Accueil      Résultats      Effectif      Nouvelles      Stade      Palmarès      Historique      Dirigeants      Staff      Statistiques     Fans      Liens

Le point sur le recrutement des jeunes
Source :  Site Poteaux Carrés 

Recrutement jeunes 

L'ASSE se montre très active pour le recrutement des jeunes, notamment dans l'énorme vivier représenté par le football d'Ile de France.

Année de
naissance
Joueur Club Poste Arrivée à l'ASSE Départ de l'ASSE
1994 Hamidou KEYTA Trélissac FC Attaquant juillet 2016
1995 Driss ZIDANE GS Consolat Milieu offensif juillet 2015 juin 2016
Brian LANDINI EA Guingamp Défenseur central juillet 2016
Adrian ADAM Sporting Charleroi Milieu Juillet 2016
1996 Ahmad ALLEE Stade Rennais Milieu relayeur juillet 2016
1997 Théo VERMOT E Fréjus St Raphaël gardien juillet 2015
Cacharel KASHALE AC Boulogne Billancourt Défenseur central juillet 2015
Dovidas VIRKSAS Atlantas(Lithuanie) Milieu gauche juillet 2015
Mathieu CONCALVES Andrézieux Défenseur central juillet 2015 juin 2016
Ricky NDOUTOUME FC Villefranche ? Attaquant juillet 2015
Erin PINHEIRO Benfica Lisbonne Milieu offensif juillet 2015
Samy BAGHDADI Le Cannet Rocheville Attaquant juillet 2017
1998 Baptiste PESQUE Aviron Bayonnais Attaquant juillet 2015
Jordi NSAKA Vaulx-en-Velin, Villefranche/Saône, Lyon Duchère latéral gauche juillet 2017
1999 Ismaël DIOMANDE FC Gobelins Attaquant juillet 2015
Matthew GOTTI-GARCIA Carcassonne FA défenseur central juillet 2015 juin 2016
Hugo CONTARDO Clermont Foot gardien juillet 2016
Luan SABAYO St Laurent Maroni, AS Montferrand Attaquant juillet 2016
Quentin VOGT FC Aulnay, JA Drancy Défenseur central juillet 2017
Fahad MOHAMED OFC Pantin, Red Star FC, Paris SG, JA Drancy Latéral gauche juillet 2017
Habib KONE ES Trinité (Lyon), FCO Firminy Attaquant Juin 2017
2000 Francis MENETRIEUX Annonay Attaquant janvier 2015
Charles ABI Clermont Foot Attaquant juillet 2015
Wesley FOFANA SC Air Bel Défenseur central juillet2015
Morad TOUIT AC Avignon Latéral gauche juillet 2015
Kenny GOMES ROCHA Milieu offensif juillet 2015
N'Sana ZAZI Paris FC Attaquant juillet 2015
Baptiste GRANGE Olympique St Etienne Défenseur central juillet 2015 juin 2016
Idir BOUTRIF Excelsior Virton Attaquant axial 2016 juin 2017
Lucas PIGNOL AS Gemenos (13) Milieu 2016
Zakaria BENGUEDDOUDJ Olympique St-Etienne Attaquant 2016
2001 William SALIBA FC Montfermeil Défenseur central 2016
Josué GAGO DO OTEIRO US Torcy Milieu défensif 2016
Alan URIE Aubervilliers Milieu droit 2016
Tyrone TORMIN Red Star Attaquant 2016
Janis MOUSSY CFF Paris Attaquant 2016
 Bilal Yaya BENKHEDIM Alès Olympique Attaquant 2016
Louka AYMAR Cannet-Rocheville Milieu défensif 2016
2002 Saidou SOW SFC Neuilly sur Marne Défenseur central 2016
Brahim FATAH AS St Priest Milieu offensif 2015 
Maxence COMPAGNON FC Chalon sur Saône Latéral gauche 2016 
Marvin TSHIBUABUA O Lyon puis FC Lyon Défenseur central 2016
Eros MONGELLI Grenoble, Seyssinet, Eybens Attaquant 2015
Maxence RIVERA Bourgoin Jallieu Milieu offensif 2015
Abderamane ABDALLAH Lyon Duchère Gardien 2015
Téo ROLLAND US Feurs Milieu défensif 2015
Jules BASTOU ASF Andrézieux 2015 2017
Nouredine MESSALTI FC Vaulx en Velin Attaquant 2015
Mehdi RAYMOND FC Roche / L'Etrat 2016
Mattéo MARSAC FC Gueugnon 2017
Yanis BOURBIA Kremlin Bicêtre / Paris FC / FC Montrouge Gardien 2017
Mohammed-Amine AREG FC Montfermeil Attaquant 2017
Abdoulaye SIDIBE FC Montfermeil Attaquant 2017
Mathys SABAN US Torcy Milieu offensif 2017
Heealii AMARU AS Tefana Milieu relayeur 2017
2003 Yannis LHERY FC Montfermeil Attaquant central 2018
Lucas GOURNA DOUATH Moissy Cramayel Milieu de terrain 2018
Mouad OUROUI Olympique Saint-Etienne 2015
Marwan OUROUI Olympique Saint-Etienne 2015
Jordane MOREL Olympique de Valence Milieu relayeur 2016
Raphaël RESSICAUD Feurs Attaquant 2016
Gael NSOMBI * FC Evry Attaquant 2018
Nabil OUENNAS Annecy FC Gardien 2017
Victor MONTEIRO SOTO-MAIOR AS Saint-Ouen-l'Aumône Latéral D 2018
2004 Ngongolo HALIFA AA Sarcelles 2019
Ghris NGONGAR Firminy Défenseur 2016
Alpha NGONGAR Firminy Défenseur 2016
Mohamed ALI DIADIE SFC Neuilly sur Marne Milieu off / Attaquant 2019
Damien GONNET Bussy St Georges Latéral droit 2019
Djessim MENOUALI L'Etrat 2016
Darling BLADI Centre de Formation de Paris Milieu 2019
Marwann NZUZI AJSC Nanterre, Paris SG, CSM Puteaux, US Torcy 2019
Eldin LOLIC AS Buers, AS Saint-Priest Gardien
Jawad BOUDERBANE Montélimar Attaquant
2005 Jebryl SAHRAOUI FC Burel Milieu offensif 2020
Noah RAVEYRE Le Puy Foot 43 Gardien ?
Lorenzo BERTRAND FC Rhône Vallées Attaquant droit ?
Sandro BERTOLUCCI La Valette-du-Var Meneur de jeu 2020
Simon CATELAND Roannais Foot 42 Milieu de terrain 2017

* L'ANS a-t-il été signé ? Concurrence de l'OL sur ce dossier. Gaël Nsombi a disputé le tournoi de Plomelin 2015 avec les Verts et le tournoi 2016 avec l'OL. En fait, il signera pour l'OL.

Hamidou Keyta (né le 17 décembre 1994)

Zivko Slijepcevic explique que si Hamidou voulait vite prendre son envol, il ne fallait surtout pas qu’il se brûle les ailes !

« On avait recruté Hamidou l’été dernier, il sortait d’une bonne saison avec l’équipe réserve du Havre. C’est un garçon qui va très vite. Il ne sera resté qu’une saison chez nous mais j’ai eu du plaisir à travailler avec lui, c’est un garçon agréable et à l’écoute. Il aimait bien rester après l’entraînement pour travailler devant le but. Dans un club amateur, beaucoup préfèrent rentrer à la maison mais lui demandait du rab. J’ai beaucoup apprécié cette démarche. Il s’est très vite intégré dans mon équipe. Il y a eu quelques modifications par rapport à ses déplacements avec le ballon. Je l’ai changé de poste en cours de saison. Au début je l’avais aligné en pointe mais finalement j’ai trouvé qu’il était mieux côté gauche. Il pouvait faire la différence en rentrant avec le ballon. C’est un attaquant très intéressant, toujours en mouvement. C’est un joueur assez précis, pas maladroit devant la cage. Il a marqué 9 buts en CFA et 2 en Coupe.

Hamidou a encore une marge de progression. A mon avis c’est prématuré de rejoindre un grand club comme l’ASSE. Il est encore jeune, à 21 ans et demi il voulait absolument tenter sa chance le plus vite possible dans un club pro. Je pense qu’il aurait eu besoin de s’aguerrir une année supplémentaire dans un club de CFA jouant la montée ou en National, plusieurs clubs de ce championnat s’intéressaient à lui. Cela lui aurait permis d’être plus combatif dans les duels. C’est l’un des points qu’il doit encore travailler pour progresser. Il doit aussi bosser le jeu de tête. Il pourrait faire beaucoup mieux dans ce domaine vu ses qualités athlétiques (1m86, 78 kg). Hamidou est également perfectible dans le replacement défensif, il doit se montrer plus performant dans les duels à la récupération.

Je ne sais pas qui l’a conseillé de rejoindre l’ASSE. Moi je l’aurais conseillé autrement. J’ai échangé avec des entraîneurs de National qui étaient prêts à le prendre. C’est un garçon qui a encore besoin de progresser. Évoluer en National lui aurait vraiment fait du bien. C’est une division juste au-dessus du championnat dans lequel il évoluait avec nous. Le niveau est relevé, il y a d’anciennes équipes de Ligue 2, des formations athlétiques. Sainté l’a appelé pour jouer seulement en CFA2. Il ne faut pas être naïf, il y a un fossé entre la CFA2 et la L1. J’ai un peu peur qu’en évoluant avec la réserve stéphanoise il mette un peu de côté ses ambitions. Quand tu peux aspirer à mieux et que tu te retrouves à jouer en CFA2, mentalement, il faut être costaud. Ce serait déjà bien s’il arrive à s’entraîner avec l’équipe première. Sinon, il risque d’avoir un énorme problème. »

Très à son avantage l’an passé (2015-2016) en CFA avec le club de Trelissac, Hamidou Keyta s'est engagé avec l'ASSE.  David, un supporter du club Périgourdin,  a livré ses impressions sur le jeune joueur de 21 ans pour le site peuple-vert.fr

« Hamidou Keyta joue ailier gauche. Il est grand, très rapide et technique. Il a aussi une bonne frappe de balle. Cependant, ses défauts se perçoivent face au but. Il n’est pas assez réaliste face aux gardiens, et fait souvent de mauvais choix, trop personnel par moment. J’espère qu’il est prêt pour la L1 car je le voyais plus en L2. Normalement en CFA2 il sera bien au dessus vu que c’était déjà le cas en CFA. S’il devient moins personnel et qu’il s’améliore face au but pourquoi ne pas percer en L1. Il a les qualités pour en tout cas. C’est quand même un bon coup car  ce joueur a du potentiel.  Il faut voir comment il s’adapte… »
Sa présentation par son coach de Trélissac

Février 2017 : Stadito publie un joli papier sur Hamidou Keyta. Ancien joueur du SC Frileuse, celui que Christophe Galtier surnomme "Doudou" savoure son expérience stéphanoise. Extraits.

 "Les relations se passent très bien avec Monsieur Galtier, il me fait confiance. Même si le coach me demande de jouer arrière, ou dans les buts, je réponds présent. Je n'ai pas joué contre Lyon mais ce n’est pas une déception, un derby ça se gère. On a gagné, c’est très très bien et moi, j’ai pu voir ce que c’était un derby, ce que ça demande. Ça me donne encore une motivation supplémentaire, en me disant qu’il va encore falloir cravacher, il n’y a rien qui est acquis. J'ai découvert Geoffroy, un stade qui sent le football.  L’ASSE est l'un des cinq plus grands clubs de France. Je ne vais pas à Saint-Étienne en me disant "oui je vais aller à Saint-Étienne pour jouer avec la réserve". Ça serait mentir. Moi je suis un compétiteur, je taffe toujours pour aller au plus haut niveau.

 Il faut que je réponde présent tout au long de ma carrière et que je donne totalement satisfaction aux supporters, au président et au coach parce que c’est eux les premières personnes à m’avoir fait confiance. C’est un autre monde, on n’est plus dans la passion, on est dans le travail. C’est du sérieux, c’est des personnes, des supporters qui ne touchent pas forcément beaucoup d’argent, qui ont des abonnements, qui demandent seulement un retour sur investissement. Et le seul retour qu’on peut leur donner c’est de mouiller le maillot. Aujourd’hui je porte quand même un maillot, c’est Saint-Étienne ! Pour moi Saint-Étienne, c’est Saint-Étienne, ce n’est pas n’importe qui ! Travail acharné, répétition d’efforts, mentalement et physiquement."

Driss Zidane (né en 1995)
Alors que son essai à l'ASSE fin juillet a été transformé, la Provence propose aujourd'hui, 2 août 2015, un portrait de Driss Zidane (neveu de Zinedine), milieu de 20 ans. Extraits : 

" Après avoir fait toutes ses classes dans les clubs amateurs de Provence, Driss est sorti de son relatif anonymat en reprenant l'entraînement avec le GS Consolat, dans la perspective cependant d'évoluer avec l'équipe réserve, en DHR, au mois de septembre. Driss aurait pu faire quelques apparitions en National avec l'équipe fanion et, pourquoi pas, se faire repérer par un club professionnel.

 Alors qu'il participait au stage d'avant-saison de Consolat, l'AS Saint-Étienne lui a proposé d'effectuer un essai avec l'équipe réserve. La saison prochaine, il découvrira donc le CFA 2. "À mon âge, en n'ayant rien prouvé avant, c'est dur de s'imposer en National, estime Driss Zidane. Là, je vais passer par une réserve pro, je vais continuer ma formation et poursuivre ma progression."

 "Balle au pied, il sait tout faire, même s'il doit, évidemment, encore progresser pour atteindre le haut niveau" assure Régis Gandolfo, son entraîneur la saison dernière à Gignac. Son seul problème était physique car il ne tenait pas 90 minutes. Il doit faire un peu attention à son poids, mais, justement, Saint-Étienne peut lui permettre de franchir un palier à ce niveau-là. Car à part ça, il a tout pour réussir !"

 Même son de cloche du côté de Nicolas Usaï, coach de Consolat. "Il a une très bonne mentalité, il est discret, humble, il n'hésite pas à demander du travail, des conseils... Je regrette de ne pas avoir pu le garder, mais je suis aussi très content qu'il ait pu toucher un club professionnel."

Brian Landini (né le 01/01/1995)
"Coco" Michel, qui a entraîné ce dernier l'an dernier à Guingamp, nous présente ce beau bébé d'1m80 et 87kg.

 "Brian est un défenseur central né le 1er janvier 1995, originaire de la région parisienne mais formé au Havre. Il compte plusieurs sélections en équipe de France U17. Il nous a rejoint l'été dernier pour jouer avec la réserve. Il n'a pas joué en équipe première mais il a fait un ou deux bancs en Coupe avec Jocelyn. Brian est un garçon très respectueux, à l'écoute de son coach. Malheureusement, chez nous, il a été blessé deux fois. La première, c'était en début de championnat. Il s'est fait une grosse entorse sur un synthétique, ça l'a tenu éloigné des terrains plus de deux mois. Il est revenu avant de se reblesser à l'orteil début 2016, du coup il a encore été indisponible environ un mois et demi.

Brian a malgré tout disputé une douzaine de matches avec moi en CFA2. C'est un défenseur central pas particulièrement grand mais vraiment très costaud. Brian est dur sur l'homme, c'est vraiment un très bon défenseur. On va dire que sa relance est correcte mais elle n'est pas toujours très juste. Son travail d'appui, dans les anticipations, n'était pas toujours très judicieux. Comme il est costaud, il avait un peu de mal à démarrer. Brian, c'est costaud de chez costaud, il peut faire peur aux attaquants. A Sainté, il va encadrer les jeunes de l'équipe réserve. Moi je l'avais pris un peu dans ce rôle-là. Je l'avais associé avec un 96 qui avait déjà évolué une saison en CFA2."

Adrian Adam (né le 06/04/1995)     Sa présentation video
Né le 6 avril 1995 à Montauban, Adrian Adam a commencé le football à l'AS Stéphanoise !! (St Etienne de Tulmont), puis à Montauban FC avant d'intégrer le Pole Espoir de Castelmaurou puis le Centre de formation de Toulouse. Il jouera ensuite à l'US Colomiers. Il retrouvera une structure professionnelle à Valenciennes ou encore Nice et a été international U16. Adam a signé durant l'été 2014 son premier contrat au Sporting Charleroi qui l'a prêté à deux reprises en seconde division belge la saison 2015-2016. Il a ainsi effectué 17 matchs sous les couleurs du Patro Eisden Maasmechelen puis 5 pour Seraing United avant de revenir en avril 2016 au Sporting Charleroi. Aujourd'hui âgé de 21 ans, ce milieu de terrain n'est pour l'heure pas programmé à évoluer dans le groupe de Christophe Galtier, même si apparemment il a signé un contrat professionnel d'un an. 

Le retour de Adrian Adam au Sporting Charleroi (Source : sudinfo.be)
Le jeune Adrian Adam (20 ans) a fait un retour prématuré au Sporting cette semaine. Sous contrat avec Charleroi, il avait été prêté, en première partie de saison, au Patro Eisden avant de rejoindre Seraing en janvier. Le club sérésien a communiqué la fin de la collaboration entre les deux parties et ce avec effet immédiat. Pierre-Yves Hendrickx, direct administratif du SC Charleroi, confirme l’information : «  Nous avons accepté qu’il réintègre le noyau Espoirs avec lequel il ne pourra toutefois que s’entraîner (Ndlr : il ne peut plus jouer pour un autre club cette saison, même en jeunes). Nous déciderons de ce qu’il adviendra de lui à l’issue de la saison. Peut-être un prêt ou un transfert, impossible de le dire maintenant, cela dépendra des intérêts des autres clubs. Mais je doute que Felice Mazzù l’intègre à son noyau pro. En ce qui concerne son départ de Seraing, je ne sais pas si la raison est sportive, disciplinaire ou autre. Une seule chose est sûre, c’est Drazen Brncic qui le voulait (Ndlr : il l’avait déjà eu sous ses ordres au Patro, quelques semaines auparavant) et il n’y est plus. Depuis lors, il ne joue plus vraiment. Voilà peut-être une partie de la réponse.  »

Ahmad Allée (né le 29/04/1996 à Dahuk (Irak) 1,72 m, 66 kg)

Portrait sur le site stade-rennais-online.com

Ahmad Allée évolue en tant que piston devant la défense, ou bien comme milieu relayeur, un poste qui lui permet d’être plus proche de la zone de finition. Doté d’une grande précision sur coup franc, le petit frère de Zana est un joueur très habile avec le ballon.
Élégant dans son allure, jouant toujours la tête levée, le « meilleur jeune » du tournoi des centres de formation de Ploufragan édition 2013, a cependant des difficultés à s’imposer lorsque ses adversaires le bousculent sur le plan physique. Un point qu’il devra sans doute travailler à l’avenir.
En septembre 2013, Julien Stéphan le lance avec réussite en U19 Nationaux. Il réalise six très bons mois avant de connaître un trou d’air dans la seconde partie de saison. Au cours de la même année, il est l’un des seuls 1996, avec Séga Coulibaly, à jouer un rôle en Coupe Gambardella. Il transite ensuite entre les U19 Nationaux, où il est devenu un cadre, et les espoirs de Laurent Huard puis de Julien Stéphan, où ses performances sont moins régulières. Ne parvenant finalement pas à s’imposer, il est laissé libre par le club en 2016.
Ahmad Allée quitte alors la Bretagne, en juin 2016, et s’engage avec l’AS Saint-Étienne, pour y évoluer avec l’équipe réserve.

L'avis de Laurent Huard, sur Poteaux carrés

 Ancien vert et nouvel entraîneur des U17 du PSG, Laurent Huard nous présente un garçon qu'il a eu sous ses ordres en équipe réserve des Rouge et Noir.

 "Je l'au eu en CFA, il était déjà dans le groupe Espoirs il y a deux ans. C'est un joueur qui a une très bonne technique de passe. Il est très au-dessus de la moyenne dans ce domaine. Ahmad est très bon techniquement, c'est un excellent tireur de coups francs. Il a d'autres qualités qu'ils n'avaient pas encore exploitées au maximum. Il a du volume de jeu et un bon jeu de tête. C'est un joueur qui n'est pas très grand, qui n'est pas athlétique, il a mis un peu de temps à se mettre au niveau requis dans le football d'adultes. Mais ça reste un joueur intéressant car il est très doué techniquement. Il est très propre dans les transmissions et voit très bien le jeu, il oriente le jeu. Ahmad est un milieu de terrain défensif, un relayeur, qui est plutôt au départ des actions. Il est très bon dans les lancements de jeu. A l'époque où je l'ai eu, il se reposait parfois sur ses qualités fortes. Le jour où il va prendre encore plus de volule de jeu et où il va gagner en agressivité défensive, il va franchir un bon palier.

 A priori il va venir renforcer la réserve de l'ASSE. J'ai vu que Bernard David souhaitait prendre des joueurs un peu plus mûrs pour encadrer la réserve. A Paris, au niveau CFA au-dessus donc, c'est ce que les clubs sont obligés de faire maintenant. En CFA2, ça dépend un peu de la qualité de ta formation. Les années où il y a des trous, il y a peut-être besoin d'un ou deux joeurs un peu plus vieux. Ahmad reste un jeune joueur quand même, il n'a que 20 ans. Cela lui laisse du temps pour passer les échelons, et ça permet au club d'avoir une expérience supplémantaire. En CFA, ce sont plutôt des joueurs de 22 ou 23 ans qui encadrent les plus jeunes. Il y a de moins en moins de clubs qui ne jouent qu'avec des jeunes. Sochaux le faisait encore mais a pris une claque cette année. Même Lens et Troyes qui étaient dans notre groupe au PSG ont souffert également. Cela devient quasiment une obligation d'avoir ces joueurs cadres. On constate que les joueurs professionnels descendent de moins en moins en réserve."

L'avis de Sylvain 92, du site Poteaux carrés

Ahmad Allée peut être un très bon pari en réserve. C'est très rare à l'ASSE d'avoir un 6 à la Pirlo et Allée est dans ce registre. Il a une qualité de passe de haut niveau, une technique de haut niveau tout simplement. Après on va voir comment il s'adapte à notre style de jeu basé sur la transition rapide et non sur la possession du ballon. C'est un vrai footballeur au sens jeu avec ballon comme l'est Assaf, il aura les clés du jeu l'an prochain dans un secteur de jeu ou on manquait d'expérience avec les seuls Chambost et Pinheiro chez les 97. Je comprends mieux qu'on est pas signé Suljic si il y avait l'opportunité Allée qui stagne à Rennes malgré un potentiel évident. A lui de s'imposer en CFA2 chez nous et à être un des tauliers pour monter ensuite avec les pros. Il a beaucoup plus de mal dans les duels donc il va pouvoir travailler la dessus en CFA2 aussi.

Théo Vermot (né le 27 janvier 1997) s'engage avec l'ASSE en provenance de Fréjus Saint-Raphaël (mai 2015)
Source : Poteaux Carrés

Il porte le nom d'un fameux almanach et va signer ce week-end un contrat de stagiaire de deux ans avec l'ASSE : le gardien de Fréjus Théo Vermot se présente aux potonautes et nous livre ses premières impressions. 

"J'ai 18 ans, je suis né le 27 janvier 1997 à Fréjus. J'ai toujours joué dans le club de ma ville, même avant la fusion avec Saint-Raphaël. Pour moi les choses sérieuses ont commencé quand j'ai intégré les U19. Cette saison j'ai fait la prépa avec le groupe qui évolue en National et j'ai joué avec la réserve DH et les U19 DHR. Un de mes anciens coaches a discuté avec un recruteur marseillais, j'ai fait un essai concluant à l'OM. Ensuite j'ai effectué un autre essai concluant à l'AJA. Après, j'ai été contacté par le recruteur stéphanois Eric Perrin, qui couvre plutôt les zones Alsace et Franche-Comté. Je l'ai rencontré, on a discuté et il m'a demandé si j'étais intéressé pour faire un essai. Il a passé le relais à Mickaël Dumas, l'entraîneur des gardiens du centre de formation. Je l'ai eu plusieurs fois au téléphone, on a beaucoup discuté.

 J'ai effectué mon essai pendant les vacances scolaires, il y a deux semaines, ça s'est super bien passé. J'ai été bien accueilli par Gérard Fernandez et Bernard David. Je me sentais super bien, je n'avais pas envie de partir. Même quand on vient de l'extérieur, on sent de suite qu'il y a quelque chose dans ce club. Tout le monde se connaît, se dit bonjour, on échange sur la base du respect. Après en avoir discuté avec mes parents, j'ai choisi sans hésiter l'ASSE car ce club me fait plus confiance que les autres. Même si c'est un grand club, Saint-Etienne prône vraiment la formation et met l'accent sur ses équipes de jeunes. C'est vraiment un environnement top ici ! 

 Au centre de l'Etrat, je me suis entraîné le premier matin en spécifique avec Mickaël Dumas. Ensuite j'ai participé l'après-midi à une opposition entre la CFA et les U19. Mickaël Dumas m'a demandé si j'étais OK pour faire un "spé" le lendemain matin. Je lui ai dit bien sûr que j'étais d'accord, que j'étais là pour travailler. L'entraînement était programmé à 10h00 et là, surprise, il m'appelle pour me dire de venir plus tôt pour m'entraîner avec les pros. J'ai fait le spé avec Jessy Moulin, Baptiste Valette et Fabrice Grange. En l'espace d'une heure, j'ai appris beaucoup de choses, ça va très vite. c'est une expérience qui restera gravée. Quand tu y mets les pieds, tu n'as qu'une envie, c'est d'y retourner !

 Je m'identifie beaucoup aux grands gardiens. Stéphane Ruffier n'était pas là lors de la séance à laquelle j'ai participé mais c'est un gardien que j'apprécie beaucoup. Sans être chauvin, en France, c'est le numéro un. Il en impose par sa présence. C''est le patron, c'est lui qui dirige tout. Quand il a envie de dire quelque chose à un joueur, il le dit. Il se fait écouter par tout le monde. Il n'est pas là pour se faire des amis, il est là pour faire gagner son équipe. C'est ça qui me plaît chez lui. Au niveau mondial, mes modèles sont David de Gea, le gardien espagnol de Manchester United, et Ter Stegen, le gardien allemand du Barça. 

 Je pense que mes points forts sont la présence, mon jeu au pied et le jeu aérien. On a déjà un peu discuté de mes points faibles avec Mickaël Dumas. Je suis un peu trop scolaire et j'ai bien sûr des lacunes techniques car je n'ai jamais été dans une structure professionnelle. Il me faudra notamment travailler tout ce qui est pas croisés, pas chassés, etc. Je mesure 1m89 et pèse 78 kg. Je suis plutôt longiligne mais je ne compte pas le rester, je vais travailler aussi la musculation à l'ASSE. Je suis également perfectible dans mon placement, il faut que je fasse attention de ne pas trop me jeter.

 Comme me l'a dit Fabrice Grange, plus on monte au haut niveau et plus les joueurs sont intelligents et faciles, ils peuvent te feinter très rapidement. Je l'ai vu lors de ma séance avec les pros. C'est Mevlut Erding qui m'a le plus impressionné. Il est critiqué dans les médias mais à l'entraînement, devant le but, il est très adroit. Il cadre huit ballons sur dix, c'est fort ! Quand t'essaye d'avancer pour le prendre, il te lobe avec la tête. Quand t'as des pros en face, ce qui est le plus impressionnant, c'est qu'il faut s'attendre à tout, c'est difficile d'anticiper ce qu'ils vont faire."

Cacharel Kashale (1997) nouvelle recrue de marque  
Né le 4 février 1997 à Londres, le défenseur central de l'Athlétic Club de Boulogne-Billancourt Cacharel Kashale a signé la semaine dernière un contrat stagiaire de deux ans avec l'ASSE.

 Educateur des U19 de l'ACCB (d'où vient également Allan Saint-Maximin), Gilles Bibé nous présente ce joueur sur le site Panamefoot.

 "Il mesure 1m89 pour 80 kgs et intégrera le centre de Formation de l’AS Saint-Etienne le 1 juillet 2015. Quand je l'ai vu fin avril en détection, je me suis dit que ce garçon avait quelque chose. Comme il était à Rennes, il a fallu mettre toute une logistique en place (école, logement) et tout ceci a pu se faire grâce au dévouement de sa maman. Il a un gros potentiel, qu'il a bien développé cette saison mais sa marge de progression est encore très grande. C'est un leader du groupe et contribue grandement à notre bonne saison en U19. En plus d être un bon footballeur, c'est un bon mec pleins de valeurs. Je le vois aller loin s'il est à l'écoute de ses prochains formateurs. Le plus dur commence pour lui et il en est bien conscient."

 La nouvelle recrue des Verts a confié sa première réaction au site spécialisé sur le foot francilien :  "La signature est une satisfaction car c’est le fruit de nombreuses heures passées sur le terrain, de beaucoup de sacrifices, et de travail surtout ! Néanmoins cela reste un plaisir modéré car cette signature avec l’ASSE n’est qu’un début. La suite reste à venir et j’aimerais remercier tout mon entourage qui m’a soutenu et plus particulièrement ma mère qui a su me motiver durant tous ces moments difficiles. Elle n’a cessé de m’encourager et d’être derrière moi, comme quoi à n’importe quel âge nous avons toujours besoin de notre mère. Elle a fait de nombreux sacrifices pour son fils ! Je remercie aussi mon père pour tout et je remercie également un grand monsieur qui se nomme Gilles Bibé."

Dovidas Virksas (1997)
Celui qui est présenté par son agent Christophe Hutteau, comme un prodige Lituanien de 18 ans  (il est né le 1er juillet 1997) est un  international U19 évoluant au poste de milieu de terrain offensif. Dovydas Virksas a déjà disputé une dizaine de matchs avec l'équipe professionnelle  d'Atlantas rapporte Christophe Hutteau. Saint-Etienne, Lille mais aussi Arsenal, qui a fait se déplacer à plusieurs reprises Gilles Grimandi pour le superviser étaient sur le coup. Mais le club du Forez s'est montré plus prompt après l'avoir testé quelques jours à Saint-Etienne. 

Quinze jours après son arrivée à l'ASSE, le milieu offensif Dovydas Virksas (18 ans) s'est confié hier au site lituanien Delfi.
"Je suis en France depuis deux semaines et ça ce passe très bien.
Jusqu'à présent, je m'entraîne avec l'équipe réserve et je joue avec les U19, mais je suis très heureux d'évoluer dans un club du standing de l'ASSE. Avant de rejoindre le club, je ne le connaissais que de nom, je ne m'intéressais pas vraiment au championnat de France. Dès mon arrivée ici, j'ai constaté le bon niveau technique et tactique. J'ai encore beaucoup de travail à faire, notamment physiquement, pour aspirer à rejoindre le groupe pro. J'espère être appelé en équipe de Lituanie Espoirs dans un premier temps, avant de jouer avec les A. Mais là encore, comme je le disais concernant Saint-Etienne, j'ai encore beaucoup de travail à accomplir pour atteindre le niveau requis et faire en sorte que mon rêve devienne une réalité."

Ricky NDoutoumé (né le 6 août 1997)
Ricky est arrivé en France, à Villefranche sur Saône il y a 2 ans, amené par son oncle, un ancien joueur gabonais, désormais agent plus ou moins officiel. Il avait une famille tutrice, mais comme aucun de ses parents ne résidait en France, les instances du football ne lui ont pas accordé de licence. Il n'a donc fait que s'entraîner, et suivait des cours dans un lycée lyonnais. Il s'est même entraîné avec les jeunes lyonnais (on peut trouver l'info sur le net). A la rentrée 2014, il avait disparu, sûrement parti à Bastia (on trouve l'info également sur le net, lire ci-dessous), mais, n'étant pas encore majeur et ses parents ne résidant pas en Corse, impossible pour lui de jouer en match officiel. Je n'ai d'ailleurs trouvé aucune trace de lui sur le site officiel du SCB. Il a eu 18 ans le 6 août dernier et ......le voilà officiellement à l'ASSE. L'histoire ne dit pas si on l'a soufflé à l'OL, je l'ignore, mais je pense que nos recruteurs ont été malins et réactifs. D'après mes infos, c'est une recrue intéressante, un attaquant bien campé sur ses jambes, capable d'évoluer sur tout le front de l'attaque, alliant vitesse et puissance.

Ce jeune gabonnais, international dans les catégories de jeunes jouait auparavant à la JAC Libbreville. Il avait été l'an dernier exclu de la sélection des U20 pour indiscipline ainsi que le raconte le site http://news.alibreville.com/h/13758.html
"Dès la fin du match contre les Black Satellites du Ghana, le 17 août dernier à Accra comptant pour l'ultime tour qualificatif aller de la Can des juniors "Sénégal-2015", le milieu de terrain Ricky Ndoutoume (qui joue à Villefranche en France) avait été mis à l'écart du groupe des U20 gabonais pour indiscipline. Ce joueur, selon l'entraîneur Rigobert Nzamba, avait été surpris en galante compagnie à Accra alors que son groupe était en regroupement. 
Cette attitude désinvolte n'est pas que le fait de Ndoutoume. Chaque équipe, lors du championnat national ou lors des regroupements des sélections nationales, a des histoires similaires à raconter. Des jeunes, pourris par le peu d'argent qu'ils gagnent, pensent déjà être célèbres et pouvoir faire fi de toute discipline. M. Nzamba était donc nécessaire pour maintenir la cohésion du groupe. Surtout qu'une échéance importante contre les Black Satellites du Ghana se profile le week-end prochain.
En regroupement dès leur arrivée à Libreville, mardi 19 août, les U20 gabonais ont non seulement besoin de stabilité en leur sein, mais aussi de comprendre que toute victoire passe d'abord par une concentration sans faille. A 90 minutes d'une qualification, ils n'ont pas droit à l'erreur."

Le site http://www.gaboneco.com/nouvelles_africaines_33414.html précise que Ricky était à l'origine un milieu défensif et qu'il avait suivi un programme de préparation avec l'Olympique Lyonnais durant la saison 2013-2014 et qu'il avait par ailleurs réussi des tests devant lui permettre de s'engager avec le SC Bastia  : "
Convoqué récemment en équipe nationale du Gabon U20 dans le cadre des éliminatoires de la prochaine CAN, l’ancien pensionnaire des U19 de l’Olympique Lyonnais, Ricky  Marlon Ntoutoume Ango évoluera la saison prochaine en équipe réserve de Bastia, club de Ligue 1 française. 
En effet, selon une source proche du dossier, la jeune Panthère devra parapher le contrat qui le liera désormais à  la réserve de Bastia lundi 25 août prochain. 
Très apprécié  par l’ancien international français Pierre Fanfan grâce à ses qualités physiques et techniques, Ricky Ntoutoume qui était  milieu récupérateur de formation, a été transformé en milieu offensif par  le club de Lyon où il s’entraînait trois fois  par semaine la saison dernière,  avant d’être ramené à son poste de prédilection par Bastia.
Talentueux  certes, mais Ricky  Marlon Ntoutoume Ango devrait  avant tout bien revoir son comportement   qui laisse parfois à désirer.

Erin Pinheiro (né le 15 juillet 1997)
Ce jeune Capverdien (comme Kenny Gomes Rocha), venu du Benfica Lisbonne est officiellement stéphanois depuis août 2015, mais en fait il s'entraînait avec le groupe excellence de l'ASSE depuis plusieurs mois déjà. Pas encore majeur, il ne pouvait évoluer en matchs officiels, pour des raisons administratives et de conventions entre certains pays. Son élégance balle au pied, sa justesse technique et sa patte gauche ont déjà séduits les observateurs présents à l'Etrat. Christophe Galtier n'a pas hésité à inscrire ce joueur au physique imposant (1,90 m) sur la liste envoyée à l'UEFA pour l'Europa League.  Mais, rien ne sert de s’enflammer, laissons-lui le temps de prouver…d’abord en CFA2, puis peut-être au niveau professionnel..

Samy Baghdadi (né le 11 juillet 1997 à Grasse)

Le site actufoot nous informe, le 26 mai 2017, que Samy Baghdadi a signé ce matin un contrat pro d'un an avec l'ASSE. Issu de l'Entente Sportive Le Cannet-Rocheville, club partenaire cher à Christian Lopez, cet attaquant qui fêtera ses 20 ans en juillet prochain a marqué 13 buts en 18 matches cette saison en CFA2.

 "Je suis très fier. C’est mon premier contrat professionnel. C’est un rêve depuis tout petit" se réjouit le natif de Grasse. "Le plus dur commence. C’est à moi de faire mes preuves. Saint-Etienne est l’un des plus grands clubs en France. Il a la plus grande histoire. D’autres clubs m’ont contacté, mais, dès le début, j’ai fait un essai là-bas. Ils ont fait une proposition, j’ai accepté. Je ne suis pas allé dans d’autres clubs."

Entraîneur de l'Entente Sportive Le Cannet-Rocheville (CFA2), le mythique Christian Lopez nous présente le néo-pro des Verts Samy Baghdadi.

 "Samy est un garçon très adroit devant le but et très bon balle au pied. Il est doté d'un  excellent état d'esprit. Je pense que c'est un garçon qui de grosses qualités et tout ce qu'il faut pour réussir à Sainté. C'est pur attaquant de pointe, un vrai numéro neuf. Samy est à l'aise des deux pieds et de la tête, c'est un joueur assez complet. Je le trouve très bon techniquement. Il a  des progrès à faire notamment sur des trajectoires qu'il doit couper. Cela fait partie des choses qu'il va bosser à l'ASSE.  Il y a ce qu'il faut à Saint-Etienne pour lui apprendre le métier. Samy sort d'une saison très aboutie en CFA2, il a mis 13 buts et il a aussi délivré pas mal de passes décisives. Bien sûr il va devoir continuer de travailler, le niveau au-dessus on sait que c'est beaucoup plus dur. Samy ne demande qu'à apprendre, je suis persuadé qu'il a le potentiel pour s'entraîner avec les pros. Moi je le vois bien jouer en professionnel. C'est un garçon qui ne demande qu'à apprendre, il a la tête sur les épaules. C'est un garçon très posé à l'image de son père, un ancien handballeur qui connaît aussi le milieu."

 

Baptiste Pesqué (1998). Convoité par l'Athletic Bilbao, la Real Sociedad et le TFC, ce buteur de l'Aviron Bayonnais (passé auparavant au FC Mees et à la JA Dax) a signé un contrat de trois ans avec l'ASSE. Sur le site Foot 64, son entraîneur en U17 nationaux Hervé Holgado nous présente ce Dacquois né en mars 1998 .
"Baptiste est un leader technique, pas forcément de vestiaire, mais sur le terrain. Ses coéquipiers comptent sur lui car ils savent qu'il peut faire la différence. Ils lui donnent donc beaucoup de ballons et ça le met en confiance. En ce moment, il monte en puissance. Il doit encore travailler ses déplacements sans ballon. Il a déjà beaucoup progressé mais il doit encore s'améliorer pour parvenir à libérer des espaces et s'en servir pour faire des appels. Il doit aussi parfois faire preuve de moins d'altruisme, de plus d'égoïsme pour utiliser davantage sa force de frappe.

Je suis très heureux pour Baptiste et sa famille qu'il signe à Saint-Etienne. Cela fait deux ans qu'il est chez nous et qu'il travaille très dur. Il a toujours été à l'écoute de la première à la dernière minute. Encore une fois le travail est récompensé. Baptiste a toujours fait partie des joueurs prometteurs, il a participé à toutes les sélections régionales. C'est cette année qu'il a vraiment pris une autre dimension. Baptiste a réussi à gommer ses petits défauts en acceptant la critique. Ce qui est encourageant pour la suite est qu'il a une grande marge de progression."

Jordi NSAKA (1998). Ancien club de Papou Paye, Helton Dos Reis et Jessim Mahaya, Lyon Duchère a annoncé aujourd'hui sur son compte twitter le 8 juin 2017 la signature du U19 Jordi Nsaka à l'ASSE. Ce latéral gauche capable de dépanner dans l'axe s'est particulièrement illustré en Gambardella. S'il ne fait pas partie de la formation qui a éliminé les Maisonnial, Pierre-Gabriel et autres Nordin en janvier 2016, il a été cette saison 2016-2017, l'un des principaux artisans du beau parcours de son équipe, éliminée en 8e de finale par Lens après avoir sorti Troyes. 

Entraîneur des U19 de Lyon La Duchère, Mohamed Ali Metoui vous présente la nouvelle recrue défensive des Verts.

 "Jordi a été formé au club de Vaulx-en-Velin, il est passé par Villefranche-sur-Saône et il a fini chez nous cette dernière saison. Jordi a franchi un cap cette année, notamment lors de notre parcours en Gambardella. Il a pu démontrer à cette occasion qu'il avait un potentiel intéressant qui lui permettait de postuler à rejoindre un bon club pro comme l'ASSE. Jordi est un pur latéral gauche. Ce poste-là est très demandé dans les clubs pros, dès qu'ils trouvent un mec intéressant ils sautent sur l'occasion. On a eu deux joueurs à ce poste cette saison, les deux nous quittent pour des clubs pros : avant que Jordi ne signe à l'ASSE, Gessim Monnier avait déjà rejoint Valenciennes peu après le début de saison. Je crois que Jordi a tapé dans l'oeil des recruteurs stéphanois lors de notre victoire en Gambardella contre l'Estac puis lors de notre match contre Lens dans cette même compétition.  Il est parti deux fois une demi-journée faire des tests à l'ASSE. Je sais qu'il était convoité par d'autres clubs pros dont Clermont Foot. Je pense que son intégration se passera bien à Saint-Etienne.

 C'est un gros bosseur qui va vite et qui est très intéressant techniquement, notamment sur les centres. Il est encore un peu frêle sur le plan athlétique, il devra travailler ce point-là à Sainté. Il doit faire 1m80 mais je ne pense pas qu'il dépasse les 70 kilos. C'est un jeune prometteur, à l'écoute et déterminé à progresser. Jordi est un pur gaucher qui a un peu le profil de Benjamin Mendy. Je pense qu'il doit encore progresser sur l'aspect défensif. Ce n'est pas encore un très grand défenseur. C'est plutôt un grand contre-attaquant. Il doit encore travailler pour trouver le juste équilibre, la bonne transition entre les actions défensives et offensives. Humainement, c'est un garçon sympa. Il aime bien rigoler, c'était un peu le clown de mon groupe. Dans le vestiaire c'était un peu le chef pour amuser la galerie. Mais attention, quand il faut être sérieux et bosser, il bosse. Jordi sait faire la part des choses. Sur le terrain il donne tout, il est sérieux et concentré, très attentif et très à l'écoute. C'est ce qui lui a permis de franchir des caps, j'espère qu'il en franchira encore un autre à l'ASSE."

Ismaël Diomandé (1999), du FC Gobelins (Paris) qui a signé un contrat d'aspirant de 2 ans avec l'ASSE. Correspondant du club francilien, Robert Darini nous présente ce garçon né en 1999.  

"Ismaël est un attaquant polyvalent, qui peut jouer sur les côtés ou en pointe. Il est plus à l'aise en deuxième attaquant car il va extrêmement vite et est assez précis. C'est un garçon longiligne et fin, globalement très adroit. Il joue souvent côté droit, c'est un première année qui joue en U17 DH, un championnat technique mais aussi très physique. Il est aussi bien buteur que passeur. C'est lui par exemple qui a fait la passe décisive dimanche dernier contre le PSG. C'est un garçon qui ne se prend pas la tête. Il est sage, tranquille, intelligent. 

Ismaël joue chez nous depuis qu'il est poussin, il a juste fait un petit détour au Paris FC en U14. Il était surveillé par plusieurs clubs pros, Sochaux a fait le forcing pour l'avoir. Mais nous on connaît Jean-Claude Anquetil et Ludovic Paradinas depuis des années. Les éducateurs de chez nous l'ont plutôt aiguillé vers Saint-Etienne, mais bien sûr au final c'est le gamin et ses parents qui ont choisi. Deux figures emblématiques de notre club sont à fond derrière les Verts : le vice-président Abdelkrim Boulila et Alain Haustraete, qui s'occupe de l'école de foot."

Matthew Gotti-Garcia (1999) : Matthew avait été recruté par l'ASSE au printemps 2014 : le défenseur central issu de Carcassonne est donc venu en août 2014 à l'Etrat pour le début de la préparation mais il a vu rapidement que la vie de footballeur en centre de formation n'était pas faite pour lui. Le fan de Wayne Rooney n'a pas pu digérer la charge de travail (6 entraînements hebdomadaires chez les U17 stéphanois contre 2 chez les U15 carcassonnais). De retour chez lui pour une année, il semble désormais prêt à affronter les exigences du haut niveau. Voici ce que disait de lui il y a un an (le 1er juillet 2014), un article de presse de La Dépêche du Midi : 

C'est sans nul doute la plus grosse réussite de la saison footballistique carcassonnaise. Matthew Gotti-Garcia (15 ans, 1,82 m, 74 kg), pensionnaire des U17 facois, vient de signer un contrat d'Aspirant de deux ans avec le prestigieux centre de formation de l'AS Saint-Étienne et son non fameux «chaudron», le stade Geoffroy-Guichard !

Que de chemin parcouru depuis les trois ans du «bambin» et ses débuts ballon au pied à Sainte-Eulalie, dans le sillage de papa Stéphane. Il y fera toutes ses gammes jusqu'à onze ans. Car les qualités de l'attaquant ne laissent pas indifférents, notamment le club locomotive du département, le FACV, qui au terme d'une journée détection décide sans sourciller d'enrôler ce jeune prometteur. Direction les U13 de Claude Granzotto et David Flamant. «J'ai toujours joué surclassé», s'amuse Matthew Gotti-Garcia. Et cela ne va pas changer chez les U15, ni chez les U17 du club de la préfecture audoise.
Confirmation
Il faut dire que le garçon affiche de belles dispositions et possède des capacités bien au-dessus de la moyenne. Doué ? Sans nul doute, mais aussi et surtout besogneux ! Sa première année en U17, au sein d'un collectif de qualité (NDLR : 3e de sa poule excellence, demi-finaliste de la coupe de la Région), permet d'ailleurs de confirmer tous les espoirs portés en lui. D'autant que le Saint-Eulalien dispose de capacités d'adaptation hors du commun. Pour preuve, attaquant de formation, il se voit en janvier dernier repositionné pour les besoins de l'équipe en défenseur central. Un pari gagnant de son entraîneur David Flamant ! «Je m'y sens plus à l'aise, avoue même le principal intéressé. Quand on joue devant, on a moins le sens du jeu. On attend le ballon. Derrière, on voit tout. On n'est pas toujours dos au jeu. On peut mieux construire, anticiper. Et comme j'ai l'avantage de connaître le rôle des attaquants…»
Sollicitations
Les performances de Matthew attisent alors les convoitises. Tant et si bien d'ailleurs que certains sergents recruteurs n'hésitent pas à faire un crochet par Mazet pour se rendre à l'évidence. Monaco, Béziers, Sète… mais c'est finalement Saint-Étienne qui convainc le jeune Carcassonnais de venir passer des tests dans le Forez… avec la réussite que l'on sait. 
«J'ai toujours voulu faire du football. Au début, je le prenais pour du loisir. Mais en arrivant au FACV, même si je n'osais pas provoquer le sort, je pensais pouvoir faire quelque chose, aller plus loin. J'espérais être détecté. Après, il suffit d'y croire.» Et l'opportunité s'est présentée !
Une tête bien pleine dans un corps bien fait.
Le 28 juillet prochain, Matthew va donc poser ses valises dans la Loire. Interne dans le centre de formation, il intégrera en parallèle une seconde générale (avec horaires aménagés) dans un lycée de la ville. «Il me tarde ! trépigne-t-il. Saint-Étienne, cela évoque la quatrième équipe de la ligue 1, ce n'est pas rien ! C'est merveilleux. Maintenant, il me reste encore énormément de travail à effectuer. Mon contrat avec l'ASSE n'est qu'un petit pas par rapport à tous ceux qu'il me reste à faire.»

Luan Sabayo (1999) : Formé au Cosma Foot (Club Omnisport de Saint-Laurent du Maroni), cet attaquant avait effectué un stage de deux semaines à l'ASSE l'été 2014 dans le cadre du partenariat avec la Ligue de football de Guyane. Jugé à l'époque trop tendre pour rester à l'ASSE, il avait rejoint l'AS Montferrand, club partenaire de l'ASSE. Sortant d'une bonne saison avec les U17 Jaunards, ce fan de Zizou et Grizou est désormais mûr pour jouer avec le maillot vert !

Quentin Vogt (1999) : Finaliste de la coupe de PARIS U17 et vainqueur du championnat 17 ans DHR lors de la saison précédente, Quentin récolte les fruits de son énorme travail et de l’état d’esprit irréprochable dont il a fait preuve durant ses 3 saisons passés au sein de la JA DRANCY, et au club du FC AULNAY où il a évolué durant 9 saisons avant d’intégrer la JA DRANCY. Il a fait, en avril 2017, un essai à l'ASSE, essai qui s'est avéré concluant.

Fahad Mohamed (1999) : Fahad Mohamed est né le 1er avril 1999 à Montreuil. De juin 2006 à octobre 2010 il officie à l'OFC Pantin, puis au Red Star FC d'octobre 2010 à juin 2012, date à laquelle il rejoint le Paris SG. Il reste dans le club de la capitale jusqu'en janvier 2017.Arrivé à la JA Drancy en cours de saison, en provenance du centre de formation du PARIS SAINT GERMAIN, Fahad Mohamed a  pu rapidement rebondir et retrouver une nouvelle structure professionnelle grâce à ses performances lors des rencontres du week-end,  mais a également pu bénéficier des nombreux conseils prodigués par les éducateurs du staff U19 DH. Il récolte ainsi donc les fruits de tout le travail effectué depuis son arrivée au sein du club. A noter qu'il avait joué dans l'équipe du Paris SG qui avait battu les Verts lors de la finale nationale des U17, à Saint-Flour, en juin 2016.

Habib Koné (décembre 1999)

Directeur sportif du FCO Firminy, Hervé Tardy nous présente l'attaquant français d'origine ivoirienne Habib Koné (17 ans), qui renforcera l'équipe réserve de l'ASSE la saison prochaine après avoir claqué pas moins de 60 pions cette saison avec les Appelous !

 "Habib Koné est un garçon né en décembre 1999 qui vit quelque chose d'exceptionnel. Cette saison, je crois qu'il a claqué 56 pions avec les U19 Excellence et il a mis 4 buts en 5 matches avec les Seniors. Il a rejoint Firminy à travers la section scolaire sportive du lycée Jacob Holtzer. Il est arrivé l'été 2014 en provenance de l'Etoile Sportive de la Trinité, un club lyonnais. Il a réussi ses tests d'entrée, on a tout de suite été séduit par ce joueur très fin, très rapide sur un couloir. On l'avait pris pour jouer en U16 régionaux et tout de suite il s'est imposé. Sa première saison a été bonne, sans plus. Mais il vient d'enchaîner deux saisons de haut niveau. Habib a été un élément moteur du groupe à chaque fois qu'il a joué.

 Habib n'a que 17 ans mais il a signé un contrat amateur d'un an avec l'ASSE pour évoluer la saison prochaine en équipe réserve. Il n'est même pas prévu avec les U19. On a expliqué à Habib qu'il serait à l'essai pendant 10 mois chez les Verts. Il part avec un handicap par rapport à des garçons qui ont déjà une expérience en centre de formation et des contrats plus longs. A lui de saisir cette opportunité ! On est le premier club partenaire de l'ASSE, depuis 1986, et c'est la première fois qu'on a un joueur qui part aussi tard. Actuellement on a quinze gamins qui sont à l'ASSE mais dans des catégories plus jeunes. Le dernier joueur à être parti tardivement, c'était Florian Milla. On sait le parcours qu'il a eu. Il a brillé cette saison avec la réserve stéphanoise. Je pense qu'il était sous-coté, aux dires de certains entraîneurs il aurait pu jouer facilement avec le groupe pro. 

On est ravi qu'Habib ait sa chance à Sainté. C'est un attaquant de couloir qui a beaucoup de puissance. Ce qui le distingue des autres, c'est qu'il a en plus un énorme bagage technique. Avec la multiplication des entraînements qu'il aura au centre de formation de l'ASSE, les séances de préparation physique et de musculation, je me dis que ce joueur peut vivre un joli truc. Il a de grosses qualités et les moyens de tirer son épingle du jeu. Le partenariat prend tout son sens avec des joueurs comme lui. Humainement, Habib est un garçon timide, discret, très respectueux, très humble. Même quand il montait en équipe une, il voulait continuer de jouer avec les U19 car il voulait les faire monter absolument. Roland Romeyer lui a remis un maillot vert mercredi dernier lorsqu'on a renouvelé le partenariat."

Francis Ménétrieux (2000) tout fraîchement arrivé d'Annonay. Auparavant il avait opéré au Football en Mont Pilat, dont son père Stéphane est le Président. (Ces 2 clubs sont partenaires de l'ASSE). Il opère en U15 et a déjà inscrit 2 buts.

Né lui aussi en 2000, le Clermontois Charles Abi intégrera le groupe des U17 fin juillet 2015. Responsable de l'école de Foot et de la section féminine de Clermont Foot, Yvan Charvillat  présente ce garçon, qu'il a eu sous sa coupe en U11. 

"Charles est un élément prometteur et aussi un garçon très attachant. Comme tous les autres entraîneurs qui l'ont eu au sein du club, j'ai suivi avec un intérêt particulier ses performances. C'est un bon garçon, dans tous les sens du terme. Il est né en 2000 et va très vite. Il peut jouer soit excentré, soit attaquant de pointe. C'est un gaucher offensif très rapide et très puissant. Charles est très athlétique, il fait déjà 1m83 ou 1m84. C'est un joueur endurant et un bon dribbleur. Il est surclassé depuis trois ans. Cette dernière saison il a évolué avec les U17 régionaux. Charles a toujours gardé la tête sur les épaules, il a un très bon environnement familial, il se débrouille très bien à l'école. Il sera à l'écoute de tous les conseils qu'on pourra lui donner pour aller le plus haut possible chez les Verts."

Wesley Fofana et Morad Touit (2000) (Source : Sylvain 92)
Wesley Fofana(2000, DC) a été champion U15 PACA avec le SC Air Bel, club marseillais dont est issu notamment Jeremy Boga (97, attaquant, Chelsea) ou Nabil Ejenavi (94, ex-ASSE). Il a également été sélectionné pour les inter districts U15 avec la Provence sans ensuite être retenu en sélection regionale (concurrence de l'OM, OGC Nice, Monaco...) comme Morad Touit, (2000, latéral gauche, AC Avignon) qui nous rejoint aussi en U17

Kenny Rocha Gomes Santos (né en 2000)
Comme Erin Pinheiro, Kenny Gomes Rocha est Capverdien. Plus jeune, puisque né en 2000, ce très prometteur milieu offensif va intégrer directement le groupe des U19. Il s'entraînait lui aussi depuis plusieurs semaines avec les jeunes du Centre de Formation avant de l'intégrer définitivement cet été.

Idir Boutrif (né en 2000)       Voir une présentation complète de Idir Boutrif
A l'essai il y a deux mois
, Idir Boutrif s'est engagé pour deux ans avec les Verts. 
"C'est une fierté pour tout le club" se réjouit aujourd'hui dans La Meuse le président de l'Excelsior Virton, club belge partenaire de l'ASSE. "Idir est un jeune attaquant de 16 ans que nous avons directement surclassé en U17 cette saison. C'est un garçon intelligent, doué et au-dessus du lot physiquement. Il a privilégié le projet sportif à l'argent et aujourd'hui, c'est assez rare pour être signalé."
"Plusieurs clubs belges et français étaient intéressés"
précise son papa. "Il a donc passé un test à Saint-Étienne mais aussi au PSG et à Monaco. En Belgique, il a passé une semaine à Anderlecht et au Standard et Bruges s’intéressait également à lui. De notre côté, nous avons opté pour Saint-Étienne car on nous a présenté un très bon projet qui lui permettra de concilier le foot et l’école. L’année prochaine il va passer son bac et il est important qu’il décroche son diplôme. Il sait ce que c’est l’internat puisqu’il y était à Metz depuis ses 12 ans. Je pense qu’il est prêt à vivre cela et c’est une excellente occasion de se forger un mental solide. C’est, selon moi, une qualité importante lorsqu’on veut faire carrière dans le football. Je remercie tout le club de Saint-Étienne qui a jugé que mon fils était capable de jouer chez eux, en particulier Messieurs Fernandez et David qui nous avaient fait visiter le centre."
 Le joueur se dit fier de rejoindre les Verts. "Je suis impatient de débuter cette aventure, de découvrir de nouvelles choses. Être sollicité par autant de clubs, ce n’est pas facile à gérer car il faut bien peser le pour et le contre pour ne pas se tromper. Mais, en rejoignant Saint-Étienne, je suis certain d’avoir fait le bon choix."

Le 27 mai 2017, Le site voetbalnieuws nous apprend que le jeune attaquant U17 Idir Boutrif a signé un contrat de deux ans (plus un en option) avec le Standard de Liège. Arrivé il y a un an du club partenaire belge de Virton, ce jeune avant-centre d'origine algérienne retourne ainsi en Belgique, malgré pas mal de matchs joués avec les Verts dans sa catégorie d'âge.

Alors qu'il était courtisé par de nombreux clubs pros dont l'Inter, le LOSC, le Stade de Reims et Troyes, le très jeune et prometteur William Saliba (2001) (Montfermeil) a signé samedi dernier un ANS (Accord de Non Sollicitation) avec l'ASSE. Son entraîneur Abdel Kaddour nous le présente.
"William est un défenseur central né en 2001 qui fait déjà 1m88. Il est assez costaud. C'est un U14 qui joue surclassé en U15 DH. C'est un gamin qui a un profil très intéressant, peut-être d'un futur défenseur de haut niveau. Il va vite, il est grand, il est très bon de la tête. Il a encore une belle marge de progression. C'est un gamin qui est à l'écoute, qui a les pieds sur terre et sait rester humble.  Il aime le foot, c'est sa passion. Honnêtement, je pense qu'il a toutes les qualités pour devenir un super grand joueur."

Pour rappel les 4 recrues 2001 issues de l'Ile de France :
- Josué Gago do Oteiro (milieu défensif, US Torcy),
- Alan Urie (milieu droit, Jeunesse Aubervilliers/Pôle espoir Reims),
- Tyrone Tormin (attaquant, Red Star/Pôle espoir Reims),
- Janis Moussy (attaquant, CFFP/INF Clairefontaine).

Convoité par d'autres clubs pros dont Reims, Monaco et Lorient, Josué Gago (2001) (US Torcy) a signé il y a dix jours un ANS (Accord de Non Sollicitation) avec l'ASSE. Son entraîneur en U15 Honneur Yann Lecoq nous présente ce jeune joueur prometteur fan de Cristiano Ronaldo. 

"Josué a beau être un première année, né en 2001, on l'a très vite fait jouer au-dessus. On voyait bien qu'il avait des facilités et qu'il allait franchir un cap avec des garçons un peu plus âgés que lui. Il fait déjà partie du groupe des U15 DH. Josué est un milieu de terrain défensif axial. Il nous a rejoints cette saison, auparavant il évoluait à l'US Lusitanos Saint-Maur. J'en profite pour saluer le travail des éducateurs de Saint-Maur et des autres clubs de provenance de nos jeunes. On passe souvent à la télé car les Pogba ont joué chez nous mais il ne faut pas oublié tous les éducateurs sportifs. Nous, on propose des niveaux et derrière on sert de tremplin pour les joueurs. En fin d'année, on organise des détections, on voit une centaine de joueurs et on en retient en général huit ou neuf par génération. Josué, pour nous c'était le numéro un ! Dès qu'on l'a vu arriver, on a été frappé par ses qualités, on s'est vite rendu compte qu'il était au-dessus. C'est un garçon qui a une très bonne technique. 

Josué voit bien le jeu, il est très actif, il participe beaucoup aussi bien défensivement qu'offensivement. Il aime bien dribbler, éliminer, se projeter vers l'avant. Josué a aussi une belle qualité de frappe. Il prend ses responsabilités sur les coups de pied arrêtés. Josué est un leader dans sa génération, il prend des initiatives. C'est lui qui commande même s'il n'est pas capitaine. C'est vraiment un très bon joueur. Il n'est pas spécialement athlétique, on va dire que sur ce plan-là il est dans la moyenne de sa génération. Josué est par ailleurs un très bon garçon, bien élevé. On sent que sa famille d'origine portugaise est très soudée, l'entoure bien. Josué est à l'écoute, poli. C'est un garçon structuré, bien dans sa tête. Ludovic Paradinas est venu le voir jouer plusieurs fois. On le connaît bien et on a de bonnes relations avec lui. Lamine Ghezali et Alexandre Valbon jouaient chez nous avant de rejoindre le centre de formation de l'ASSE. Alex et Josué étaient dans le même école primaire, à Villiers. Les deux garçons se connaissent très bien. Quand Josué a signé, j'ai envoyé la photo à Alex et je lui ai dit : "tiens t'as un nouveau copain, fais gaffe à lui !"

Autre jeune né en 2001 : Bilal Yaya Benkhedim (20/04/2001) : Ce N° 10, convoité par Monaco, Lyon, Nice et Montpellier, repéré par le scout de l'ASSE, Rafik Allaf, il a donné sa préférence à l'ASSE. Il a joué au FC Bagnols Pont, à Orange, à Alès Olympique. Il fait partie également du Pôle Espoir d'Aix en Provence. 

Entretien express avec Bilal Benkhedim (Facebbok de la Ligue Méditerranée paru le 25 juillet 2016) 

Pensionnaire du Pôle Espoirs d’Aix-en-Provence durant deux saisons, Bilal Benkhedim a terminé sa préformation. Entretien express avec le futur Stéphanois :
Poste : numéro 10.
Parcours dans le football ?
Nîmes, Montpellier, Uzès, Bagnols, Orange et Alès (prochain club : Saint-Etienne).

Que représentent ces années au pôle ? Le Pôle m’a beaucoup appris et m’a apporté de l’expérience, tout en bénéficiant d’un très bon encadrement.

Dans quels domaines souhaites-tu t’améliorer ? Défensivement et dans le jeu de tête.

Modèles dans le football ? Ronaldinho et Andrès Iniesta.

Club préféré ? Manchester City.

Ambition ? Devenir footballeur professionnel.

Quel est selon toi celui qui a le plus de chances de réussir ? Chacun a ses chances. Personne ne peut prédire l’avenir.

Quelles sont tes autres passions hormis le foot ? Rien à part le foot.

Repéré par Ludovic Paradinas, scout de l'ASSE en région parisienne, le Nocéen Saidou Sow (2002) a signé le week-end dernier un ANS (Accord de Non Sollicitation) avec Sainté. Vice-président du club de Neuilly-sur-Marne, François Diatta nous présente ce jeune très prometteur.
 "Cela fait trois ans que Saidou est chez nous. C'est un garçon né en 2002 qui a  des origines guinéennes. C'est un excellent défenseur, intelligent dans son jeu, propre. Ici on l'appelle "le petit Thiago Silva" parce qu'il est très propre dans son jeu et combatif. Il joue avec nos U13 et parfois avec les U15 Excellence. Il est imposant, athlétique. Au-delà de ses qualités footballistiques, c'est un excellent élève. Il est premier à l'école, a déjà sauté deux classes et il a 18 de moyenne. Plusieurs clubs pros souhaitaient le recruter : Sochaux, Rennes et Reims. Il a préféré la filière stéphanoise car c'est un club stable. Surtout, Kévin Théophile-Catherine a bien vanté le club. On le connaît bien, il lui a conseillé de choisir Saint-Etienne."

Ajoutons à cette liste le très prometteur Brahim Fatah (2002), U13 de l'AS Saint-Priest, qui s'est engagé pour 2 + 3 ans avec l'ASSE. "C'est un milieu de terrain offensif qui était courtisé par de nombreux clubs pros, on a dû se battre pour faire en sorte qu'il signe à Sainté, c'était un peu chaud" nous a confié le président du club san-priot Antoine Montero. "Monaco notamment lui a fait un pont d'or, l'OL et le PSG voulaient également l'enrôler. C'est l'un des exemples les plus probants de notre récent partenariat avec Saint-Etienne. Brahim est un battant, qui a une excellente vision du jeu. Humainement c'est un garçon très gentil et poli."

Autre joueur de 2002, qui arrivera à l'ASSE en 2017 : Maxence Compagnon, du FC Chalon sur Saône, repéré grâce au partenariat avec le FC Gueugnon. Le Journal de Saône et Loire ne tarit pas d'éloges sur ce jeune champion.
"À 12 ans, il est déjà en droit de lorgner vers un bel avenir. Brillant élève au collège de Saint-Germain-du-Plain, Maxence Compagnon, l’enfant de Tronchy, excelle en football et en cross-country.
C’est ce que l’on appelle une graine de champion. Maxence Compagnon, qui peut compter sur des parents attentifs, voit s’ouvrir devant lui les portes d’un avenir doré, à condition de ne pas brûler les étapes.
Jeune footballeur de talent, il intégrera le centre de formation de l’AS Saint-Étienne dans deux ans. Maxence aura la liberté du choix, lui qui affectionne tout aussi bien le ballon rond que le cross-country.
Pour sa toute première course, à la corrida de Chalon-sur-Saône, voici deux ans, le gamin de Tronchy échoue pour 16/100e de seconde pour la gagne en benjamins.
C’est alors le déclic. Fin 2013, il enchaîne les succès à la vitesse grand V : vainqueur à Saint-Ambreuil, puis à Demigny, champion de Saône-et-Loire UNSS benjamins à Autun. Le 12 janvier, à La Chapelle-Thècle, il devient champion départemental. Maxence a su confirmer il y a deux semaines à Bourbon-Lancy qu’il avait l’étoffe d’un grand en dominant le championnat de Saône-et-Loire benjamins 2e année. Pour l’heure, ce brillant élève en classe de 5e au collège des Chênes Rouges à Saint-Germain-du-Plain songe à ses études, ce qui ne l’empêche pas toutefois, de savoir conjuguer au mieux football et cross-country."

Marvin Tshibuabua (2002) :  L’Olympique Lyonnais ayant décidé de ne pas miser sur Marvin Tshibuabua (génération 2002), et donc de ne lui donner de contrat, le jeune homme qui mesure déjà 1m86 a rejoint le FC Lyon en ce début de saison 2015 pour tenter de poursuivre son parcours au sein d’un club qui dispose de nombreux jeunes talents. Surclassé en U15 élite, ce dernier ne va pas tarder à convaincre un club plus huppé. Courtisé par Metz et l’AS Saint-Étienne, ce défenseur central ou milieu récupérateur s’est donc laissé tenter par le challenge proposé par les Verts, avec qui il s’est engagé pour cinq saisons. Il arrivera à l'ASSE dans l'été 2016.

Autre recrue venue d'Ile de France et du FC Montfermeil, le jeune Yannis Lhery (2003) qui a signé un ANS : il poursuivra sa formation dans le club francilien et rejoindra l'ASSE en U16, c'est à dire en juillet 2018. Directeur de ce bon club formateur du 93, Abdel Kaddour présente ce très jeune et prometteur buteur (Source : site Poteaux Carrés). 

"Yannis n'a que douze ans, il va encore rester trois saisons chez nous avant d'intégrer le centre de formation des Verts. Il est né en 2003 et joue avant-centre. Yannis nous a rejoint il y a un mois et demi, auparavant il jouait dans un autre club de Seine-Saint-Denis, le FC Livry-Gargan. C'est le scout francilien de l'ASSE Ludovic Paradinas qui l'a supervisé. Yannis a brillé au tournoi international U12 de Gif-sur-Yvette, je crois qu'il a claqué huit ou neuf pions. Du coup il a effectué la semaine suivante un stage à Saint-Etienne. Le soir même un contrat lui était proposée, ça a été une affaire rondement menée par l'ASSE, qui s'est montrée plus prompte que les autres clubs pros comme Bordeaux qui s'intéressaient à Yannis.
 Comme Yannis est au-dessus du lot, on va déjà le surclasser en U14 régionaux la saison prochaine. Yannis a beaucoup de qualités : il est rapide, explosif, il se déplace très bien, c'est rare à cet âge-là de sentir le but aussi bien. Il n'attend pas les ballons pour marquer, c'est un attaquant qui dépense beaucoup d'énergie, qui court beaucoup et embête les défenseurs. Techniquement Yannis est très bon, il est çà l'aise des deux pieds. Yannis est percutant, il peut jouer aussi bien dans l'axe que sur les ailes. C'est un joueur complet, qui a le gabarit normal d'un garçon de douze ans. Il a vraiment une capacité d'accélération hors normes sur trois ou quatre mètres. On est content qu'il ait signé à l'ASSE, c'est un club qu'on apprécie." 

 

Yanis Bourbia (2002) : 
Courtisé par plusieurs autres clubs de L1 (Rennes, Lorient, Angers et Nancy), Yanis Bourbia (14 ans) s'est engagé le 4 novembre dernier avec l'ASSE. Educateur chez les U15 DH au FC Montrouge92, Fabien Caballero présente pour le site Poteaux Carrés ce gardien prometteur, qui trouve Stéphane Ruffier "très fort" mais dont le modèle est le mancunien David de Gea.

 "Yanis est un garçon né en 2002. Il a débuté le foot au CSA Kremlin-Bicêtre, dans le Val-de-Marne. Il est ensuite passé par le Paris FC avant de nous rejoindre cette saison. C'est un gardien complet, qui s'entraîne à Clairefontaine. Ça fait deux ans qu'il est au Pôle Espoirs.  Comme il s'entraîne tous les jours dans d'excellentes conditions, techniquement il n'est pas en difficulté. Il a les aptitudes naturelles qu'exige ce poste-là dans le comportement, l'exigence, le caractère.

 Yanis a les prérequis pour jouer gardien. Sans vouloir le "vendre", c'est vraiment un garçon prometteur, il n'a pas de vrai point faible. Il n'hésite pas à sortir, à participer au jeu. Il sait rassurer sa défense sur les ballons aériens. Il sait gérer la profondeur, Yanis est en effet capable de sortir de sa surface qua d il le faut. Sincèrement, je pense que Sainté a fait une bonne pioche. Le scout de l'ASSE Ludovic Paradinas l'a supervisé à plusieurs reprises en début de saison, je pense qu'il le suivait déjà l'an passé.  Yanis a fait un stage de trois ou quatre jours chez les Verts pour confirmer devant les décideurs stéphanois les bonnes impressions qu'il avait laissées avec nous. 

 Quand il a décidé de quitter le Paris FC, on a émis le souhait commun de travailler ensemble. C'est un gardien à l'écoute, respectueux. Il a déjà cette expérience de vivre en "communauté" au Pôle Espoirs de Clairefontaine. C'est un gamin qui vit bien dans un groupe. Honnêtement, si tout le monde était comme lui, on aurait moins de problèmes ici en région parisienne. Très sincèrement, quand il est venu ici, j'étais surpris qu'il n'ait pas encore signé dans un club pro. Maintenant, je sais que pour le recrutement des gardiens c'est un peu spécial, les clubs aiment bien attendre l'évolution athlétique des gamins. Yanis a bien poussé depuis les U13.

 Pour moi, Yanis fait partie des tout meilleurs gardiens qu'on ait en Ile-de-France, si ce n'est le meilleur. Je connais quand même un peu le poste, j'ai été gardien. Pour l'anecdote j'ai été formé et j'ai joué à l'Olympique Lyonnais donc estimez-vous heureux que j'accepte de parler à Poteaux Carrés ! (rires) Ce poste requiert énormément de qualités mentales. A Sainté vous êtes bien placés pour le savoir car vous avez de bons gardiens qui répondent à ces exigences-là. Yanis a les prérequis, je pense qu'il a le caractère qu'il faut pour faire un bon gardien de haut niveau. Quoi qu'il en soit, longue vie à Poteaux Carrés et bravo pour votre travail sur les jeunes !"

 

Responsable de la formation au FC Montfermeil, Abdel Kaddour nous présente les deux jeunes attaquants de 14 ans, nés en 2002, qui se sont engagés avec l'ASSE en octobre 2016 : Extraits.
Mohammed-Amine Areg
:   "Mohammed Amine Areg est un pur avant-centre. C'est un joueur d'appui, qui est grand et joue bien avec son corps. Il est bon dos au but, il va vite. C'est le joueur qui embête les défenseurs. En plus, il a une grosse marge de progression. Il fait partie de l'équipe de Seine-Saint-Denis, il est dans les 16 meilleurs joueurs du 93. C'est vraiment un joueur intéressant, sérieux. Il aime le foot et est toujours à l'écoute pour apprendre. Il est au club depuis qu'il est tout petit. Son père est tunisien et sa mère est française. Il est peut-être un peu trop gentil devant le but. Il doit encore s'améliorer face au gardien. Il utilise tellement d'énergie à être tout seul devant, à travailler, à défendre, à être dans le duel, que de temps en temps il lui arrive de manquer de lucidité au moment de conclure. Mais en s'entraînant tous les jours, ça va venir.  Il avait fait le tournoi de Sens avec les U14 de l'ASSE. Les Verts ont continué de le suive. Il a fait un stage là-bas, ça a été concluant. Il était également convoité par Reims et Auxerre mais son choix s'est porté sur Saint-Etienne."

Abdoulaye Sidibé :  "Abdoulaye Sidibé est un pur ailier droit. Dans un 4-3-3 il est ailier. C'est un joueur extrêmement rapide. Il va vraiment très vite. C'est également un garçon technique. Son point fort, c'est la percussion. Il élimine assez facilement ses adversaires. Il a encore une marge de progression car il est frêle. Il est longiligne, musculairement il n'est pas fait. Il va forcément progresser physiquement à l'ASSE. C'est un gamin d'origine sénégalaise qui joue chez nous depuis qu'il a débuté le football il y a sept ans. Abdoulaye est en équipe de Paris, il est en sélection d'Ile de France. La saison dernière il était déjà surclassé en U15 DH. C'est vraiment un gamin doué, qui sait dribbler et percuter. Il doit encore s'améliorer tactiquement. C'est normal quand on a 14 ans de ne pas être encore mûr dans ce domaine. Il n'a pas joué à Sens avec les Verts mais le club avait un œil sur lui. Il a confirmé ses qualités cette saison. Lui aussi était suivi par Reims et Auxerre mais il a préféré signer pour l'ASSE."

 A Montfermeil, on est fier de voir qu'en deux ans quatre de nos jeunes joueurs se sont engagés à Sainté. Rappelons en effet que William Saliba et Yannis Lhery avaient déjà signé à l'ASSE. Aucun autre club francilien n'a sorti autant de joueurs pour les Verts. Roland Romeyer et Dominique Rocheteau nous ont fait l'honneur de venir mercredi pour les signatures de Mohammed et Abdoulaye.  Ils ont pu voir nos installations. On a de très bons rapports avec Ludovic Paradinas, le scout de l'ASSE en Ile-de-France, et avec Gérard Fernandez, le responsable stéphanois du recrutement des jeunes. A Montfermeil, on espère un rapprochement avec l'ASSE. On aimerait que les deux clubs collaborent, il y a des discussions.  Les Verts travaillent déjà avec Drancy, un autre club de la région parisienne dont l'équipe première joue certes en CFA mais qui n'a pas fait de signer de jeunes à Saint-Etienne."

Mathys Saban (2002) : 

Courtisé par de très nombreux clubs pros comme le PSG et l'AS Monaco, Mathys Saban (14 ans) s'est engagé le 11 décembre 2016 avec l'ASSE avant d'assister à la victoire des Verts dans le Chaudron. Cinquième joueur de l'US Torcy à s'engager à Sainté après les U19 Lamine Ghezali et Alexandre Valbon, le U17 Josué Gago et le U13 Marwan Nzuzi, ce très prometteur numéro 10 de l'INF Clairefontaine nous est présenté par son ancien formateur torcéen Eric Laclef.

 "Mathys est un garçon né en 2002 plutôt réservé en dehors du football, assez discret. Il est très attentif et s'exprime avec le ballon. C'est un organisateur, un créateur, il est capable de débloquer des situations. Il est arrivé chez nous très tôt en U9. Il était du Val-de-Marne. Quand ses parents se sont séparés, il est reparti dans la Marne avant de revenir. Je l'ai surclassé car c'est un garçon très doué techniquement malgré son petit gabarit sur les premières années. Après, il est entré dans les quotas au niveau athlétique pour évoluer avec les U12 et les U13. Il est au-dessus du lot. Il doit peut-être encore améliorer sa vitesse gestuelle notamment dans les quinze derniers mètres. Quand il a du temps, c'est un garçon exceptionnel. Au milieu du terrain, des 40 mètres, il est capable de délivrer des passes millimétrées. Après, dans la densité, il doit travailler un petit plus la vivacité. Mathys est très à l'aise avec le ballon, il a une excellente vision du jeu. C'est un meneur de jeu qui sera à mon avis amené plus tard à jouer en soutien de l'attaquant car c'est aussi un très bon finisseur. Il est aussi à l'aise pied droit que pied gauche. Il a été pris à l'INF Clairefontaine.

 Déjà en U11, Mathis était sollicité par énormément de clubs. Les parents cherchaient vraiment les conditions optimales de son épanouissement tant d'un point de vue sportif que scolaire. Les choses se sont accélérées avec Ludovic Paradinas, le scout de l'ASSE, car il est capable de répondre rapidement aux attentes des familles. Ludo le suivait depuis trois ans. Quand il récupère un petit de Torcy, il sait où il va. Quand j'envoie un joueur à Sainté, les parents savent où ils vont. Je les mets en relations avec les parents des joueurs de l'ASSE passés par Torcy, il n'y en a pas un qui est déçu. La mère de Mathys tenait à rester proche de son fils et lui permettre de ne pas être trop éloigné de ses soeurs. Je connais le père de Mathys, il savait que j'avais bossé un peu avec Jeff Adélaïde, le joueur d'Arsenal formé à Torcy. Il voulait que son fils ait un peu la même trajectoire. Ils ont des profils assez similaires en termes d'évolution, avec des parents capables de faire des efforts, des sacrifices, de trouver des terrains d'entente malgré leur séparation sans mettre de côté leurs autres enfants. L'environnement familial est important car c'est le gage d'une sérénité pour l'enfant et d'une certaine stabilité. Mathys est un bon élève et il est intelligent dans le jeu."

Heealii Amaru (2002) : 

Repéré par Razik Nedder et Aurélien Remoué à l'occasion d'un stage de détection, Heeali Amaru, milieu relayeur, a réussi à transformer son récent essai passé au centre de formation de l'ASSE : le capitaine des U15 de Tefana, club  partenaire, s'est engagé avec l'ASSE à partir de juillet 2017 selon la chaîne Tahiti Nui Télévision.

Lucas Gourna (né en 2003)
L'ASSE a signé cette semaine d'octobre 2015 un ANS (Accord de Non Sollicitation) avec le milieu de terrain de Moissy-Sénart Lucas Gourna, né en 2003. Entraîneur des U13 de ce bon club formateur seine-et-marnais, Tarik Draoui nous présente ce garçon très prometteur que convoitaient de nombreux autres clubs pros.

 "Personnellement cela fait deux ans que je suis son éducateur, mais ça fait plus longtemps qu'il est au club. Il a été directement surclassé en U13 la saison dernière et cette année c'est le capitaine. C'est un milieu de terrain offensif polyvalent, un très bon relayeur, un récupérateur qui gratte un nombre incalculable de ballons. Lucas a une super vision du jeu et il est très puissant. Il se projette beaucoup vers l'avant. C'est un joueur de box to box. C'est principalement un joueur axial même s'il peut aussi évoluer sur un côté. Pour moi c'est un numéro 6 à la Yaya Touré, c'est une excellent rampe de lancement, un peu dans le style de Thiago Motta au PSG.

 Lucas est techniquement au-dessus de la moyenne. Il a une super frappe et un jeu long extraordinaire. Il a de grosses qualités athlétiques. C'est un garçon imposant, qui fait déjà partie des plus grands de l'équipe mais qui n'a pas encore eu son pic de croissance. Son père est un géant, sa mère est très grande aussi. En plus de ses qualités footballistiques, c'est un très bon gamin. C'est un petit vieux ! (rires) Il est déjà très mature pour son âge. C'est rare à cet âge-là mais on avec lui, on a parfois l'impression de parler à un adulte. Ludovic Paradinas le suivait depuis longtemps et Saint-Etienne a plu à Lucas. Je lui souhaite plein de bonnes choses à Sainté !"

Jordane Morel (né en 2003)
Lu sur le site de l'Olympique de Valence le 19 février 2016 :
Le partenariat entre l’Olympique de Valence et l’ASSE vit bien. La signature du jeune U13 Jordane MOREL (2003) au centre de formation de l’ASSE en est la parfaite illustration.
Ce milieu de terrain relayeur, qui habite Bourg de Péage, arrivé à Valence du FC Péageois en U10 et coaché cette saison par Martin FABRE, a été en contact avec le PSG. C’est finalement le club stéphanois qui s’est montré le plus intéressé et la famille de Jordane a donné son accord à Philipe GUILLEMET, responsable de la préformation le 10 février dernier.
Avant de rejoindre l’ASSE, Jordane aura plein d’autres échéances à vivre avec l’OV puisqu’après avoir gagné la Coupe Drôme-Ardèche de futsal, nos U13 poursuivent leur championnat Elite et les parties finales de la Coupe Drôme-Ardèche. Nous lui souhaitons tous nos vœux de réussite pour la suite car le plus difficile commence quand on arrive dans un club professionnel. Talent, humilité et rigueur seront des ingrédients indispensables pour franchir encore des paliers avec « les Verts. »

Victor Monteiro Soto-Maior (né en 2003)

Latéral droit capable d'évoluer au milieu de terrain, le U14 Victor Monteiro Soto-Maior s'est engagé avec l'ASSE avant le match ASSE-Nantes (9 avril 2017). Repéré par le scout francilien Ludovic Paradinas, ce joueur né en 2003 portait déjà un maillot vert et blanc, celui de l'AS Saint-Ouen-l'Aumône (95). Victime d'une rupture des ligaments croisés du genou en septembre dernier, ce franco-portugais est de la même promo de l'INF Clairefontaine que le jeune attaquant de Montfermeil Yannis Lhéry.

Mensuel d'informations municipales de Saint-Ouen-L'Aumône (Val d'Oise), SOAinfos met à l'honneur ce mois de juin 2017 la recrue stéphanoise Victor Monteiro Soto Maior.Extraits.

 "Scolarisé en 4e, ce fan de Cristiano Ronaldo a commencé à taper dans le ballon rond dès le plus jeune âge. "Avant de jouer au foot, Victor a fait du karaté et du judo mais c’est vrai que depuis tout petit, il a toujours aimé jouer au ballon", raconte avec fierté son papa. À 8 ans, Victor intègre les rangs de l’ASSOA football où ses capacités sont très vite remarquées, se retrouvant rapidement surclassé. Capable de jouer au milieu de terrain comme au poste de latéral droit, le sportif possède des qualités certaines. «C’est un joueur rapide qui a la capacité de finir les actions avec lucidité. De plus, il possède une intelligence de jeu et il est extrêmement mature pour son âge», explique Issa Diallo, son entraîneur chez les U15 saint-ouennais.

 Face à ce fort potentiel, ses éducateurs l’encouragent à participer aux tests du centre de préformation de Clairefontaine. Un lieu prestigieux qui a vu éclore de nombreux champions tels que Thierry Henry, Blaise Matuidi ou plus récemment le jeuneprodige Kylian Mbappé. Parmi 2 500 postulants, Victor se démarque et réussit l’exploit d’intégrer le cercle restreint des 23 apprentis footballeurs retenus. "Les épreuves sont vraiment exigeantes puisque nous sommes testés de façon poussée aussi bien physiquement que psychologiquement et nous devons avoir de bons résultats scolaires" explique le jeune saint-ouennais. Un esprit sain dans un corps sain.

 Durant l’année scolaire, Victor passe sa semaine à Clairefontaine avant de retrouver le week-end sa famille et ses copains de l’ASSOA. Une première saison riche en apprentissage qui lui a permis de confirmer l’étendue de son talent. Le 9 avril dernier, ce saint-Ouennais a signé un contrat de 3 ans avec l’AS Saint-Étienne. Un engagement qui lui permettra d’intégrer le centre de formation au début de la saison 2018/2019 avant peut-être, un jour, de fouler la pelouse du stade Geoffroy-Guichard…"

 

Mohamed Ali Diadie (né en 2004)

Repéré l'automne 2015 par Ludovic Paradinas, scout de l'ASSE en région parisienne, le Nocéen passé par Gagny,  Mohamed Ali Diadie a signé en juin 2016 un ANS (Accord de Non Sollicitation) avec l'ASSE. Wandifa Diadiou, qui l'entraîne avec Alain Kinta en U13 à Neuilly-sur-Marne,  présente, pour le site Poteaux Carrés, ce jeune joueur prometteur d'origine sénégalaise et mauritanienne.

 "Mohamed Ali est un garçon né en 2004 doté de très bonnes qualités techniques. Il a les deux pieds. Son pied fort est le droit mais il est à l'aise du pied, notamment pour tirer les coups francs ou les corners. C'est un joueur offensif et travailleur. Il joue numéro 10, attaquant et ailier droit. Il peut jouer à tous les postes offensifs. Je pense que c'est au milieu de terrain en numéro 10, qu'il est le plus intéressant. Il distribue le jeu et aime bien aussi partir de loin. Il est assez rapide et il est très adroit. Il a beaucoup de sang froid devant le but. Il a le geste juste : il sait placer son ballon, le piquer, fixer son défenseur ou le gardien.

 Mohamed Ali sent le foot. Physiquement il est dans la norme pour un garçon de son âge. En plus de ses qualités de footballeur, c'est un très bon gamin. C'est un régal de travailler avec lui. Il est cool, facile à vivre, à l'écoute. Il s'intègre facilement. Il était courtisé par d'autres clubs pros comme le Stade Rennais et le TFC. Mais on connait bien Ludovic Paradinas. On a déjà un autre joueur du club qui a signé un ANS l'an dernier, Saidou Sow. Ce dernier sera comme un grand frère pour Mohamed Ali à Sainté. A Neuilly-sur-Marne, on a des amis en commun avec Kévin Théophile-Catherine. Il nous a dit du bien de l'ASSE."

Mohamed Ali diadie brille au Tournoi de Plomolin
Ayant claqué 6 pions et délivré 3 passes décisives, Mohamed Ali Diadie a volé comme un papillon et piqué comme une abeille il y a quinze jours au Mondial Pupilles de Plomelin (mai 2017) que l'ASSE a achevé sur une très belle troisième place. Photo à l'appui, le SFC Neuilly-sur-Marne a tenu à saluer hier sur son compte facebook les débuts en vert du prometteur U13 qui a signé un ANS avec l'ASSE l'an dernier grâce à l'actif scout francilien Ludovic Paradinas.

Damien Gonnet (né en 2004)

Repéré par Ludovic Paradinas, scout de l'ASSE en région parisienne, Damien Gonnet a signé cette semaine un ANS (Accord de Non Sollicitation) avec Sainté. Hamady Sissoko, qui l'entraîne en U12 à Bussy-Saint-Georges (77), nous présente ce jeune défenseur.

 "Damien est un gamin né en 2004 qui a eu un parcours assez atypique. Il a commencé à jouer au foot la saison 2014-2015. Auparavant il faisait de la gym. En U11, il a commencé en équipe B. Mais j'ai repéré son intelligence de jeu, son sens de l'anticipation, sa vitesse, sa présence dans les duels. Damien est très puissant et a une grosse détente. Comme il venait de commencer le foot, techniquement c'était très limité. Je l'ai fait monter avec moi. Il était fou de joie, pour lui jouer en A c'était comme signer dans un club pro.

 Comme il s'est mis tardivement au foot, beaucoup de monde se moquaient, il y en a très peu qui croyaient en lui. Moi je voyais son investissement à l'entraînement. La première fois qu'il a joué en A, il a été élu homme du match. Au bout de trois matches je l'ai promu capitaine. Depuis le gamin ne fait que monter. Il est devenu de plus en plus fort. Je le faisais jouer défenseur central. Maintenant je l'ai mis latéral droit. C'est une machine. Il multiplie les aller-retours, est intraitable dans les duels.

 Son intelligence de jeu est hors normes. Il a une qualité de passe très correcte. Il est fair play et très à l'écoute. C'est en outre un très bon élève. Il est issu d'une très bonne famille. Ses parents sont très à cheval sur l'école. Plusieurs autres clubs pros étaient sur lui : Rennes, Angers, Lens et Amiens. Ludo est un ami, je lui ai signalé le joueur. Il est venu plusieurs fois le superviser. Quand je vois Damien, moi qui suis passé par le centre de formation de l'AJA, il me rappelle Philippe Mexes. C'est le même."

Darling Bladi (né en 2004)

Darling Bladi (né en 2004) a signé, en novembre 2016, un ANS (Accord de Non Sollicitation) avec l'ASSE. Repéré par le scout des Verts en Ile-de-France Ludovic Paradinas, ce prometteur milieu offensif était le capitaine de l'équipe du Centre de Formation de Football de Paris (d'où sont sortis Ronaël Pierre-Gabriel, l'attaquant des U17 stéphanois Janis Moussy mais aussi les anciens Verts Alaeddine Yahia, Franck Tabanou et Ismaël Diomandé) qui a remporté la Danone Cup en mai 2016.

Marwann Nzuzi (né en 2004)

Marwann Nzuzi, attaquant des U13 de l'US Torcy (Seine et Marne)  a signé, en novembre 2016, un Accord de Non Sollicitation (ANS) en faveur de l'ASSE. Rappelons que Lamine Ghezali, Alexandre Valbon (U19) et Josué Gago (U17) sont issus de ce club formateur. Marwann repéré par Ludovic Paradinas, le recruteur des Verts en Ile de France, a donc su convaincre les techniciens et dirigeants stéphanois.

 Son coach en U13, Eric Laclef, le cousin de Gaëtan Laclef, nous présente ce jeune joueur : "Ici, à Torcy, on travaille beaucoup avec Ludovic Paradinas que je connais depuis longtemps. C'est quelqu'un de droit et rigoureux dans son approche du football et du recrutement. Ce sont des valeurs qui deviennent rares dans ce milieu. Lorqu'il m'a dit qu'il cherchait un attaquant, j'ai aussitôt pensé à Marwann. Je connais bien son papa : il souhaitait que son fils, qui avait des sollicitations, quitte Paris où il est dur de s'imposer. Il voulait un club où Marwann pourrait s'épanouir et bien bosser. Marwann est un garçon irréprochable, sur le plan sportif, et également au niveau de l'état d'esprit. Il est travailleur, curieux en ce sens qu'il a envie de vraiment comprendre le football dans la finalité de ses exercices, de progresser. Il a une intelligence de jeu rare. C'est un attaquant axial, besogneux à la façon de Cavani, mais plus efficace. Il avale des km durant un match et doit améliorer sa finition. Il a encore presque 3 ans avant de partir à l'ASSE, 3 ans pour bosser sa technique individuelle. Mais, compte tenu de de son environnement, de son envie dans tous les domaines (c'est un excellent élève), je ne me fais pas de souci pour lui." 

Eldin Lolic (né en 2004)

Le site bosnien Sport Centar nous a appris en ce 12 janvier 2017, que le gardien de Saint-Priest Eldin Lolic (12 ans) a décliné des propositions des vilains, de Monaco et de Nantes avant de signer il y a trois jours un accord de non sollicitation avec l'ASSE en présence de Bernard David et Gérard Fernandez.
"Je me suis mis au foot avec d
es potes. Presque par hasard, je me suis mis dans les cages. J'ai eu le coup de foudre pour ce poste. J’ai démarré avec les U9 de l’AS Buers avant de débarquer dans la foulée, en U10, à l’A.S. Saint-Priest, club partenaire de l'ASSE" explique le Franco-bosnien dans la dernière édition rhodanienne du Progrès. "J'étais suivi par d'autres clubs de L1 mais j’ai préféré donner mon accord aux Verts. Je m’entraîne en effet avec ce club, chaque mercredi, depuis l’âge de 11 ans. Au contact de Mickaël Dumas, j’ai beaucoup progressé et j’aime beaucoup la ferveur et la passion qui se dégagent autour de ce club mythique."

Jawad Bouderbane (né en 2004)

Courtisé par de nombreux autres clubs de l'élite (Lyon, PSG, Monaco, Nantes, Montpellier, Toulouse), l'attaquant de Montélimar Jawad Bouderbane (12 ans) a signé un accord de non sollicitation avec l'ASSE, pour le plus grand bonheur de son père Toufik, qui, le 3 février 2017, s'est confié dans Le Dauphiné Libéré.

 "Cet ANS signifie que Jawad s'engagera à 15 ans avec Saint-Étienne. On ne sera plus sollicité par d'autres clubs. Du coup, ça nous permet d'avoir une sérénité pour l'avenir. En attendant, il va suivre sa scolarité ici et le football au FC Montélimar encore un an puis à Valence, qui possède le meilleur niveau local. Il joue par passion et il doit garder cet esprit d'une cour de récréation, s'amuser, courir. Maintenant, c'est à nous, ses parents, de l'accompagner et le protéger. Je souhaitais un club pas trop éloigné de Montélimar. L'ASSE reste un club familial mais très professionnel et avec des valeurs, notamment celle du dépassement de soi."

Jebryl Sahraoui (né en 2005)

Convoité par de nombreux autres clubs professionnels dont Monaco, Nice, l'OM (pourtant partenaire du FC Burel), Montpellier et l'OL, Jebril Sahraoui a dit oui et donné son accord aux Verts en mars 2017. Né en 2005, ce milieu offensif technique et clairvoyant né en 2005 et évoluant au FC Burel (ancien club marseillais de Nicolas Marin et de son fils Lucas qui a signé à Nice) a été repéré par le scout Rafik Allaf, qui avait déjà contribué à la venue du prometteur numéro 10 des U17 stéphanois Bilal Benkhedim. Et si l'ASSE arrivait enfin à sortir un meneur de jeu ?

Les responsables du FC Burel s'en expliquent sur leur compte facebook : "Jebryl est un modèle de joueur : sérieux, travailleur, et passionné. Nous sommes fiers d'annoncer sa signature à l'ASSE pour le plus grand bonheur de son Papi, son pemier supporter... La famille avait le choix avec plusieurs clubs, dont l'OM, où elle a été reçue à plusieurs reprises. Ils ont fait leur choix et ça se respecte. En aucun cas un club partenaire n'a le pouvoir d'obliger les familles à choisir l'OM ou de refuser que d'autres clubs s'intéressent aux joueurs du FC Burel. Et ce sont les termes du partenariat ! Un accord de partenariat n'est pas un accord d'exclusivité. Nos meilleurs joueurs sont présentés à l'OM, puis les parents font leur choix."

L'interview de Jebryl Sahraoui : https://www.youtube.com/watch?v=dRjbpBamD-Y

Info du 4 et 5 juin 2017
Convoité par de nombreux autres clubs professionnels (dont Monaco, Nice, l'OM, Montpellier et Lyon) mais recruté par l'ASSE grâce au scout Rafik Allaf au grand dam des supporters phocéens, Jebryl Sahraoui a réussi ses débuts sous le maillot vert. Comme le rapporte son club marseillais (Burel FC), le très jeune et prometteur numéro 10 a brillé le week-end dernier à Metz lors de la Graoully Cup. Alors que l'ASSE a été éliminée aux tirs au but par Reims dès les huitièmes de finale, il a été élu dans l'équipe type de ce prestigieux tournoi international U12 et sacré meilleur milieu de terrain de la compétition.

Noah Raveyre (né en 2005)

Courtisé par de nombreux autres clubs pros dont l'OL, le QSG, Rennes et Nantes, Noah Raveyre a donné son accord à l'ASSE le 15 mars dernier en présence de Roland Romeyer . Licencié au Puy depuis l'âge de 5 ans, ce gardien très prometteur avait été sacré champion du monde avec les U11 stéphanois il y a un an.

Lorenzo Bertrand (né en 2005)