain du Puy Foot 43 qui lui permet de se hisser en tête du groupe, à égalité de points avec l'OL.
Les Verts débutent doucement le match. Sans se mettre en danger, ils se créent des occasions. C’est sur un coup de pied arrêté que Jordan Halaimia ouvre le score de la tête (30e).
La seconde période va quant à elle confirmer la bonne forme actuelle du groupe. Bilel Benkhedim s’offre un superbe but sur coup franc direct (54e) et fait le break. Ensuite, Zakaria Bengueddoudj va s’illustrer en aggravant le score (62e) avant qu’Aimen Moueffek ne termine le travail avec un quatrième but (70e).
«La première mi-temps a été un peu compliquée, concède Jean Philippe Primard. Au retour des vestiaires, nous avons retrouvé notre jeu en utilisant les espaces, ce qui a fatigué notre adversaire. Et nous avons su marquer.»
C’est une nouvelle large victoire remportée par les Stéphanois qui ont inscrit 20 buts lors des quatre dernières rencontres. Une performance remarquable pour le groupe, deuxième meilleure attaque du championnat. Mais c’est surtout au classement général que les Stéphanois réalisent une excellente opération. Battu 3-2 sur le terrain de Saint-Priest, l’Olympique Lyonnais marque le pas et voit les Stéphanois revenir à leur hauteur en tête du classement avec 50 points au compteur.
«C'est une excellente opération qui demande confirmation», rappelle Jean Philippe Primard.  Il faudra donc  préserver cette dynamique positive. Lors de la prochaine journée, les Verts recevront…l’AS Saint Priest tandis que  l’OL se déplacera à l’ASPTT Dijon. 

J22)Dimanche 19 mars 2017 : ASSE - Saint Priest : 2-0 (1-0) 
Composition : Green - Mezaber, Halaimia, Saliba, Touit - Moueffek, Mersel (Gabard, 85'), Benkhedim - Abi, Benguddoudj (Touati, 85'), Tormin (Ménétrieux, 79').
Les faits du match :  Lors de la 22e journée du championnat des U17 nationaux, l'ASSE a battu sur le terrain synthétique Georges Bereta son club partenaire Saint-Priest, qui avait eu le bon goût de battre l'OL le week-end dernier.
Dominateurs les vingt premières minutes mais maladroits à la finition, les Verts ont été sauvés par le poteau à la 34e minute sur une belle frappe enroulée des San-Priods. Suite à un joli déboulé du néo-international U16 William Saliba, Zakaria Bengueddoudj a marqué en se jetant d'un pointu en pleine lucarne juste avant la mi-temps.
A l'origine de l'action, le remuant Tyrone Tormin (photo) a marqué le but du break à la 73e d'une frappe du droit à ras de terre sur un ballon repoussé par les visiteurs. Poursuivant leur belle série, les Verts sont toujours devancés au goal-average particulier par les vilains leaders, qui ont battu 1-0 Annecy, prochain adversaire de l'ASSE.

La réaction de Jean-Philippe Primard : "On est tombé sur un adversaire plus costaud que les clubs qu'on a affrontés les journées précédentes. On a fait un bon math dans l'ensemble, avec de l'impact dans les duels. A nous de poursuivre cette bonne série lors de la prochaine journée à Annecy pour aborder au mieux le match suivant contre l'OL."
Le compte-rendu du site officiel :
Les Verts étaient conscients du danger que pouvait représenter un déplacement dans le Rhône.. L’AS Saint Priest est en effet réputée pour réaliser de belles prestations face aux grosses équipes. L'ASSE n'est donc pas tombée dans le piège. 
Dès l’entame de match, les débats sont équilibrés et les physiques joueurs de Saint Priest posent des problèmes aux Stéphanois. «Nous avons tout de suite compris que si nous voulions la victoire, il fallait aller la chercher», expliquera l’entraîneur Jean Philippe Primard. Ses joueurs vont alors prendre l’avantage dans les derniers instants du premier acte grâce à Zakaria Bengueddoudj (44e).
Grâce à cette ouverture du score juste avant la pause, les Verts mettent un coup sur la tête de leurs adversaires. Pour autant, ils repartent rapidement au combat dès le retour des vestiaires. Lors d'une deuxième période aussi équilibrée que la première, les deux équipes se créent des occasions. Une nouvelle fois, la qualité offensive forézienne va faire la différence et Tyron Tormin délivre les siens (75e).
«C’est une rencontre que mes joueurs ont bien géré, se satisfait Jean Philippe Primard. Nous avons su marquer aux meilleurs moments et vaincre cette solide équipe. Ils nous ont posé des problèmes, ils ont eu leurs temps forts, nous aussi, et je suis satisfait de notre prestation. Il faut à présent continuer dans cette voie.»
Cette victoire ne bouleverse pas le classement puisque l’autre co-leader, l’Olympique Lyonnais, s’est imposé sur sa pelouse face à Annecy, 4e du classement et prochain adversaire des Verts, qui devront enchaîner et prendre des points. Car viendra ensuite un derby au sommet, le dimanche 2 avril, face à l’Olympique Lyonnais. Un air de finale planera sur cette rencontre.

J23)Samedi 25 mars 2017 : Annecy - ASSE : 0-2 (0-1) 
Composition : Green - Mezaber, Saliba, Halaimia, Touit - Mersel, Moueffek, Benkhedim (Hammouche, 83')- Tormin (Boutrif, 67'), Bengueddoudj, Ménétrieux.
Les faits du match :  Les Verts ont ouvert le score dès la 7e minute sur un coup franc obtenu à l'entrée de la surface par le néo-international U16 Tyrone Tormin et transformé par Bilal Benkhedim d'une belle frappe enroulée à mi-hauteur à la droite du gardien. Dominateurs, les Stéphanois ont eu des situations de faire le break avant la pause mais ils ont manqué de justesse dans la dernière passe. 
En seconde période, le portier visiteur a remporté deux face-à-face aux dépens de Bilal Benkhedim et Zakaria Bengueddoudj. Annecy a eu des opportunités d'égaliser sur des ballons en profondeur mais Etienne Green a su intervenir avec autorité sur des ballons en profondeur. Sur une passe de Bilal Benkehdim, Idir Boutrif a scellé le sort de la rencontre à la 78e d'un bel enchaînement contrôle orienté / frappe dans le petit filet. 
Ce succès permet aux Verts de prendre la tête du championnat avec trois points d'avance sur les vilains, qui devraient toutefois la récupérer demain suite à leur déplacement sur le terrain du modeste antépénultième (ASPTT Dijon). Mais les Stéphanois, qui recevront les Lyonnais dans huit jours lors d'un derby au sommet qui s'annonce explosif, sont désormais maîtres de leur destin !

La réaction de Jean-Philippe Primard : "On a fait un beau match contre une équipe difficile à jouer, comme on s'y attendait. On savait que cette équipe d'Annecy était à prendre au sérieux. On a ouvert le score assez tôt, on a eu ensuite des situations de mettre le deuxième aussi bien en première période qu'en deuxième. Mais on a un peu péché dans le dernier geste. Ce n'est qu'à un petit quart d'heure de la fin qu'on a réussi à se mettre à l'abri. On voulait faire en sorte que le derby ait un intérêt. Il faut gagner contre Lyon, sachant qu'il restera deux matches derrière. Si on bat l'OL et qu'on fait un sans faute derrière, on finir à la première place. C'est l'objectif qu'on s'est mis avec les joueurs."
Le compte-rendu du site officiel :
Contrat rempli ! Les Verts ont remporté une victoire logique en Haute-Savoie (2-0) qui leur permet de rester en tête du championnat. Dès les premières minutes, les Stéphanois ont poussé afin d’ouvrir rapidement le score. Stratégie payante puisque Bilal Benkhedim a donné l’avantage aux siens d’un superbe coup franc direct (7e). Le match s’est ensuite équilibré avec des occasions de part et d’autre. A la pause, les Verts n’étaient toujours pas assurés de l’emporter avec cet écart d’un seul but. Ils ont donc continué à pousser au retour des vestiaires et ont finalement trouvé la solution en fin de rencontre, par l’intermédiaire de Idir Boutrif (78e). Ils ont ensuite déroulé pour s’imposer chez le quatrième du championnat.

«Nous avons livré un bon match face à une solide équipe, explique Jean Philippe Primard. J’aurais souhaité que l’on se mette à l’abri plus rapidement, mais c’est une bonne victoire qui nous place dans la situation souhaitée.» En l'occurence accueillir en leader le rival lyonnais. Dimanche prochain, tous les yeux seront rivés sur cette rencontre qui sera très probablement la finale de ce groupe C.

J24)Dimanche 2 avril 2017 : ASSE - O Lyon : 3-2 (1-2)   Les buts en video
Composition : Crémilleux - Fofana, Saliba, Halaimia, Mezaber (c) - Mersel, Moueffek, Belkhedim (Touati, 72')- Tormin (Ménétrieux, 90'), Bengueddoudj, Abi.
Les faits du match :  Les Verts ont battu les vilains 3-2 au terme de dix dernières minutes renversantes ! 
Portés par les bruyants encouragements des Green Angels, les Stéphanois ont ouvert le score dès la 5e minute de jeu grâce à une frappe au ras du sol Tyrone Tormin (à gauche sur la photo) sur un centre fuyant côté gauche de Charles Abi. Après avoir sauvé son équipe suite à une glissade de William Saliba, Nathan Crémillieux a dû s'incliner une première fois sur une vilaine tête à la 11e, puis une seconde sur un contre rondement mené par les visiteurs à la 37e.
Idéalement servi par Mathis Mezaber, Zakaria Bengueddoudj a raté une énorme balle d'égalisation à la 64e minute à cinq mètres des buts. Entré en jeu à la place de Bilal Benkhedim, Zinedine Touati a lui aussi vendangé en ne cadrant pas son piqué à la 76e avant de se racheter à la 84e en marquant d'une frappe de 40 mètres, bien aidé par la cagade du portier. Sauvés par la barre juste avant cette égalisation, les Verts ont arraché la victoire à la 86e grâce à une frappe dans la lucarne de Tyrone Tormin.

Comptant désormais 5 points d'avance sur leurs adversaires du jour, les protégés de JPP consolident leur place de leaders à deux journées de la fin du championnat !
La réaction de Jean-Philippe Primard : "On a joué un derby un peu fou. On a fait une bonne entame de match, concrétisée par l'ouverture du score par Tyrone. Mais on s'est fait peur défensivement en première mi-temps. On a commis beaucoup d'erreurs. On s'est livré bêtement, on a fait des glissades. On n'empêche pas le centre sur le premier but, le deuxième on se jette sur le côté et ensuite on se fait éliminer en un contre un dans l'axe... On a commis des erreurs défensives inhabituelles qui ont donné les deux buts à Lyon. Du coup ça a coupé notre élan. J'étais bien content que la mi-temps intervienne à 1-2, j'ai essayé de tout recadrer à la mi-temps. J'ai dit à mes joueurs de laisser un petit peu plus le ballon aux Lyonnais pour mieux les contrer. C'est ce qu'on a bien fait. On a été dangereux mais il y a eu un tournant dans ce match, quand Lyon a eu une balle de 3-1. Heureusement leur tête piquée a fini sur la barre. On a eu trois occases très nettes avant d'égaliser. J'avais peur qu'on ait laissé passer notre chance. Zinédine égalise avec un peu de réussite. Je pense qu'il voulait lober le gardien, qui s'est fait surprendre par le ballon qui a fusé sur notre terrain mouillé. J'étais déjà content du 2-2, qui nous permettait de rester leaders. Mais on a même réussi à arracher la victoire ! On a été costaud mentalement pour ne pas lâcher. Le public a aidé les gamins à se transcender. Les supporters étaient déjà venus encourager en nombre les U17 la saison dernière à Villefranche et contre Nantes. Ils sont venus en début de saison pour le derby des U19. Aujourd'hui ils ont encore chanté pendant tout le match. Il y avait du monde dans les tribunes, derrière les buts. Cela restera un match à part. Je remercie tous les supporters d'être venus, ils ont joué un rôle dans la motivation des gamins jusqu'à la fin du match. On a cinq points d'avance, il reste deux matches. Il faut en gagner un. Le plus tôt sera le mieux. On reçoit l'ASPTT Dijon dans trois semaines car il y a une coupure avec les vacances scolaires. C'est ce match qu'il faudra gagner, sachant qu'on joue le dernier match sur le terrain du FC Lyon et que l'on ne sait jamais ce qu'il peut se passer là-bas."
Le compte-rendu du site officiel :
Les U17 de Jean-Philippe Primard poursuivent leur exceptionnel parcours. Les voilà leaders de leur groupe avec cinq points d'avance sur l'OL qu'ils ont surclassé ce dimanche lors du derby joué à L'Etrat devant une tribune le Coq Sportif pleine à craquer.
Mais tout n'a pas été simple pour les protégés de Jean Philippe Primard. Face à un adversaire de qualité, les Verts sont ont rapidement pris l’avantage. L’ouverture rapide du score signée Tyron Tormin (5e) sur une belle passe de Charles Abi n’a pas calmé les ardeurs des visiteurs. Déterminés, les Lyonnais ont trompé à deux reprises Nathan Crémilleux, sur un de tête imparable (11e) puis sur un contre bien mené (37e). Jusqu'à la pause, le score est resté à l’avantage des Lyonnais, qui ont su profiter des erreurs défensives des Verts.
Au retour des vestiaires, les jeunes Stéphanois sont repartis de l’avant avec la ferme intention de ne pas laisser ce derby leur échapper. Ils se sont créé une énorme occasion grâce à Zakaria Bengueddoudj qui a raté sa frappe dans la surface à la 64e. Quelques minutes plus tard, le remplaçant Zinedine Touati, a d'abord placé une balle piquée juste à côté de la cage lyonnaise à la 76e, avant d’égaliser d’une frappe lointaine mal maîtrisée par le portier adverse (85e). Cette égalisation est survenue après une tête adverse repoussée par la transversale de Nathan Crémilleux.
Revenus au score, les Verts ont alors poussé pour l’emporter, et Tyron Tormin a signé un doublé pour offrir la victoire aux siens (88e). Devant leurs supporters, les Stéphanois ont arraché un beau succès et livré une prestation de qualité avec de l’envie et de la détermination.
«Le football est parfois incroyable, s'est réjoui Jean-Philippe Primard. Nous réalisons un super début de match en ouvrant la marque rapidement. Les erreurs défensives nous ont alors fait mal, et je savais à la pause qu’il faudrait montrer plus pour remporter ce derby. En seconde période, nous étions plutôt bas et nous avons bien joué nos contres pour faire mal à notre adversaire. Nous revenons au score sur un but assez improbable qui intervient après une grosse occasion lyonnaise, mais surtout après quatre belles offensives de notre part. J’étais déjà satisfait de ce retournement de situation, mais Tyron nous a offert une victoire qui fait plaisir dans ce match où nous sommes passés de la défaite à la victoire en peu de temps. Il faudra à présent gagner face à l’ASPTT Dijon pour assurer notre participation aux phases finales. »
Ce succès permet de distancer l’Olympique Lyonnais au classement, désormais à cinq longueurs. Ils restent à présent deux rencontres à assurer pour valider la première place et accéder aux playoffs.

Le compte-rendu d'un forum lyonnais : Oui c'est mort.
Il y avait vraiment du monde au stade Aimé Jacquet. A 14h30, la tribune était pleine et au coup d'envoi je pense qu'il y avait environ 800 voire 1000 spectateurs avec en plus la présence des "Green Angels" qui ont mis de l'ambiance.
Les lyonnais ont souffert dans les premières minutes et ont logiquement pris un but à la 5e. L'attaquant international stéphanois Charles Abi a fait une première demie heure de très bonne facture et Kalulu Pierre a beaucoup souffert puis s'est bien repris par la suite. L' OL aussi s'est ressaisi après le but de l' ASSE et a marqué par Gouiri reprenant de la tête un beau centre de Mattoir (10e) puis par Caqueret qui a dribblé un défenseur à l'entrée de la surface et a conclu à la 32e mn.
2 à 1 pour l' OL à la pause avec une première période marquée par beaucoup de déchets techniques des 2 côtés dus à la pelouse rendue très glissante à cause de la pluie mais aussi au pressing effectué par les 2 équipes.
En 2e mi temps, j'ai trouvé les lyonnais moins pressés par l' ASSE qui avait donné beaucoup physiquement pendant les 45 premières minutes. Le temps passait, ça allait même si l' OL n'arrivait pas à se procurer d'occasions dangereuses. Enfin, ça allait ... SAUF quand on faisait des erreurs individuelles défensivement :  3 fois, oui 3 fois l' ASSE se retrouve seul face au goal lyonnais et heureusement le cadre est manqué.
( une fois c'est Rampont qui a "le ballon qui lui brûle les pieds", une autre fois c'est Bard côté gauche qui veut "couper" une passe d'un stéphanois mais anticipe mal ... oulala , on se fait mal tout seul).
Malgré tout, on tenait (Balhouli avait même touché la transversale de la tête sur un centre de Ndicka vers la 78e minute) et dans les tribunes les supporters stéphanois s'inquiétaient : 'Il reste 5 minutes..." !
Nous, supporters lyonnais on y croyait mais on ne pouvait s'empêcher d'être inquiets vu la fébrilité défensive de l' OL : on n'était pas à l' abri d'une nouvelle erreur !
Et boum patatra, "the bourde" !!! Là, ça fait mal !
Le 3e but est anecdotique, l'OL KO était parti à l'abordage !
Cette équipe U17 lyonnaise a "traîné" toute la saison ses problèmes défensifs, carences qu'elle n'a pas su régler et individuellement et collectivement.
Au passage, pour moi, Maxence Caqueret a été le meilleur lyonnais, peut être même le meilleur du match et Amine Gouiri a beaucoup apporté à son équipe. Ils ont justifié leur galons d'internationaux.
Le match s'est déroulé dans une bonne ambiance, le public stéphanois était "supporter" mais correct. L'un d'eux m'a dit qu'il n'y avait pas souvent du monde comme ça.

L'avis d'un site lyonnais : Les U17 ont tout gâché!
St-Etienne - OL: 3-2 (1-2)? Buts pour l'OL: Gouiri (10e) Caqueret (36e). Pour St-Etienne: Tormin (5e et 86e), Touati (84e).
OL :
Margueron - P. Kalulu, Rampont, Mayounga, Bard puis Rivollier (86e) - Perrier, Caqueret (cap.) - Mattoir, Augarreau puis Bahlouli (65e),Gouiri, Geubbels puis Ndicka (75e)
St-Etienne:
Crémilleux - Fofana, Saliba, Halaimia, Mezaber (c) - Mersel, Moueffek, Belkhedim puisTouati (72e) - Tormin puis Ménétrieu, (90e), Bengueddoudj, Abi.
Deuxième derby perdu du week-end. Celui de trop. Celui qui ne passe pas. Celui qui va probablement priver les Gones des play-off, car les voici désormais troisièmes de ce groupe C, devancés au goal-average particulier par le FCO Dijon! Et on ne voit pas Stéphannois et Dijonnais lâcher prise à deux matchs de l'arrivée!
Et dire qu'à six minutes de la fin les Gones avaient repris la première place et la qualif qui va avec. Ils avaient même manqué le break, la tête piquée de Balhouli tapant la transversale de Crémilleux. Jusque là les coéquipiers d'un impérial Maxence Caqueret tenaient la victoire, pliant sans rompre malgré plusieurs balles d'égalisation pour les Verts. Jusqu'à cette fameuse 84 ième minute et cette énorme boulette de Lucas Margueron préféré pour l'occasion à Tanguy Girardot dans les buts, battu sur un lob manqué de 40m du rentrant Touati! A ce moment là l'OL était encore deuxième et pouvait toujours espérer. Seulement les Verts, soutenus par environ 800 supporteurs, voulant par dessus tout leur revanche du carton de l'aller, allaient enfoncer le clou par un troisième but qui cette fois ne devait rien à personne.
Bien-sûr ces six minutes pèsent très lourd, mais il ne fallait pas gâcher autant de points tout au long de la saison. Au risque de tout jouer ici avec la grosse équipe. Qui a coulé à pic. Aucune excuse donc. Avec trois internationaux qui disputeront bientôt la phase finale de l'Euro avec la France, cela fait très mal aux fesses!

J25)Dimanche 23 avril 2017 : ASSE - ASPTT Dijon : 2-1 (1-0)   Les buts en video
Composition : Crémillieux - Fofana, Halaimia, Saliba, Mezaber (Touit, 30')  - Moueffek, Mersel, Benkhedim (Touati, 65') - Tormin (Ménétrieux, 87'), Bengueddoudj, Abi.
Les faits du match :  Vainqueurs dans la douleur cet après-midi au stade Aimé Jacquet de l'Etrat contre l'ASPTT Dijon lors de l'avant-dernière journée, les U17 nationaux sont assurés de finir premiers de leur groupe et disputeront donc les plays-offs pour la troisième fois en quatre ans !
Médiocres et trop lents dans les transmissions, les Verts n'ont pas réussi à se procurer d'occasions lors d'une première mi-temps fermée et équilibrée. Bougés par JPP à la pause, ils ont réagi en ouvrant le score deux minutes après leur retour des vestiaires. Lancé par Morad Touit, Charles Abi a débordé avant d'adresser un excellent centre à ras de terre pour Zakaria Bengueddoudj, dont le tir a été repoussé par le gardien dijonnais sur un de ses coéquipiers qui a marqué contre son camp. Les visiteurs ont égalisé à la 59e suite à un long ballon sur un tir à l'entrée de la surface en angle très fermé qui a touché la barre avant de rentrer dans le but de Nathan Crémillieux. Les Verts ont repris un avantage définitif à la 71e grâce à un tir de Zinedine Touati au ras du poteau consécutif à une passe en retrait de Tyrone Tormin.

La réaction de Jean-Philippe Primard : "Ce match a été très compliqué mais je me doutais qu'on aurait des difficultés. On a affronté une équipe qui avait récemment fait 0-0 contre l'OL et venait de remporter un match en retard contre Le Puy pendant les vacances. L'ASPTT Dijon était une équipe en confiance venue pour grapiller des points dans l'objectif de son maintien. De notre côté, cela faisait trois semaines qu'on n'avait pas joué, on a eu du mal à se remettre dans le rythme. Notre première mi-temps n'a pas été bonne. A la mi-temps, j'ai demandé à mes joueurs de se réveiller et de se faire violence. Ils ont à faire la différence. Sans être transcendante, notre seconde mi-temps a été meilleure que la première. On s'est arraché avec nos moyens mais on est passé tout près de ne pas gagner. On n'a pas réussi notre match mais on a quand même réussi à gagner. On a peut-être eu un peu de stress au moment de conclure mais l'essentiel est fait. Lors de la dernière journée, on va jouer un match pour du beurre au FC Lyon car on est sûr de finir premier. C'est une satisfaction car au mois de janvier, on n'était pas au top. Mais notre victoire sur le terrain du DFCO nous a relancés et depuis notre parcours est très intéressant. On aura plusieurs semaines pour préparer notre quart de finale fin mai."
Le compte-rendu du site officiel :
Si cette huitième victoire de rang assure à l'ASSE la première place du classement, elle fut longue à se dessiner. Après trois semaines sans compétition, les Stéphanois sont en manque de rythme et la première mi-temps est difficile à gérer pour les Verts. Face à une équipe très accrocheuse et vaillante, ils ont du mal à développer leur jeu et à maitriser, comme à leur habitude, les débats.
Au retour des vestiaires, les premières touches de balle rassurent, et les Verts vont rapidement s’illustrer. Charles Abi déborde avant d’adresser un centre en direction de Zakaria Bengueddoudj. Le gardien Dijonnais repousse la tête de l’attaquant Stéphanois sur l’un de ses coéquipiers qui dévie malencontresement la balle dans ses propres cages (46e). Un avantage qui est toutefois de courte durée puisque les Dijonnais reviennent au score à l’heure de jeu et se relancent dans la rencontre (60e). Entré en jeu quelques minutes plus tard (65e), Zinedine Touati se montre alors décisif en redonnant l’avantage aux siens (71e). Une avance que les Verts ne lâcheront plus pour s’offrir une victoire 2-1 méritée et décisive.
« L’essentiel était de l'emporter, c'est chose faite, confie Jean Philippe Primard. Nous avons rencontré une formation de Dijon très accrocheuse, et notre manque de rythme ne nous a pas permis de réaliser une bonne première période. Après la pause, il y a eu du mieux et je pensais que nous avions fait le plus dur en ouvrant la marque. Nous réalisons une belle saison et cette victoire dans la douleur est importante ».
En effet, ce succès porte le total de points des Verts à 62 unités. Les poursuivants étant à plus de trois points, avec une ultime rencontre à jouer, les Stéphanois sont donc assurés de terminer la saison en tête de leur championnat, et donc de disputer les Play-offs.

 

Classement final 2015-2016

Les buteurs 

 
Pl Equipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1                       Bengueddoudj 12
2                       Ménétrieux 10
3                       Boutrif, Tormin 7
4                       Benkhedim 6
5                       Moueffek 5
6                       G.Bangoura 4
7                       Mersel, Z.Touati 3
8                       Saliba, Touit 2
9                       Hammouche, Mersel, Fofana, Halaimia  1
10                       Besançon csc, Dijon ASPTT csc 1
11                          
12                          
13                          
14                          

Les joueurs utilisés 

Nés en 1999 (U17) :

 

Nés en 2000 (U16) :

 

Nés en 2001 (U15) :